6ème dimanche après la Pentecôte

Publié le 20 Juillet 2014

http://patrimoniumhispalense.com/uploads/obras/milagro_panes_y_peces.jpg

 

an-2014-07-20-a-10.06.19.jpg

 

  Skype Emoticons 

 

 

Nous sommes baptisés ddans la mort de Jésus-Christ, c'est-à-dire: nous sommes morts avec lui. Le vieil homme a été attaché à la Croix. Nous sommes donc morts au péché. " De même que le Christ ne meurt plus, considérons-nous comme morts au péché, mais vivants pour Dieu."

 

Mais ce n'est là  que l'idéal et la théorie. Saint Paul a devant les yeux l'idéal du chrétien. Ce serait un paradis sur terre si, de fait, nous n'êtions plus soumis au péché. Mais, en réalité, il en est autrement. Sans doute le péché a été pardonné, le péché a été effacé, mais nous n'avons pas retrouvé les privilèges du paradis terrestre. Adam pouvait facilement éviter le péché, car il n'avait pas de tendance mauvaise vers le péché; il était libre de la concupiscence de la chair. Mais nous, nous ne sommes pas dans l'état d'Adam avant le péché originel. Si le péché est effacé, l'inclination au mal demeure. Cette inclination nous entraîne sans cesse au péché et nous fait gémir sous le poids de nos faiblesses et de nos passions. Le mot de Goethe, est toujours vrai:" Deux âmes hélas! habitent dans mon sein".

 

L'une est l'âme rachetée, l'autre est l'âme non rachetée.

 

Tant que nous sommes sur la terre, il y a en nous quelque chose de racheté et quelque chose de non racheté.

 

En tant qu'hommes non rachetés, nous devons prendre conscience de notre misère, nous devons particulièrement exercer l'humilité. En tant qu'hommes rachetés, nous devons porter en nous la conscience de notre vocation chrétienne.

 

C'est l'âme non rachetée qui crie:" Vers toi, Seigneur, je crie; mon Dieu, ne sois pas sourd à mon appel; autrement je serais comme ceux qui descendent dans la tombe.' Elle compte donc avec la chute. Cependant, l'âme rachetée reprend le dessus; elle s'attache au Seigneur. Sans doute elle est faible; mais lui, il est la force, le protecteur, celui qui bénit, le Pasteur et le guide.

 

C'est l'âme non rachetée qui a besoin de l'Eucharistie, de la ste Messe, des sacrements; ne désespère pas de pouvoir rencontrer enfin un prêtre, lui ouvrir son âme, ses blessures, .. ses difficultés,ses souffrances, quelqu'un à qui pouvoir se confier..pour qui elle compte vraiment comme le bon Pasteur...encore tant de larmes à essuyer..(ô doux rêve pieux ! )


et dans cette crise de l'Eglise l'âme rachetée a confiance en son Seigneur qui voit sûrement les difficultés à l'heure actuelle qu'elle a  pour tenir jusqu'au bout, pour garder simplement la foi.

 

mais déjà avec une telle messe, le moral remonte un peu...! 

 

sic une personne âgée..:"
C'est quand même autre chose que "le jour du Seigneur". Merci de m'avoir transmis l'adresse de La basilique Notre-Dame de Fribourg.
vive les petits suisses !

 


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article