st Louis de Gonzague.

Publié le 22 Juin 2009



Patron de la jeunesse & des étudiants.


Les Gonzague possédèrent pendant quatre siècles (1328-1708) le Duché de Mantoue (lombardie). Louis naquit en 1568, au château de Castiglione, près de Mantoue.

    Fils aîné de Ferrante Gonzaga, marquis de Castiglione delle Stiviere, Louis fut élevé de manière à faire un jour ce qu'avaient fait ses ancêtres. L'important pour ces roitelets était d'apprendre à tuer et d'avoir des amis dans les cours étrangères. A quatre ans, Louis s'habillait en soldat, à sept ans, il tirait le canon. Puis il séjourna, comme hôte ou comme page, à Ferrare, à Parme, à Turin, à Florence chez les Médicis, à Madrid chez Philippe II.

    Les Gonzague régnaient en tyrans, vivaient dans la débauche, noyaient dans le sang les révoltes de leurs sujets, assassinaient leurs ennemis, quitte à subir souvent le même sort. C'est ainsi que deux frères de Louis, Rodolphe et Diego furent massacrés par leurs vassaux ; sa mère elle-même, femme pieuse et bonne, fut poignardée dans une rue de Mantoue. A quelqu'un qui le louait de sa haute naissance, Louis répondait : "Les nobles sont faits de la même boue que les autres ; la seule différence est que la leur sent peut-être plus mauvais que celle des pauvres."

    Dieu s'était révélé de bonne heure à lui. A onze ans, il fit vœu de continence. Il lui fallu de longs efforts pour vaincre son orgueil et sa mauvaise hérédité. Il avouait n'avoir jamais levé les yeux sur une femme. A dix-sept ans, il finit par obtenir d'abdiquer ses droits en faveur de son frère Rodolphe et d'embrasser l'état religieux. Un Gonzague était archevêque à huit ans et cardinal à quatorze ans. Ce qui détermina Louis à entrer chez les Jésuites, c'est que ceux-ci ne pouvaient devenir prélats et avaient des missions en pays lointains. Les six années qui lui restaient à vivre, il les passa à Rome, se préparant par l'étude et l'apprentissage du ministère à devenir prêtre et missionnaire. Il prononça ses premiers vœux en 1587 ; il reçut les ordres mineurs en 1588. trois ans plus tard, il mourait victime d'un mal contracté en soignant les victimes de la peste. Il fut canonisé par Benoît XIII en 1726 et proclamé, en 1729, patron de la jeunesse, spécialement des étudiants.


"Vierge sainte, mon guide et ma souveraine, je viens me jeter dans le sein de votre miséricorde, et mettre, dès ce moment et pour toujours, mon âme et mon corps sous votre sauvegarde et sous votre protection spéciale. Je vous confie et je remets entre vos mains toutes mes espérances et mes consolations, toutes mes peines et mes misères, ainsi que le cours et la fin de ma vie, afin que, par votre intercession et par vos mérites, toutes mes oeuvres soient faites selon votre volonté et en vue de plaire à votre divin Fils. "



Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pierre 22/06/2009 08:37

Sympa ce jeune Gonzague !