5ème dimanche après l'Epiphanie. parabole de l'ivraie.

Publié le 8 Février 2014

http://www.arcauniversal.com.ar/wp-content/uploads/2012/12/trigo3.jpg

 

Le divin semeur jette aujourd'hui, dans notre âme, le bon grain de l'Eucharistie; ce grain doit lever dans la semaine,. Sans doute dans la semaine, le démon sèmera aussi son ivraie parmi ce bon grain. Mais il faut que, par notre pénitence, nous détruisions l'ivraie.

 

Le mal est la semence du démon, il peut et  doit se développer librement et parvenir à maturité. La liberté est accordée sur la terre au bien et au mal. Le mal lui-même a un rôle à jouer dans le plan de Dieu: il doit purifier le bien, éprouver sa fermeté; il est dans la main de Dieu une férule pour le bien. A proprement parler, il ne peut pas nuire au royaume de Dieu et c'est là une consolation pour nous quand nous voyons tant de mal sur la terre.

 


 

Aujourd'hui l'Eglise nous dit quelques paroles très importantes sur le péché:

 

- le péché est une semence du diable. Le diable est toujours en jeu. Sur la terre, c'est toujours un maître puissant; ne sous-estimons pas sa force.

 

- Sur la terre, nous avons la liberté pour le bien et le mal. Le péché lui aussi peut se répandre. C'est un fait avec lequel il nous faut compter.

 

- Ce n'est qu'à la fin qu'il y aura une sanction juste. Alors le péché non expié recevra son châtiment. Quel calme et quelle certitude ne nous donne pas l'Evangile de ce dimanche.

 

dom pius Parsch

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article