courage! j'ai vaincu le monde.

Publié le 14 Avril 2011

Christ-on-the-cross.jpg

 

 

« Il n'avait ni beauté ni éclat pour attirer nos regards. Objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu'un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n'en faisions aucun cas. Or ce sont nos souffrances qu'il portait 
et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni,
 frappé par Dieu et humilié.

Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes,
 écrasé à cause de nos fautes.

Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui,
 et dans ses blessures nous trouvons la guérison.

Tous, comme des moutons,
 nous étions errants, chacun suivant son propre chemin, et le Seigneur a fait
 retomber sur lui nos fautes à tous » (Prophète Isaïe, chapitre 53, 2-7)

 

 

 

Le petit Placide vous souhaite une bonne semaine sainte, et de saintes fêtes Pascales.

 


 

http://2.bp.blogspot.com/_GzQnzaF4k-o/SSfspJCwmNI/AAAAAAAAFDw/uTtEEMNitK8/s1600/mary%2Bmagdalene%2B1.jpg

 

 

Croyons donc, mes frères; oui, voilà le premier des préceptes, le commencement de la religion et de la vie chrétienne: tenir son coeur ferme dans la foi et, sur ce fondement solide, établir une vie sainte, s'abstenir des biens séducteurs, supporter les maux de la vie présente, et, parmi les amorces des uns et les menaces des autres, opposer aux uns et aux autres un coeur inébranlable, pour ne pas se laisser corrompre par ceux-ci, ni abattre par ceux-là.

 

Ayons la tempérance, ayons aussi la patience, et quand les biens du monde auront passé et que les maux de cette vie ne seront plus à craindre, nous jouirons de tout bien et seront affranchis de tout mal.

 

Aussi, qu'avons-nous entendu dans la leçon d'aujourd'hui:" Mon fils, quand tu te prépares à servir Dieu, tiens-toi dans la justice et dans la crainte; prépare-toi aussi à la tentation; humilie ton coeur et soit constant, pour que ta vie croisse au dernier jour. (Eccl II,I,3)

 

Pour qu'elle croisse non maintenant, mais au dernier jour et jusqu'à quel degré?

En devenant éternelle.

 

Ici-bas, la vie humaine, tant qu'elle se prolonge ou semble se prolonger, décroît bien plus qu'elle ne croît.

Faites attention, observez, raisonnez, et vous verrez qu'elle décroît; un homme tient au monde: Dieu lui accorde soixante années de vie. Cette vie lui vient, disons-nous, en croissant. Vient-elle ou s'en va t-elle? Voici que sur soixante-dix ans, il en a vécu soixante; il lui en reste dix; le nombre d'années accordées à cet homme a bien diminué: plus il avance, moins il lui reste; le cours même de la vie fait qu'elle décroît au lieu de croître

 

N'en sois que plus attaché à la promesse divinel:" pour que ta vie croisse au dernier jour."

 

 

Saint Augustin.

 

 

 

 

bernard-dewagtere_20081105070425.JPG

 

 

 

  Sainte fête des Rameaux, le petit Pacide en pèlerinage d'action de grâces, jusqu'au mardi de Pâques vous assurant de ses prières.

 

bx Jean Paul II, merci, priez pour nous.

 

En union de prières avec son Evêque et le diocèse de Luçon.




 


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article