dans l'octave de Noël

Publié le 28 Décembre 2013

http://www.aplicaciones.info/jesus/ima/nativity5.jpg

 

 

"Pendant que le silence enveloppait la terre."

 

Pendant que le silence enveloppait la terre

Et que la nuit  tenait le milieu de son cours,

Ton Verbe tout-puissant voulut descendre, ô Père,

De son trône royal et partager nos jours.

 

 

Nous nous tenons dans la nuit sainte au pied de la Crèche. Tous les bruits se sont tus, on dirait que l'humanité retient son souffle, . Alors nous voyons le Fils de Dieu descendre de son trône. Ce n'est pas le petit Enfant que nous voyons, mais le "Verbe Tout-Puissant" descendant de son trône, changeant son trône avec la Crèche.

 

 

C'est dans le silence solennel qu'on approche de Dieu.

Dans la bruyante Jérusalem, dans le palais sonore d'Hérode, le berceau d'or reste vide; dans la silence de la paisible Bethléem, au milieu de Marie et de Joseph silencieux, Dieu descend.

 

Le silence est la clôture de notre âme. Pour que Dieu vienne dans notre coeur, il faut qu'un profond silence enveloppe ce coeur.

 

Silence dans notre intelligence rebelle, silence soumis dans notre volonté, silence dans le monde de nos passions.

 

"Et que la nuit tenait le milieu de son cours".

 

Il était minuit quand le Fils de Dieu descendit sur la terre. Dieu ne fait rien au hasard. Dieu vient volontiers dans le silence de la nuit. Les grands évènements du salut se sont accomplis dans l'obscurité. Déjà la délivrance des Juifs de la servitude de l'Egypte, symbole de notre délivrance par le Christ, s'accomplit pendant la nuit; l'institution de l'Eucharistie se fit dans l'obscurité de la nuit; sans doute le Christ mourut sur la Croix en plein jour, mais le soleil s'obscurcit.

 

Les premiers chrétiens employèrent précisément la nuit pour vaquer à la prière et à la célébration des saints mystères.

 

dom Pius Parsch


........................................................................................................

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article