l'amour de Dieu.

Publié le 9 Juin 2009





"L'amour de Dieu ressemble à l'être de Dieu, il est calqué sur lui. Comme l'être de Dieu, l'amour de Dieu est de lui seul: a se. A le bien prendre, cela est infiniment doux. Cela nous fait aimer notre néant, notre être de créature, passionnément.

Car aujourd'hui, si vous m'aimez, mon Dieu, c'est sans doute à raison de la beauté de votre Fils que vous m'avez donnée et que vous voyez en moi; mais à cette heure de votre éternité et de votre vie sans heures où vous m'avez aimé, choisi, prédestiné, et par votre pensée et votre vouloir, porté jusque dans la lignée de votre Fils: à cette heure-là mon Dieu, je n'avais ni charme, ni beauté, ni réalité d'aucune sorte. Rien de moi n'a pu ni motiver, ni justifier, ni solliciter votre amour.

Dès lors, vous me laisserez bien vous dire combien j'aime ce néant dont vous m'avez tiré et qui demeure mon seul bien. S'il y avait en moi une beauté, un charme, une part d'être ou de réalité, votre amour eût moins ressemblé à ce que vous êtes. Mais, maintenant, je le sais par l'Apôtre, dans tout votre amour, il n'y a que vous: je ne suis la chose que de vous seul. Il n'y a que vous seul, dans l'amour que vous avez pour moi, et votre amour demeure inexplicable.

La tendresse et vous, c'est tout un; c'est pour cela que votre tendresse n'est pas causée, c'est pour cela qu'elle est incompréhensible. J'aime mon néant premier, où se plairont à jamais les âmes bien faites."


dom Delatte.

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article