considerabam

Publié le 4 Juin 2007

"Considerabam ad dexteram et videbam; et non erat qui cognosceret me..." Je regarde à ma droite et je cherche: personne qui me reconnaisse..."

psaume 141...

L'on vous reconnait lorsqu'on a besoin de vous, sous-entendu d'une manière bénévole .. L'on vous reconnait souvent à l'odeur du don que vous apportez, à sa valeur.... au titre souvent de noblesse que vous avez, si vous portez une marque de "bonne famille, bon chic, bon genre"., des moyens des armes de famille, et du temps dont vous dispoez surtout pas pour être servi mais pour servir..
l'on vous reconnait à votre éloquence, à votre intelligence, à vos écrits..., au rang que vous avez dans la bonne société..

S'il vous arrive de frapper à une des portes, que vous apercevez entr'ouverte, disons pas tout à fait fermée, tous les prétextes seront bons pour vous faire prendre conscience de l'inopportunité de votre quête ou de votre démarche, vous avez comme un sacré culot. Crime de lèse majesté.
L'on "priera pour vous" en lettre recommandée avec accusé de réception ou en colissimo... c'est plus expéditif...Ou l'on vous renverra au surnaturel.."Mais non vous n'êtes pas seul, Dieu est avec vous...les anges, les saints..." histoire de dire quelque chose, "demandez donc à saint Joseph, lui saura vous aider. " Ou alors "n'habite plus à l'adresse indiquée. parti sans laisser d'adresses..ou carrément " restez dans votre coin. " Tant que vous ne dérangez personne c'est très bien comme ça. ou encore
. "Ah, vous manquez de beaucoup d'humilité, qui êtes-vous pour prétendre à quelque chose!"
Ce qui signifie la plupart du temps "allez vous faire voir!" mais...
Oui quel égocentrique que ce psalmiste! .

Considerabam et videbam, comme le petit prince de Saint Ex. Son monde est toujours le même, il n'a guère change; celui-là à son réverbère, l'autre à son surnaturel..
Considerabam et videbam...

Je regarde à ma droite et je cherche, parcourant les villes, les cités, et même l'internet. .." personne continue le psaume ,...ne s'inquiète de ma vie. "

L'image du Sauveur, c'est Lui qui parle. Lui qui donne le meilleur don que l'on puisse donner Lui même, Dieu. la sainte Eucharistie, Lui qui a la plus haute marque de Noblesse, Jésus Roi des Juifs, Lui qui a disposé de tout son temps pour nous communiquer la vie de son Père, la vie éternelle.. Lui qui le premier par le prophète a dit ces saintes paroles considerabam ad dexteram et videbam...
Au fond c'est l'image du pauvre de celui qui n'a presque plus rien que des yeux pour pleurer...

"vous voyez vos maux s'accroître, ne vous découragez pas, mais redoublez bien plutôt de vigilance. Dieu ne permet à cet orage de s'élever que pour vous faire secouer votre négligence, et sortir de votre sommeil. Alors en effet, vous rompez avec toutes les choses superflues, tous les soucis de la vie présente perdent pour vous leur attrait, vous devenez plus appliqué à la prière, plus porté à l'aumône et au mépris des jouissances sensuelles, et grâce à l'affliction, vous triomphez plus facilement de tous les vices de votre âme." St Jean Crysostome

Et, assurément, il n'y aura personne autour de vous, je dis bien personne, sinon à de rares exceptions près , pour compâtir, il ne faut pas chercher l'introuvable dans cette vie, ne s'appuyer que  sur celui  peut-etre qui aura eu quelque semblant avec ce " et non erat qui cognosceret me.
Que de réalisme.

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article