la lettre du pape.

Publié le 14 Mars 2009




« Ce geste était-il vraiment une priorité ? », s'est-il enfin interrogé. « Le pape répond oui », a-t-il affirmé, évoquant un « monde où la flamme de la foi risque de s'éteindre ». Car, alors que Dieu « risque de disparaître de l'horizon humain, (...) seul un témoignage d'unité des croyants » est « crédible ».

« Voilà pourquoi l'unité de l'Eglise catholique et l'engagement œcuménique sont importants, voilà pourquoi le dialogue entre les religions a une signification », a conclu Gian Maria Vian. "
link

Le pape prépare l'Eglise de demain, ... assurément. I
Le Pape rappelle cependant que la levée des sanctions contre les quatre évêques, disciplinaire, n’a qu’un caractère personnel. Elle n’a pas de portée institutionnelle. La Fraternité saint-Pie X n’en est donc pas  “reconnue”. Elle « n’a pas de position canonique dans l’Eglise », et aussi longtemps qu’il en sera ainsi, « ses ministres – même s’ils ont été libérés de la punition ecclésiastique – n’exercent de façon légitime aucun ministère dans l’Eglise ». Ceci affecte toujours, dit en passant, la validité même des mariages dont ils reçoivent les consentements et des absolutions sacramentelles qu’ils prononcent. La Fraternité Saint-Pie X demeure dissidente, étant rappelé que son admission dans l’Eglise est liée au règlement de questions doctrinales toujours en suspens, lesquelles « regardent surtout l’acceptation du Concile Vatican II et du magistère post-conciliaire des Papes ». C’est pourquoi la Commission Ecclesia Dei, compétente en la matière depuis 1988, sera désormais rattachée à la Congrégation pour la doctrine de la foi.

comme le mentionne HERMAS.






Rédigé par philippe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article