du champagne au chocolat, il n'y a qu'un pas !

Publié le 24 Novembre 2013

http://farm9.staticflickr.com/8313/8027548837_dfea6d472c.jpg

 

 

http://www.paries.fr/img/scenes/2-scene_default.jpg

 

 

 

 

Le problème du chocolat dans ce jeu c’est que, dès qu’on n’y touche pas, dès qu’on ne fait rien pour l’enlever ..eh bien, ce chocolat, il prolifère. Et il prolifère tellement qu’il en devient énorme et central !

 

 

Mais le chocolat, c’est exactement l’exemple type du péché : non pas que le chocolat soit mauvais, bien au contraire, mais, comme ça, il semble mignon, si peu important, complètement inoffensif… N’est-ce pas ce à quoi ressemblent nos péchés parfois ? Parce que le gros péché, là, même s’il est dur à confesser on le voit bien mais quid de tous nos manques d’amour quotidiens ? « Bof, c’est pas si grave, c’est un truc marginal dans ma vie… puis ça ne m’empêche pas de vivre, ça ne m’empêche pas d’aimer ! »

 

 

 

Non seulement le péché prend alors de plus en plus de place et on s’habitue à le voir à une place de choix, centrale, mais, plus grave encore à mon sens, il prend surtout toute la place de notre vie qui serait disponible pour aimer. Il ternit tout, il uniformise tout, il englue tout.

 

 

jeu Candy Crush

 

 

pour le petit Placide ce sera chez Paries st Jean de Luz !

 


 

 

 

 

 


 

 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

malou 25/11/2013 08:21


A diffuser largement ! Cela fait du bien d'être secoué un peu ! Merci


 

philippe 25/11/2013 08:34



le champagne faut pas le secouer quand même !