Abraham, le père de notre foi.

Publié le 24 Février 2014

http://3.bp.blogspot.com/-JsFeuB1nw00/TgxsYNaIwoI/AAAAAAAASR0/LZtVXnBt68E/s1600/ISAAC.jpg

 

 

http://1.bp.blogspot.com/_XUAOUBdsH54/TBP_RwJYy-I/AAAAAAAAAbM/uieoDMYSu3k/s1600/LA+CIRCUNCISI%C3%93N+DE+ISAAC.jpg

 

 

Le récit sacré parcourt rapidement l'arbre généalogique de Sem, jusqu'à Tharé, le père d'Abraham. C'est la ligne de la promesse messianique; il comprend dix générations (comme d'Adam à Noé). On indique également les dates de vie. On en indique trois:

 la naissance du premier-né, la vie de l'homme ensuite, et le total de ses années. On remarque que la durée de la vie diminue fortement: 600, 500, 400, 200 ans. De même, dans cette tribu choisie, le mal de l'apostasie et de l'idolâtrie avait déjà pénétré. C'est pourquoi Dieu décide de séparer un reste saint, une famille, qu'il chargera de conserver et de propager la bénédiction messianique, ce sera la famille d'Abraham.

 

Pour la préserver de la contagion du paganisme, Dieu l'envoie loin de son pays. Il la fait quitter Ur en Mésopotamie et la fait imigrer dans la terre de Chanaan, la future "terre promise".

 

Et voici les générations de Sem. Sem avait cent ans quand il engendra Arphaxad, deux ans après le déluge. Et Sem, après avoir engendré Arphaxad, vécut cinq cent ans et il engendra des fils et des filles... Tharé engendra Abram, Nachor et Aran. Et Aran engendra Lot. Et Aran mourut avant Tharé son père, à Ur en Chaldée, dans la terre de son pays.

 

Abram et Nachor prirent des femmes; le nom de la femme d'Abram était Sarï. Saraï était stérile et n'avait pas d'enfant. Tharé prit Abram son fils et Lot le fils d'Aran, son petit-fils, et Saraï, sa belle-fille, la femme d'Abran, son fils, et ils sortirent ensemble d'Ur en Chaldée pour aller dans la terre de Chanaan et ils arrivèrent jusqu'à Horan et y demeurèrent."

 

Les Patriarches, de Sem à Abraham, constituèrent les colonnes intermédiaires sur lesquelles s'élève la construction du salut qui s'étend dans le lointain passé. Ils attestent que Dieu est resté fidèle à sa promesse, malgré l'infidélité des hommes.

 


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article