à l'approche des ordinations sacerdotales.."« Chez moi, on aime la vie ».

Publié le 8 Mai 2012

http://www.corsematin.com/media_corsematin/imagecache/article-taille-normale-nm/image/protec/2012/05/04/16867640.jpg

 

Mgr Olivier de Germay, diocèse d'Ajaccio .  

 

http://www.catholicherald.co.uk/wp-content/uploads/2012/03/-16805.jpg

 


 

« J'ai vécu quelques jours dans le désert. J'y ai rencontré des gens qui vivaient avec trois fois rien et qui étaient plus heureux que moi. Des gens qui exhalaient une paix intérieure, alors que j'étais aux prises avec des sensations diffuses de mal-être.

 

J'ai pris brutalement conscience qu'en menant une vie centrée sur moi-même, je m'éloignais de l'essentiel. À ce moment-là, je ne pensais pas devenir prêtre, j'avais seulement le désir irrépressible de changer de vie… »

 

De retour en France, à la Toussaint 1990, le militaire, ému, choisit la retraite dans le silence méditatif de l'abbaye de Notre-Dame-de-Fontgombault.

 

« C'est là que le Seigneur m'attendait. Le troisième jour, le moine avec qui j'avais beaucoup parlé m'a dit que j'avais la vocation. Tout est devenu clair. Sans même répondre avec des mots, j'ai compris que j'acceptais cet appel, que je venais de dire oui, et j'ai su que ce serait la voie de mon accomplissement ».

 

 

« Un prêtre doit être heureux dans son ministère pour donner envie à des jeunes. Il est possible de faire naître des vocations.

 

Le grand défi consiste à renouer avec le sens de la pratique. On ne peut pas dire : le Christ oui, l'Eglise non. Sans pratique, plus de transmission possible de la foi.

 

Il faut rappeler que le Christ a aimé l'Eglise car l'Eglise est le moyen qu'il a choisi pour poursuivre son œuvre. Aussi, nous sommes appelés à poser sur l'Eglise un regard de foi qui va au-delà de sa dimension humaine ».

 

 

 

link

 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Notre Dame de Fontgombault : un lieu de silence et d'écoute de Dieu, les chrétiens viennent déposer leurs souffrances sous le regard de Dieu. Chaque fois que je quitte l'Abbaye, je suis délivrée<br /> de mes fautes, protégée des violences psychologiques du quotidien. Chaque eucharistie est un grand moment de bonheur.<br />
Répondre
P
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />