du champion à l’abbaye

Publié le 28 Janvier 2013

http://www.leparisien.fr/images/2013/01/26/2513271_cf051eec-6743-11e2-912f-00151780182c_640x280.jpg

 

 

" Je sents d'ailleurs qu'il y a un lieu qui est le mien, une patrie qui est à moi et à laquelle il a plu au Seigneur d'attacher ma vie."

 

dom Delatte.

 

 

En un an, rien n’a changé, ou presque. Philippe Allaire est toujours le propriétaire de READY CASH, Thierry Duvaldestin son entraîneur et Franck Nivard son driver. Finalement, seul son lad est différent. En remplacement de Tristan de Genouillac, c’est désormais David Javelle qui s’occupe à plein-temps du champion. Les circonstances qui l’ont conduit à prendre soin de READY CASH ne sont pas communes : « Tristan de Genouillac est un ami que je connais depuis l’école.

C’est lui qui s’occupait de READY CASH jusqu’au jour où il a décidé de se consacrer à Dieu. Cela a été une décision mûrement réfléchie. »

 

Le 13 août dernier, Tristan de Genouillac a en effet rejoint l’abbaye bénédictine de Notre-Dame de Fontgombault (Indre). Avant de quitter READY CASH, le jeune homme (25 ans) a livré quelques éléments sur cette nouvelle orientation donnée à sa vie, expliquant qu’il réfléchissait à cette décision depuis cinq ou six ans.

 

 

C’est Thierry Duvaldestin et lui-même qui ont décidé de me confier le cheval. Je suis calme et patient et il faut lui apporter beaucoup d’attention. Tristan n’a pas voulu lui dire au revoir, pour lui et pour le cheval, qui l’aurait peut-être compris. Mais je sais qu’il ne regrette absolument pas son choix. Même si je suis très heureux de m’occuper de READY CASH et que beaucoup aimeraient être à ma place, j’aurais préféré que Tristan reste. »

 

 

 

le parisien.

 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le parisien 29/01/2013 09:39


Belle histoire et bel article !

philippe 29/01/2013 12:47



oui, ça me remue beaucoup et


pour une fois que la presse est respectueuse de l'abbaye saluons-là !



Philippe 28/01/2013 18:18


quand même rare de voir un journal comme le parisien qui parle avec respect du choix de Tristan ! châpeau ... ça nous change du paysage tristounet de France et de Navarre.

philippe 28/01/2013 18:19



son histoire m'a quand même profondément ébranlé après la disparition du père Henry...