moine et détective. Abbaye de Ligugé.

Publié le 28 Mai 2009




5/05/2009

Pour saluer sir Arthur Conan Doyle, né le 22mai1859, paraît une pléiade d'ouvrages où se côtoient le pire, que nous tairons, comme le meilleur -l'impeccable Enquête sur Sherlock Holmes, de Bernard Oudin (Découvertes Gallimard), ou l'érudite biographie de Peter Costello, Conan Doyle détective (Editions du Rocher). Il y a surtout le premier Dictionnaire Sherlock Holmes (NéO/Le Cherche Midi). Une véritable bible d'anecdotes et de renseignements.


Elémentaire, dira-t-on: son auteur est moine bénédictin. Avec le sumérien, la cynégétique et le tir à l'arc (entre autres), Holmes est le dada de Lucien-Jean Bord. A 10ans, il avait déjà lu presque toutes les enquêtes du détective (en anglais dans le texte, bien sûr) et tout patiemment annoté. Si bien que le bibliothécaire de l'abbaye de Ligugé (300000 volumes) s'est réveillé un petit matin avec la certitude de tenir là un trésor. Ne jurant que par les notes en bas de page qu'il explore comme un détective, il s'est fait un plaisir de rassembler le fruit de ses trouvailles dans un dictionnaire. Un régal d'intelligence.

link le figaro





Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article