fin de l'année liturgique: fête du Christ-Roi.

Publié le 24 Novembre 2012

http://www.jesuswalk.com/manifesto/images/christ-pantocrator-palermo528x395.jpg

 

http://i.imgur.com/oYx3y.jpg

 

 

 

Il y a dans l'histoire de l'humanité, mes frères, certaines rencontres inoubliables, rencontres qui restent gravées dans la mémoire des hommes : ainsi ce face-à-face entre Pilate et notre Seigneur Jésus Christ. D' un côté il y a Pilate, le gouverneur romain, dans son palais; de l' autre il y a Jésus, le charpentier de Nazareth qui enthousiasme les foules mais déplaît aux dignitaires de l' époque. Jésus a été arrêté; Ses disciples se sont enfuis à toute vitesse : Il est maintenant face à Pilate qui Le questionne : "Es-Tu le roi des juifs?" : Pilate s' y connaît en roi, lui qui est le représentant officiel de l' empereur et de son pouvoir!

 

Qu' a-t-Il de semblable avec un roi cet homme -vêtu simplement, aux mains calleuses parce qu' elles ont travaillé le bois-, cet homme qu' on lui présente ligoté et déjà condamné à mort? Pourtant Pilate insiste encore : "Alors, Tu es roi?". Non, décidément, le gouverneur ne peut comprendre une "royauté" si dérisoire, une "royauté" qui n' est pas de ce monde! Et c' est vrai, mes frères, que le Christ Roi de l' univers que l' Eglise célèbre, adore et prie en ce jour, sur tous les continents, c' est vrai que ce Roi-là est surprenant et déroutant!


Ressemblait-Il à un Roi quand Il est né à Bethléem?

Ressemblait-Il à un Roi quand Il ajustait les poutres dans Son atelier de Nazareth?

Ressemblait-Il à un Roi quand Il Se laissait approcher par les enfants, les lépreux, les estropiés et tous les va-nu-pieds de toutes sortes? : Jésus -s' exclamait le Bienheureux Charles de Foucauld (+ 1 er décembre 1916) : "que Tu es Bon! Quel Baume Tu as mis jusqu' à la fin des siècles au coeur des pauvres, des petits, des dédaignés du monde, en leur montrant dès Ta Naissance qu' ils sont Tes privilégiés, Tes favoris, les premiers appelés... les toujours appelés autour de Toi qui as voulu être l' Un des leurs et être dès Ton berceau et toute Ta vie entouré par eux".

(Méditations sur les Saints Evangiles. Nazareth 1897-1898. In "Oeuvres spirituelles".

Seuil 1958 page 174).


Ressemblait-Il à un Roi, le jour des Rameaux, quand Il entra à Jérusalem sur un petit âne?

Ressemblait-Il à un Roi quand Il se mit aux genoux de Ses Apôtres afin de leur laver les pieds?


Ressemblait-Il à un Roi quand on Le vit prendre la route du Calvaire en portant cette lourde poutre de bois sur laquelle, bientôt, seraient figés Ses Mains et Ses Pieds sous le tintement des marteaux de Ses bourreaux? Oui, Il est tombé comme un autre : pour Lui aussi les pierres étaient dures et les madriers lourds! Oui, "Il a souffert avec Son âme d' homme, l' amertume des oeuvres humainement brisées, l' accablement des grandes défaites, les rires des gens, les branlements de tête, le ridicule sur Ses dernières heures".

(Joseph Malègue. Augustin ou le Maître est là-Spes 1933 Tome II page 473-474).


Ressemblait-Il à un Roi, ce 7 avril de l' An 30, crucifié entre deux criminels sur le Golgotha?

Pourtant, mes frères, c' est Lui dont nous disons qu' Il est le Roi de l' univers; Lui qui est né, Lui qui est venu dans le monde pour rendre témoignage à la Vérité.


"Dieu, au moyen de Jésus Christ, nous a ouvert la fenêtre de la Vérité qui, face à nos seules forces, reste souvent étroite et seulement en partie transparente. Il nous indique dans l' Ecriture Sainte et dans la Foi de l' Eglise la Vérité essentielle sur l' homme, qui imprime la juste direction à notre action...


Seul Dieu est Bon au sens plénier. Il est le Bien, le Bon par excellence, la Bonté en personne... c' est seulement si notre vie se déroule dans le dialogue avec Lui, seulement si Son Être, Ses caractéristiques pénètrent en nous et nous façonnent que nous pouvons devenir des serviteurs vraiment bons".

(Pape Benoit XVI. Homélie du samedi 12 septembre 2009).


"Il n' y a pas d' âge pour tomber amoureux" titrait un journal (La Croix du 13 novembre 2012 page 26) qui relatait le témoignage d' une jeune femme de 30 ans, Delphine :


"Aujourd' hui, j' ai l' impression d' avoir trouvé le véritable amour, plus serein, plus calme, basé sur une confiance très forte l' un dans l' autre; on peut passer des heures l' un à côté de l' autre sans se parler : la présence suffit. Je reste persuadée que l' amour qui dure est celui qui prend son temps pour naître".


N' en va-t-il pas ainsi de notre relation avec le Seigneur?

N' est-Il pas de fait le véritable et grand Amour de notre vie?

Prenons-nous le temps pour "naître" continuellement à cet Amour de Dieu?

N' avons-nous pas à vivre avec Lui une confiance très forte en sachant qu' Il ne peut ni Se tromper et encore moins nous tromper et nous égarer?


Ne fait-il pas bon se retrouver en Sa Présence, "l' un à côté de l' autre" dans le silence de notre coeur ou près de la lampe du Tabernacle de nos églises qui nous dit qu' Il est là jour et nuit, qu' Il est là au coeur de nos cités, en permanence?


En instituant cette fête, le Pape Pie XI écrivait le 11 décembre 1925 (Quas primas) :


"Si les hommes venaient à reconnaître l' autorité royale du Christ dans leur vie privée et dans leur vie publique, des Bienfaits incroyables... se répandraient infailliblement sur la société toute entière... Qui dira le Bonheur de l' humanité si tous, individus, familles, Etats se laissaient gouverner par le Christ... La fête du Christ-Roi nous donne le vif espoir de hâter le retour si désirable de l' humanité à son très affectueux Sauveur... Du jour où l' ensemble des fidèles comprendront qu' il leur faut combattre, vaillamment et sans relâche, sous les étendards du Christ-Roi, le feu de l' apostolat enflammera les coeurs, tous travailleront à réconcilier avec leur Seigneur les âmes qui L' ignorent ou qui L' ont abandonné, tous s' efforceront de maintenir inviolés Ses Droits".

(Pape Pie XI. Encyclique "Quas primas" du 11 décembre 1925).

 


Frères et soeurs, en ce jour nous voici tous invités à nous mettre au "service de l' Unique Roi de l' univers" : notre gloire et notre bonheur -nous fera dire la prière après la Communion- c' est de Lui obéir, de nous mettre à Sa disposition, sous "Ses ordres", sous "Sa houlette"!


"Face à ceux qui réduisent la religion à une somme de négations ou qui se contentent d' un catholicisme en demi teinte -disait Saint Josémaria Escriva de Balaguer-; face à ceux qui veulent tourner le Seigneur contre le mur, ou Le reléguer dans un coin de leur âme..., par nos paroles et par nos actes nous devons affirmer que nous aspirons à faire du Christ un Roi authentique de tous les coeurs... même du coeur de ces gens-là".


(Saint Josémaria Escriva de Balaguer. Sillon n° 608).


En vérité -selon les mots du grand Lacordaire (+ 21 novembre 1861)-


Jésus est ce Roi "dont l' Amour garde la tombe, dont le sépulcre n' est pas seulement glorieux mais dont le sépulcre est aimé"; Jésus est ce Roi "dont la cendre... n' est pas refroidie; qui chaque jour renaît dans la pensée d' une multitude innombrable d' hommes"; Jésus est ce Roi "dont une portion considérable de l' humanité reprend les Pas sans se lasser jamais"; Jésus est ce Roi "dont chaque mot qu' Il a dit vibre encore et produit plus que l' Amour, produit des vertus fructifiant dans l' Amour".


(Lacordaire. 39 ème conférence de Notre Dame de Paris. In "Oeuvres"-Poussièlgues 1893.

Tome IV pages 73-75).


En vérité, Jésus est ce Roi Unique entre tous à qui, maintenant, avec toute Son Eglise Sainte répandue sur toute la surface de la terre, en fléchissant les genoux, nous disons :


Christ Roi de l' univers,

o Bon Jésus,

sois le Roi de ma vie :

je viens faire Ta Volonté,

je viens me mettre à Ton service :

Parle!

Commande!

Règne!

Règne sur mon intelligence!

Règne sur ma volonté!

Règne sur mon coeur!

Règne sur mon corps!

O Bon Jésus,

sois le Roi et le Centre de ma vie :

je suis à Toi pour toujours et

je ne veux jamais être séparé de Toi,

ni sur cette terre ni demain dans le Ciel!

O Bon Jésus,

enflamme mon coeur d' un grand Amour pour Toi et

souviens-Toi de moi quand Tu viendras dans Ton Royaume!

Béni sois-Tu Christ Roi de l' univers!

Amen.

 

paroisses Bidart Guétary. 

Rédigé par mr l'abbé Jean-Bernard Hayet

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bernard 23/11/2012 11:57


très beau !

philippe 23/11/2012 11:57