tombé à la renverse!

Publié le 12 Janvier 2009












L'effet surprise a été instantané.. Jamais je n'ai eu cela. A tomber à la renverse. A n'en pas croire mes yeuX. La totale.
Merci à toute l'équipe.  oulalala..
Un retour plus de 10 ans en arrière. 1990 ..
MERCI! je ne dis rien il faut aussi laisser la même surprise, mais bon des comme celles-là ce n'est pas tous les jours! je ne dis rien, d'autant que beaucoup  n'en ont rien à faire pour rester poli...

Oui ça change de tout ce que j'ai connu jusqu'ici sur internet. Bon sang. Ce ne sont pas des pseudos à Libera , que l'on manipule, supprime, éjecte à sa guise ou à son gré.. parce que comme ça on se croit quelqu'un.
mais
c'est tout un autre monde que j'aime. Une fine équipe. Ben dis donc, il suffisait de sortir d'un gros bourbier, retrouver sa liberté! de penser, d'agir et d'aimer qui on veut comme on veut ce que l'on veut. Il n'y a pas la police de la pensée à LIBERA! Il y a sûrement des défauts, comme partout ailleurs,  mais pas comme ceux déjà connus . Quand on arrive à canaliser dans une seule direction toutes vos affections, c'est là véritablement le danger , impartial et inhumain, domaine politique ou religieux..:  danger  de la secte.
vive la liberté ! la liberté des enfants de Dieu ça existe, celle qui n'admet aucun totalitarisme. Le Seigneur nous a sorti de l'esclavage, ce n'est pas pour y retourner. Il y a différents esclavages comme il y a différents totalitarismes, ils peuvent être aussi bien  religieux que politiques. Rester libre dans sa pensée c'est un vrai trésor, savoir rester humbles et petits...apprendre à être des êtres humains avant de se dire "tradi"  ou autre chose..mais ça comme dirait Titus c'est une longue histoire. - pour ceux qui ont connu -.
Il faudrait tout refaire, tout recommencer. Quand l'ordre est rétabli, ça donne  alors des moines et de saints moines... ou autres vocations...   Et puis nous avons une intelligence, et  c'est pour l'exercer , mais librement, non sous la contrainte , l'oppression et l'effort, mais avec plein d'amour et de don de soi. Là j'y crois beaucoup. 


MERCI. à sortir le champagne ! à la santé de tous. je me fais votre porte parole dans la prière, comme ça au moins quelqu'un qui prie pour vous tous. Vous savez dire merci, être des étonnés, des émerveilllés, le monde ne sait plus trop. C'est ce qui me rejoint à vous. L'enthousiasme, la fraicheur de votre jeunesse qui pétille comme du champagne, qui crépite comme un beau feu de cheminée... Contraste avec des cieux si grisonnants que je connais à fond. Quand on retrouve tout cela, oui, ça fait plaisir, certainement. Le soleil se fraye un chemin à travers les brumes épaisses de trop d'égoïsmes et d'individualismes...Nous avons encore beaucoup de choses à donner à notre pauvre monde, ne serait-ce que des sourires!

Pas envie de baisser les bras, sûrement pas.



















je commence à le croire !!! oups..



Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
A y regarder de plus près, on peut parfois se demander si tout les fidèles qui se recommandent de ce qu'il considèrent comme la "tradition" ou se mobilisent pour la sauver, sont encore catholiques au sens "traditionnel" du terme, ou s'ils ne sont pas plutôt des "néo luthériens" qui n'ont aucune intelligence globale de l'Eglise, de l'Histoire et du Monde.
A parcourir certaines de leurs déclarations, on voit que leur univers apparaît passablement rabougri: il se limite le plus souvent à ce qu'ils nomment sans rire "leurs milieux" et "leurs familles", "leurs groupes d'appartenance", "leurs chapelles". Ils ont leurs prêtres, leurs rites, leurs bons et mauvais papes, leurs bons et mauvais conciles, leurs messes du dimanche... Ils ne savent pas regarder l'Eglise dans sa globalité. Ils se savent la voir qu'en pratiquant exactement ce qu'ils reprochent à leurs adversaires "progressistes" de pratiquer: à savoir une analyse des faits basée sur une herméneutique de discontinuité.
Leur vision de la société moderne les pousse à ne s'interroger que sur le port du pantalon pour les femmes et celui de la mantille. Et aussi, cas d'école: peut on recevoir sous son toit un couple non marié? Leur foi, pour sincère qu'elle puisse être, ignore souvent la plus élémentaire charité, celle qui conduisit le Seigneur à se mettre à table avec Zachée ou à se laisser enduire de parfum par Marie-Madeleine... au grand dam des bien-pensants de l'époque. Eux, ils préfèrent anathématiser, comme le faisaient les Pharisiens. Et tout le monde y passe: les évêques... et même le pape s'il s'écarte du credo qu'ils se sont fabriqué.
Ils ne se rendent pas même compte que la première urgence est de rechristianiser une société à la dérive.
Par leurs propos parfois maladroits, ces gens sont en outre, en France en tout cas, dangereux à un double titre: d'une part, l'Eglise pâtit, par amalgame, de certaines de leurs connivences idéologiques et politiques. D'autre part, ils finissent par être un frein à la difficile oeuvre de restauration entreprise par notre pape Benoît et par les meilleurs de nos évêques.
Répondre
P

tout à fait d'accord...surtout l'on s'en rend compte lorsqu'on a plus rien, qu'on est dans le besoin. On voit où va
cette idéologie où elle aboutit. Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, l'absence de merci, l'indifférence, le mépris pour tout ce que vous faites. alors on réfléchit beaucoup on en prend son parti.
Il ne faut pas être stupide pour s'en apercevoir et très vite. 


L
J'admire régulièrement vos videos sur les bénédictins. Mais où se trouve cette belle communauté si importante, est-ce en France ?
Répondre