pour non initiés.

Publié le 22 Mars 2009




La fête de St Benoît.


Il ne s'agit pas de forme ordinaire ou extraordinaire comme certains ont pu le croire mais le saint Patriarche est fêté deux fois l'année.


St Benoît, appelé "le Père des moines d'Occident", est né en Italie dans la ville de Nursie (aujourd'hui Norcia), Province d'Ombrie, vers l'an 480. Le peu qu'on sache de sa vie nous vient du second livre des « Dialogues » du pape St Grégoire le Grand, écrit vers l'an 593, quelque cinquante ans après la mort de St Benoît, à partir des récits faits par ses disciples.

St Benoît est l'auteur de la célèbre "Règle" écrite pour ses monastères où l'on mène la vie cénobitique ou commune, dans la prière, le travail et l'accueil des hôtes. Les monastères les plus célèbres fondés par St Benoît, et encore habités sont ceux de Subiaco et du Mont Cassin, tous deux en Italie. Au cours des siècles les disciples de saint Benoît (moines et moniales) ont implanté des communautés sur les cinq continents.

Alors qu'il était encore un jeune homme, rapporte St Grégoire dans les "Dialogues", Benoît fut envoyé à Rome pour s'y former aux arts libéraux comme d'usage à l'époque. Il abandonna rapidement cette voie pour se consacrer exclusivement à Dieu. D'abord ermite pendant trois ans dans les grottes de Subiaco, il devint rapidement le père spirituel des disciples qui s'étaient groupés autour de lui. Leur nombre grandissant, il fonda douze petits monastères sur les collines proches de Subiaco.


Finalement, saint Benoît confia la communauté de Subiaco à ses disciples et établit un autre monastère sur les hauteurs fortifiées du "Monte Cassino", à une centaine de km au sud de Rome. Il remodela sa règle pour cette nouvelle communauté. Vers 547 saint Benoît s'éteignit, quelques semaines seulement après sa sœur, Scholastique, également consacrée à Dieu depuis son enfance, selon St Grégoire. Benoît et Scholastique furent inhumés au Mont Cassin.

De son vivant, s. Benoît jouissait déjà d'une réputation de sainteté, de sagesse spirituelle et de thaumaturge (des miracles se réalisant sur son intercession). Bien qu'il n'ait fondé que dans les environs de Rome, le rayonnement de s. Benoît, comme père et législateur monastique d'Occident connut une vaste expansion. Aujourd'hui des milliers de moines et de moniales suivent sa Règle, se consacrant, dans les monastères, à une vie de prière et de travail de divers types. De nombreux laïcs (appelés "oblats") s'inspirent aussi de la Règle de s. Benoît et modèlent leur vie sur ses enseignements.


St Benoît est fêté le 21 mars et le 11 juillet. En mars, on commémore son "trépas" (mort), tandis qu'en juillet, on le célèbre comme Patron de l'Europe et Pères des moines d'Occident. La plupart des moines et des moniales célèbrent le 21 mars comme une fête et le 11 juillet comme une solennité liturgique. Ste Scholastique est fêtée le 10 février, célébrée comme solennité par les moniales bénédictines.


Le 24 juillet 1964, le pape Paul VI a déclaré St Benoît Patron de l'Europe et le pape Jean-Paul II a nommé les Saints Cyrille et Méthode (Apôtres des peuples slaves) "co-Patrons" de l'Europe avec St Benoît.


link

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article