avec le Sauveur souffrant.

Publié le 30 Mars 2014

10155249_10202677635314915_1411680040_n.jpg

 

http://i2.wp.com/radiospada.org/wp-content/uploads/2013/08/prof-eliseo.gif?resize=290%2C162

 

http://img382.imageshack.us/img382/5439/79844vn3.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/-rcgp7LxPkQI/UcHdcTFwoEI/AAAAAAAACvg/gzCQf5Yv3DQ/s1600/Mario+Minniti.+Milagro+de+la+viuda+de+Naim.jpg

 

http://4.bp.blogspot.com/-N0Ecbxa6Y-I/Ua8GRO5QfjI/AAAAAAAACcw/Y8VCTGkONIY/s1600/Ottheinrich_Folio081v_Lc7B.jpg

 

http://www.eltestigofiel.org/sys_imagenes/lectura/publicaciones/Greco%20-%20Jesus%20cura%20al%20ciego.jpg

 

laetetur cor

 

(introït jeudi 4ème semaine de carême )

 

"Qu'ils soient dans la joie, les coeurs qui cherchent le Seigneur; recherchez le Seigneur et sa force; cherclhez sa face constamment."

 


 

Dans la semaine qui commence, nous verrons le thème de la Passion grandir sans cesse, sans que pour cela diminue la joie de la Résurrection. Cette disposition de l'Egliise doit être aussi celle de l'âme.

 

Notre âme doit se lamenter avec le Sauveur souffrant et pleurer avec lui, mais, en même temps, elle doit tressaillir de joie à la pensée de son exaltation et de sa Résurrection. Bien plus, l'âme doit être à la fois crucifiée et glorifiée:" " Avec le Christ, je suis attaché à la Croix".

 

C'est précisément par cette Passion terrestre que l'âme est glorifiée et participe à la Resurrection du Christ. Plus le temple terrestre de notre vie est détruit, plus s'élève le temple spirituel de l'âme. Le corps frémiit et se plaint..." O Dieu, à cause de ton nom, donne-moi le salut, délivre-moi dans ta force, les ennemis se sont soulevés contre moi..Mais l'âme glorifiée chante:" Tressaillez d'allégresse en Dieu, tressaille terre entière, servez Dieu dans la joie". Nous pensons à la Croix et à la Résurrection pendant chaque messe, pensons-y pendant toute notre vie. 

 

prière avant la bataille.

 

Le psaume est une prière patriotique avant la bataille. Le roi, avant de partir au combat, offre un sacrifice, les prêtres bénissent ses armes et implorent la victoire. Les soldats, dans leur confiance en Dieu, sont assurés de la victoire.

Il est facile de faire l'application du psaume.

Notre Roi, c'est le Christ qui nous conduit aux combats de Dieu jusqu'à la fin des temps; ce n'est pas nous qui sommes vainqueurs, c'est lui qui est vainqueur en nous.

 

Et chaque jour, avant de partir au combat, nous récitons la prière avant la bataille: " Père, je t'invoque" et, avec notre Roi, nous offrons le sacrifice. Ensuite nous sommes assurés de la victoire, car nous ne combattons pas avec 'des chars et des chevaux" mais au nom de Jésus.

 

Que le Seigneur t'exauce au jour de la détresse,

que le nom du Dieu de Jacob te protège.

Que du sanctuaire il t'envoie du secours,

que de Sion il te soutienne.

Qu'il se souvienne de toutes les oblations,

et qu'il ait pour agréables tes holocaustes.

Qu'il t'accorde ce que ton coeur souhaite,

qu'il accomplisse tous tes désirs.

Puissions-nous nous réjouir de ta victoire,

et nous glorifier au nom de notre Dieu.

Que le Seigneur accomplisse tous tes voeux.

 

Déjà je sais que le Seigneur a sauvé son Oint,

il l'exaucera, des cieux, sa sainte demeure,

et sa droite pleine de force

se tient victorieuse à son côté.

 

D'autres se vantent de leurs chars et de leurs chevaux;

Nous, nous invoquons le nom du Seigneur notre Dieu.

Eux, il plient et ils tombent;

nous, nous nous relevons et nous tenons fermes.

Seigneur, sauve le roi

Et exauce-nous au jour où nous t'invoquons.

 

 

+

 

" Tu ne désires ni sacrifice ni oblation, mais tu m'as percé les oreilles (tu m'as donné une volonté obéissante). Tu n'as voulu ni holocauste ni victime propitiatoire, alors j'ai dit:" Voici que je viens - c'est de moi qu'il est écrit dans le Livre - pour faire ta volonté. O Dieu, je l'accomplis avec joie; ta loi est les délices de mon coeur."

 

Qu'il est beau ce psaume, précisément au moment de l'Offrance! Nous entrons alors dans le sacrifice du Christ, nous entrons aussi dans les sentiments de victime qui sont ceux du Seigneur; bien plus, nous nous unissons à son offrande: notre sacrifice devient le sacrifice du Christ, notre offrande est consacrée au moment de la Transsubstantiation.

 

Telle doit être notre voie: passer toute notre journée en union avec les sentiments du Christ dans sa Passion et son sacrifice; faire de nos propres souffrances une partie du sacrifice du Christ.


 

 

 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article