Stabat Mater dolorosa

Publié le 15 Septembre 2009



Elle "nous aime sans doute par un mouvement très élevé de dilection toute spirituelle. Cependant ce n'est pas un séraphin qui nous aime; mais une femme, avec son coeur de chair. C'est une femme qui s'est gardée dans la virginité et qui, à cause de cela, en est toujours à la tendre intimité et à la très pure liberté des premiers amours. C'est une femme qui cependant s'est singulièrement mûrie dans la maternité et qui par là n'ignore rien des dévouements, ni des responsabilités, ni des soucis, ni des plus angoissants sacrifices.
Marie est un coeur qui est extrémement délicat et qui a énormément souffert...
Elle est animée envers nous de la tendresse la plus pénétrante et de la pitié la plus vraie. Son amour est un merveilleux composé: c'est de la plus exquise sensibilité féminine transformée dans la plus ardente charité divine. Il est une source intarissable de miséricorde...."

P. Bernard O.P. le mystère de Marie





Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article