au premier Vendredi du mois.

Publié le 7 Février 2014

http://www.ciambra.it/parrocchia/immagini/sacro_cuore.gif

 

http://www.overheardinthesacristy.net/wp-content/uploads/2009/09/czech-nuns3.jpg

 

 

 

Personne ne nous a aimé et ne nous aimera jamais comme le Christ. C'est pourquoi, lorsque les fidèles de Corinthe étaient divisés, celui-ci disant :" Moi, je suis à Paul! - tel autre: et moi à Appolos! - et moi à Céphas! - et moi au Christ! - saint Paul leur écrit:" Est-ce Paul qui a été crucifié pour vous? " (I. Cor. I, 13)

 

Jésus a voulu prendre pour lui le calice immonde de Gethsémani, pour nous donner le calice de son précieux Sang, qui est élevé tous les jours sur l'autel. Ces deux calices représentent toute l'histoire du monde et des âmes, ils sont comme les deux plateaux de la balance du bien et du mal, et c'est le bien qui l'emporte; le précieux Sang peut effacer tous les crimes, si l'on implore le pardon.

 

   Jésus, par sa victoire sur le péché, remportée sur la Croix est la source de la vie et de la sainteté, la source de toute consolation, le salut de ceux qui espèrent en lui, l'espoir des mourants, les délices des saints, comme le disent les litanies du Sacré-Coeur. Il nous a donné l'Eucharistie, pour rester avec nous jusqu'à la fin du monde et se donner en nourriture à chacun de nous en particulier.

 

   Il dit à ses amis privilégiés qui suivent son exemple:" Ce qui laisse la plaie de mon coeur ouverte, c'est mon amour. Je veux prouver aux âmes que mon coeur ne se ferme pas. Bien au contraire, mon plus grand désir est que les âmes entrent par cette plaie de mon coeur, abîme de charité et de miséricorde. Ce n'est que dans ce Coeur d'un Dieu qu'elles trouveront le remède pour adoucir leurs souffrances et fortifier leur faiblesse. Qu'elles me tendent la main; moi-même je les y conduirai."

 

 

   Nous restons égoïstes, parce que notre amour est trop faible, trop pauvre, trop étroit, et qu'il se replie misérablement sur nous. Le coeur du Christ dilatera nos coeurs en nous apprenant à aimer par-dessus tout la gloire de Dieu et le salut des âmes.

 

   Pourquoi nous laissons-nous aller à la jalousie, à l'envie? Parce que notre amour ne s'élève pas assez haut, jusqu'au Bien suprême que tous nous pouvons posséder ensemble sans nous nuire.

 

   Au lieu de nous laisser aller à la jalousie, remercions plutôt le Seigneur d'avoir donné à notre prochain des qualités que nous n'avons pas, et jouissons en nous-mêmes, comme la main profite de ce que l'oeil voit.

  Pourquoi sommes-nous lâches? Parce que nous n'aimons pas assez, parce que notre coeur a froid; parce que nous comptons uniquement sur nos forces, dont l'infirmité est manifeste, et parce que nous ne comptons pas assez sur le Coeur de Jésus, sur son amour pour nous.

 

   Le Coeur du Sauveur peut et veut nous donner ces saintes énergies, celle de la confiance et de l'amour, qui inspire l'adoration, l'action de grâces et de réparation, en mettant au-dessus de tout la gloire de Dieu.

 

  Cor Jesu, de cujus plenitudine omnes nos accepimus, miserere nobis,

 

Allons au Père, par lui, avec lui et en lui.

 

R.p Garrigou Lagrange

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article