chemin de croix - dom Marmion.

Publié le 17 Février 2015

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d2/Eug%C3%A8ne_Delacroix_-_Christ_on_the_Cross_-_Walters_3762_(2).jpg

 

10923331_10153675589065663_6435146750278709883_n.jpg

 

J'eus de mes propres péchés un sentiment très cruel, et je m'aperçus que l'auteur du crucifiement c'était moi. Mais l'immensité du bienfait de la croix, je ne m'en doutais pas encore...

 

 « Regarde, disait-il, regarde mes plaies »; il comptait les coups de la flagellation et me disait : « C' est pour loi, pour toi, pour toi »..

 

Humble Jésus,

dans votre corps souffrant et maltraité, discrédité et raillé, nous ne savons

pas reconnaître les blessures de nos infidélités et de nos ambitions, de nos trahisons et

de nos rebellions. Ce sont ces blessures qui gémissent et invoquent le baume de notre

conversion, tandis qu’aujourd’hui nous ne savons plus pleurer nos péchés.

                                                miserere nobis.


 


 

angèle de Foligno.

 

 

Ayez pitié de moi, mon Dieu dans la grandeur de votre miséricorde,

 

Et selon la multitude de vos miséricordes, effacez ma souillure.

 

 

 

Lavez-moi encore davantage de ma souillure, purifiez-moi de ma faute.

 

Car j'ai conscience de mon péché, et ma faute est sans cesse devant les yeux.

 

 

 

C'est contre vous seul que j'ai péché, c'est en votre présence que j'ai fait le mal;

 

aussi êtes-vous juste dans vos sentences, souverain dans vos jugements.

 

 

 

Considérez que j'ai été conçu dans l'iniquité, que ma mère m'a conçu dans le péché.

 

 

 

Vous aimez la vérité: les plus profonds mystères de votre sagesse, vous me les avez révélés.

 

 

 

Vous m'aspergerez avec l'hysope, et je serai purifié; vous me laverez, et je serai plus blanc que la neige.

 

 

 

Vous me ferez entendre des paroles de joie et d'allégresse, et mes os brisés tressailleront.

 

 

 

Détournez les yeux de mes fautes, effacez toutes mes souillures.

 

 

 

Créez en moi, mon Dieu, un coeur pur; créez au plus profond de mon être un esprit de droiture.

 

 

 

Ne me chassez pas de votre présence; ne me retirez pas votre esprit de sainteté.

 

 

 

Rendez-moi la joie de votre salut, et raffermissez-moi dans ma première ferveur.

 

 

 

J'enseignerai vos voies aux méchants, et les impies reviendront à vous.

 

 

 

Délivrez-moi du sang versé, ô Dieu, Dieu mon Sauveur! et ma langue publiera votre justice.

 

 

 

Seigneur ouvrez mes lèvres, et ma bouche chantera vos louanges.

 

 

 

Si vous aviez voulu un sacrifice, je vous l'aurais offert certes; mais vous ne prenez pas plaisir aux holocaustes.

 

 

 

Le sacrifice, qui plaît à Dieu, c'est l'âme brisée; le coeur broyé, le coeur humilié, Seigneur, vous ne le dédaignez pas.

 

 

 

Comblez Sion des dons de votre bienveillance, Seigneur, afin que se relèvent les murs de Jérusalem.

 

 

 

Alors vous accepterez les sacrifices de justice, les oblations, les holocaustes; alors on immolera de jeunes taureaux sur votre autel.

 

 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article