ces gens toujours pressés!

Publié le 5 Mars 2009






J'ai trop de choses à faire ...
L' homme moderne à trop à faire et il voudrait tout faire. Comme il n'y arrive pas, il court, il s'énerve, tombe dans la surexcitation ou le découragement. Finalement, il devient intolérable, abrège sa vie, ne fait pas ce qu'il voudrait faire et fait à moitié tout ce qu'il fait. C'est un échec. Il faut réagir à tout prix contre ce nervosisme.
LE GRAND SECRET
* Ne dis jamais: "je suis débordé". Tu le croirais et ce serait désastreux.
* Tu as plus de temps que tu l'imagines à ta disposition, mais (ne te rebelle pas trop vite contre ce que je vais te dire) peut-être que tu passes ton temps à perdre ton temps.
* Les grands hommes font dix fois plus de travail que nous, en dix fois moins de temps. Pourquoi ? ils savent s'organiser, ils protègent leur calme, ou ils sont capables de le reconquérir. Ils se mettent tout entier dans chaque tâche. C'est le grand secret.
* N'écris jamais : 'Je n'ai pas une minute à moi, je ne t'envoie qu'un mot... j'aurais désiré..,"etc. Ecris immédiatement ce mot, tout simplement. Tu gagneras du temps et protégeras ton calme.
* Ne dis pas au visiteur: "je ne peux te recevoir qu'un instant, je ne te fais pas asseoir etc. Et ne le garde pas un quart d'heure en faisant autre chose. Fais-le asseoir et garde-le dix minutes calmement
* On te demande un rendez-vous. Ne commence pas par protester: "c'est impossible, je suis pris...", etc., puisque tu finiras par donner une date. Dis en souriant: "Mais oui Volontiers !" Et offre la première date libre, même si elle est lointaine.
* Tu ne gagneras jamais du temps à faire plusieurs choses à la fois. A table, lorsque tu verses à boire, tu remplis chaque verre l'un après l'autre. Dans la vie, il faut emplir à son tour chaque minute ; sinon, certains instants déborderont tandis que d'autres resteront vides.
* Répète-toi sans cesse: pour l'instant, je n'ai qu'une personne à recevoir: celle que je reçois ; je n'ai qu'une lettre à écrire: celle que j'écris ; je n'ai qu'une chose à faire : celle que je fais.
SI TU VEUX ETRE FRATERNEL, GARDE TON CALME.
* On ne se confie pas à l'homme débordé, on devine qu'il n'y a pas de place chez lui pour les soucis des autres ; il déborde !
* Si plusieurs fois, on te dit: "je n'ai pas osé vous déranger tel jour... car vous aviez l'air très pressé", c'est grave, car bien d'autres sont venus et repartis et ne l'ont jamais dit... Or, ce jour-là, ils avaient peut-être besoin de toi.
DORS !
* Dormir et se détendre, ce n'est pas perdre du temps, c'est en gagner. Le besoin de sommeil et de détente varie selon les tempéraments et l'âge. Essaye de te connaître sur ce point, accorde-toi exactement ce qu'il te faut pour préserver ton équilibre et ne va surtout pas gâcher ce que tu as décidé par des scrupules ou des regrets.
DIEU N'EST PAS UN MAUVAIS PERE.
* Le temps est un cadeau que Dieu nous fait. Il nous en demandera un compte exact. mais rassure-toi, Dieu n'est pas un mauvais père. On a toujours le temps de faire ce que Dieu nous donne à faire.
* Quand tu manques de temps pour tout faire, arrête-toi quelques instants et prie. Puis fais ton emploi du temps sous le regard de Dieu. Ce que loyalement tu ne peux pas faire, laisse-le; Dieu ne te le donne pas à faire.
* Quand tu as découvert ce que Dieu désire te voir faire, alors laisse tout et mets-toi tout entier dans cette tâche. Dieu t'attend là, à ce moment, à cet endroit et nulle part ailleurs.

http://petrus.angel.over-blog.com/
 
 
 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article