crise de l'Eglise, crise de société.

Publié le 24 Juin 2009

La prêtrise séduit peu : il n'y aura en 2009 que 90 ordinations de prêtres destinés à exercer le service de Dieu dans les paroisses, pas assez pour compenser les départs de leurs anciens, atteints par la retraite ou la mort.Dix nouveaux prêtres seront ordonnés samedi à Notre-Dame. En 2008, il y avait eu également 10, et 101 pour l'ensemble de la France. Depuis 1995, le nombre des ordinations oscille entre 142 (2000) et 90 (2004). Chaque année, de nombreux diocèses n'en célèbrent aucune.



link

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Eh oui, c'est cruel, mais au-delà de tout les blabla sur l'évolution, le progrès, les mutations, l'adaptation, et patati et patata, ça c'est le bilan : une Eglise de France qui a déprêtrisé son champ d'évangélisation depuis quarante ans.

Quarante ans d'obstinations désastreuses dans le sens de la désacralisation, de la conversion au monde et du reniement de soi. Ca pèse lourd.

Le Pape renvoie l'Eglise de France sur les bancs de l'école évangélique.

- Chapitre un : qu'est-ce que c'est que la messe. "Aïe ! que d'oublis, que de lacunes, que d'erreurs !"

- Chapitre deux : qu'est-ce que le prêtre. "Ah, vous ne savez plus ça non plus ? Bon, on va réviser. Laissez-moi vous raconter une petite histoire.

"il était une fois, un jeune prêtre, envoyé par son évêque dans une petite commune déchristianisée du nom de Ars...Chemin faisant, il rencontra un petit enfant pauvre, qui lui indiqua la route de sa pauvre paroisse désolée, en échange de quoi le jeune prêtre lui promit de lui montrer celle du ciel.

"Aujourd'hui, petit clergé de France, le nom de la commune est "France", où moins de 5 % d'habitants pratiquent. Montre-nous où est l'Eglise, montre-nous ce qu'est la messe, ce qu'est le Sacrifice rédempteur du Christ, ce qu'est l'adoration, et montre-nous de vrais visages, de vraies vies et de vraies paroles de prêtre, et le prêtre nous montrera alors le chemin du ciel...

"C'est tout simple, petit clergé de France, tout simple.Il suffit de revenir à ces fondamentaux que tu as cru devoir jeter par la fenêtre pour faire le grand, le malin, le moderne auprès de tes petits camarades sans Dieu, à qui tu n'as plus rien à donner aujourd'hui, plus de prêtres, plus de sacrements sauveurs et sanctificateurs.

"Regarde vers Ars et reviens humblement à l'essentiel".
Répondre