vous avez la parole.

Publié le 21 Juin 2009





Effectivement et nous le savons tous, les choristes de Libera comme pour les autres chorales d'ailleurs, ne sont que de passage. Libera est éternelle grâce à des voix qui elles ne sont qu'éphémères, un paradoxe n'est-ce pas, mais c'est cela qui fait la force de Libera et des autres, le chef de choeur doit s'adapter à ces changements de choristes. Cela impose au chef de choeur de revoir ces arrangements musicaux pour s'adapter aux nouveaux venus, Libera évolue "grâce" au départ de certains. Nous avons tous nos coups de cœur pour tel ou tel choriste, cela est évident, un tel pour sa bouille, un autre pour sa voix, ... Mais il ne faut jamais oublier qu'une chorale est avant tout un ensemble, un groupe, une unité, on ne peut dissocier tel ou tel choriste du groupe car cela ne ressemblerait plus à rien. J'aime Libera pour cet ensemble, j'écoute cet ensemble, je ressens les émotions qui passent au travers les chants de cet ensemble. Cette polémique autour du départ de Tom me semble déplacer car elle fait oublier les autres cela m'exaspère. Tous les choristes comme tous les fans de Libera savent qu'un jour ou l'autre l'heure du départ sonnera, évidemment nous ressentons un petit pincement au cœur surtout lorsqu'il s'agit d'un des choristes les plus anciens et cela se comprend, mais il ne faut pas s'arrêter là car ce serait l'arrêt de Libera.
Il faut continuer à aimer Libera, dans le respect des enfants, dans le respect du travail réalisé, dans le respect de ce qu'ils nous apportent. Il faut savoir se tenir face à cette magnifique envie de chanter, de partager, .. et non s'emballer comme un dérater face à ces gamins qui ne font que partager leur passion. Et il ne faut pas oublier les parents qui ont eux aussi une importance non négligeable dans la vie et l'avenir de ce chœur.
N'oublions pas que le respect des autres passe avant tout par le respect de sois même, alors que les gens mal intentionnés passent leur chemin ou utilisent les CD.
Eric

réponse:

De mon côté pas de polémique. J'informe mes lecteurs. Dans l'ensemble je te rejoints évidement. Je leur rends hommage car après tout,  les anciens je ne les ai pas connus autant puisque je n'ai découvert libera, il n'y a que trois ans maintenant. Comme tu dis comme pour les choristes avec Jean-Baptiste, on a  un pincement au coeur quand ils quittent la scène. Pour les autres il en sera de même puisque deux ou trois ont la même ancienneté comme Joshua Madine ou Edward...si je suis toujours sur la scène!

C'est aussi un tournant de mon existence; il m'ont réconforté dans mon drame. Normal que le petit Placide leur rende cet hommage profitant de Tom. Dans le groupe je n'ai de préférence pour personne. Chacun a son charme, le charme de la jeunesse. Comme pour les Wiener, s'il fallait faire un choix, on est pas sorti de l'auberge. D'ailleurs a-t-on un choix à faire?

 Je n'ai trouvé qu'eux comme réconfort et les quelques rares individus virtuels avec qui j'ai pu partager cette passion non pas seulement de Libera mais de toutes les autres chorales.

Sans cela évidement le petit Placide n'aurait pas eu sa raison d'être. C'était sa note personnelle. Elargir son apostolat au travers des amis de youtube, faire connaître mes moines, le Pérou, . Apporter un peu de réconfort, même si c'était plutôt moi qui en avait besoin. L'accueil n'a pas été unanime partout; normal, la mission n'est jamais une aventure de gagnée. Elle est à hauts risques. On perd, on gagne. Savoir accepter aussi de perdre. J'ai souvent perdu, je me suis planté en bien des domaines. Mais j'ai été surpris de l'impact sur youtube par des gens de sensibilité différente si réceptifs, plus que dans les milieux habituels tradis où là on a rien à recevoir puisqu'on a tout.


Comme me disait un moine quand on a plus d'espoir humain, il faut garder l'Espérance surnaturelle, pas évident.
Comme dans une chambre d'hôpital, on a le goutte à goutte, et si on coupe il n'y a plus rien qu'un cadavre.

C'est l'effet boomerang aussi, on envoie mais on reçoit en pleine figure d'abord pour soi.
C'est déjà soi que l'on cherche à convaincre. Un travail de longue haleine. Surtout dans ce domaine.
On essaye de se convaincre dans la nuit la plus profonde de tout ce que l'on met ou l'on écoute pour garder l'Espérance qui nous habite. On est tellement rempli de doutes. On doute tellement sur soi, sur tout. L'Espérance qu'il faut entretenir, bichonner, cajoler, protéger.

Le reste n'appartient qu'à Dieu de savoir à qui le distribuer, si cela a profité ou non, on a contribué pour moi cela suffit c'est son oeuvre à lui ...

Comme Tom le petit Placide aussi arrive dans sa période de mue. Il n'est pas assuré de demain. Il aura trouvé à travers libera un semblant d'humanité qu'ailleurs il n'a jamais pu trouver... ces petits riens (avec toi c'était pas un petit rien) que vous avez su partager  gratuitement, sans calcul, et c'est pour cela qu'il vous en est particulièrement reconnaissant au travers de Libera.  Ce qui m'a le plus évidement marqué cet échange bref avec Lihuarn. Oui ça m'a fait tout drôle. Tant de gentillesse en si peu d'instant. Des petits échantillons d'humanisme, ce n'est pas de trop. En général, c'est la pénurie, crise oblige.  Il vaut mieux faire avec du doctrinal c'est moins engageant.

Pour le reste, ceux qui en auront abusé, tant pis. Ceux qui m'ont menti, tant pis. Et on m'a menti, et j'ai été abusé. Trop menti. Mais je crois aussi en la Justice et qu'elle se fera toute seule. Je n'ai pas besoin de la faire. J'ai eu trop confiance.  tant pis pour moi dans un sens.  Le péché des solitaires. Maintenant immunisé, je ne fais plus d'illusions, sur rien, sur personne.  Cela s'apprend.

J'ai appris aussi à relativiser rencontrant vos propres parcours, votre propre expérience.
Je me disais que malgré tout j'avais un peu de chance même si c'est une chance de survie. La chance d'avoir la Foi.
A croire que la souffrance nous identifie aussi à quelque chose, à quelqu'un. La tienne, celle de Lhiuarn... tout le reste est tellement subjectif.

... demain? que sera demain?

à tous quand même merci. Sorry hier soir absent. le coeur fatigue, je me couche comme les moines ! voilà c'est la fête des pères, ça me fait drôle aussi. Bonne fête aux pères Abbés tiens ! même si c'est une fête un peu païenne...

Finalement nous sommes tous des petits Tom Cully, .. on ne fait que passer in hac lacrimarum vallee; Dieu assure aussi la relève comme Mr Prizeman. La grande Chorale continue malgré tout. Le Bon Dieu s'adapte à ces changements de choristes, il revoit ses arrangements musicaux pour s'adapter aux nouveaux venus...

Un jour ou l'autre l'heure du départ aussi sonne.

"Dieu essuyera toutes les larmes de nos yeux."
Il en aura du boulot!

Philippe.








Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
bon courage, merci pour tout.
Répondre