comme un laboureur...

Publié le 25 Février 2010

http://nuovosoldo.files.wordpress.com/2009/10/43823.jpg


«... Si quelqu'un disait à un fort pauvre homme : Ami, je vous prête ma maison afin que vous vous en serviez pendant trois jours à gagner un inestimable trésor, que ne ferait pas ce pauvre?

Ce que nous avons en emprunt de notre Dieu, c'est notre corps, et tout ce que nous pouvons faire pendant notre vie est comme trois jours. Or si le grain de froment ne se pourrit, il ne peut fructifier. Il faut donc le faire pourrir pour qu'il germe, qu'il soit battu en son temps et recueilli dans les greniers éternels...L'homme ne peut se contenter des choses de la terre; il soupire sans cesse après les choses du ciel ; car il n'a pas été créé pour ce qui est bas, mais pour ce qui est haut et suprême : le corps a été fait pour l'âme, et ce monde pour l'autre... La peine des tentations est semblable au travail du laboureur; la terre est couverte de chardons et d'épines : avant d'y faire un bon labour, il faut la défricher.

A la vue d'un travail long, pénible,' et dont il ne voit pas immédiatement les fruits, il est découragé quelquefois. Ainsi, premièrement, il faut unir et aplanir toutes les mottes ; il n'en voit pas le fruit. Deuxièmement, il faut couper et brûler les racines et les broussailles; il n'en voit pas le fruit. Troisièmement, il ouvre la terre avec le soc ; quatrièmement, il laboure pour la deuxième fois et fait des sillons ; cinquièmement, il sème le grain; sixièmement, il arrache les mauvaises herbes quand le blé commence à pousser; septièmement, il fait moissonner le blé, le sépare de la paille avec beaucoup de sueur et de peine, le faisant battre, vanner, cribler; huitièmement enfin, il porte le grain dans ses greniers, et pour la joie qu'il a de voir le fruit de ses labeurs, il se propose d'en supporter encore de plus grands, pour la seule joie qu'il a de sa cueillette. Or il en est ainsi dans les tentations et travaux qu'on endure en ce monde pour le fruit et contentement spirituel que l'on doit recueillir dans l'éternité '. »


Aegidius, vie de St François d'Assise.


 

 




Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article