Ecce Mater tua.

Publié le 12 Mars 2010

http://adriannesworld.com/writing/images-writing/ourladyofsorrows.jpg
Ce mystère est celui de notre enfantement à la vie de Dieu.

 Or, il est extrêmement remarquable que c'est au moment même où, le sacrifice de Jésus se consommant, nous devenons les enfants de Dieu, que nous devenions en même temps les enfants de Marie. Dans le même moment, dis-je où le Rédempteur nous introduisant à la vie de Dieu par sa mort pouvait dire au Père céleste en lui présentant l'homme racheté: Voilà votre Fils, il le dit à Marie.

Un même instant, un même mystère nous fait enfants de Dieu et de Marie. Il se passe là pour les membres ce qui s'est passé dans le mystère de l'Incarnation pour le chef.

L'un et l'autre mystère donnent au Père céleste et à Marie un commun Fils: dans le mystère de l'Incarnation, c'est le Fils de Dieu fait homme: et dans le mystère de la Rédemption, c'est l'homme fait enfant de Dieu. Et dans l'un et l'autre mystère, Marie est proclamée Mère et le devient par sa coopération: Mère de Dieu, Mère des hommes.

Et que les paroles sacramentelles qui forment cette dernière relation ont de solennité et d'énergie!
 Femme dit Jésus, voilà votre Fils; et au disciple: Voilà votre Mère. Jésus ne dit pas: Qu'il soit comme votre Fils, mais: Voilà votre Fils, en réalité et à la lettre, de même que, dans l'institution de l'Eucharistie, il avait dit: Ceci est mon corps.

Auguste Nicolas
la Vierge Marie et le plan divin.


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article