3ème de l'Epiphanie. Adorate Deum

Publié le 26 Janvier 2014

http://3.bp.blogspot.com/_0DJ0Sp5EDD4/TSthleSiM9I/AAAAAAAAAVo/4Ylle1EdZwQ/s1600/Jes%25C3%25BAs+y+el+centuri%25C3%25B3n.jpg

 

 

 

http://principlesforlifeministries.files.wordpress.com/2011/12/the-roman-centurion-zoom.jpg

 

http://photo.blogpressapp.com/big_photos/14/01/24/1256.jpg

 

Le centurion nous apparait sous des traits particulièrement sympathiques. Il est le porte-étendard de la gentilité, il reçoit le Roi qui "fait son entrée", en notre nom. De quelles vertus n'est-il pas orné! Il a de la charité pour son esclave, il est humble. Lui, le fier Romain, il n'ose pas approcher du Christ. Il a la foi:" Je n'ai trouvé une telle foi en Israël". Il a le sens du devoir professionnel. C'est un soldat, de la tête aux pieds; il exige l'obéissance, mais il sait lui aussi obéir. Nous comprenons que l'Eglise ait élevé à cet homme un monument imperissable, en empruntant ses paroles, au moment de la communion:" Seigneur, je ne suis pas digne..." C'est donc avec le centurion que nous approchons de la Sainte Table.

 

 

du même auteur.


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article