hommage des bayonnais

Publié le 7 Mai 2013

603712_407843212655936_1943038398_n.jpg

 

http://db2.stb.s-msn.com/i/AB/F870B5705B03FB8FDF74F2367826_h402_w598_m2_q90_cDoUPWpTV.jpg

 

http://db2.stb.s-msn.com/i/AF/18BA406B333BCE95B20F4DEF03451_h402_w598_m2_q90_cGFyMJaBf.jpg

 

934603_407914445982146_95787618_n.jpg

 

946453_407886889318235_1746154591_n.jpg

 

940976_407914482648809_514500589_n.jpg

 

http://cache.daylife.com/imageserve/0eW2cEccTY54s/350x.jpg

 

http://cache.daylife.com/imageserve/08L55CA1uEeOx/350x.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Promu au grade supérieur à titre posthume, le Sergent Stéphane Duval a été fait chevalier de la Légion d’Honneur par le ministre.

 

 

 

 

Près de 250 parachutistes du 1er RPIMA, représentant les différentes compagnies du régiment, étaient présents autour de la place d'armes de la Citadelle Bergé, cet après-midi, pour rendre un dernier hommage au SGT Stéphane Duval.

 

Le régiment a accepté d'ouvrir ses portes exceptionnellement à la presse.

 

La plupart des responsables des forces spéciales étaient présents, parmi lesquels le général Christophe Gomart (GCOS) et les chefs des trois composantes. Des personnels du RAID, qui s'entraîne régulièrement avec le COS étaient également présents. Un blessé était mêlé aux rangs.

 

L'IED qui a tué le SGT Duval a aussi blessé deux autres transmetteurs, un issu du CPA 10, et l'autre, de la marine.

Le transmetteur a reçu la Légion d'Honneur à titre posthume.

 

Ses frères d'armes ont emporté sa dépouille sous une Prière du para chantée. La prière du para a été écrite par André Zirnheld, un des premiers paras SAS de la France Libre. Le 1er RPIMa est aujourd'hui le garant des traditions SAS.

 

 

ELOGE FUNEBRE

 

 

 

Seul le prononcé fait foi –

 

Sergent Stéphane Duval,

 

Lorsque le président de la République a pris la décision d’engager la France au Mali, le 11 janvier dernier, il savait que derrière les menaces qui pesaient sur l’Etat et la population malienne, derrière celles qui pesaient sur nos ressortissants et notre pays même, il y aurait, pour nos forces, des épreuves difficiles, qui pourraient être dramatiques.

 

Alors que l’opération Serval entre dans une phase nouvelle, votre sacrifice rappelle ainsi à la Nation la dureté des missions qui demeurent celles de nos forces au Mali, comme la nécessité de mener cette lutte à son terme.

 

Aujourd’hui, au nom du président de la République, je m’incline avec respect devant la douleur qui pèse dans le cœur de votre famille, de vos frères d’armes. Mais dans la gravité de cette cérémonie, j’entends aussi la fierté de tous devant l’exemple de votre dévouement et de votre bravoure.

 

Cette fierté, je la partage, car ce sont ces qualités, les vôtres, celles d’un engagement déterminé, qui ont permis d’inverser le rapport de force que nous connaissions au Mali. Par votre action, nous avons fait changer la peur de camp. Et ce sont ces mêmes qualités qui continuent d’inspirer l’engagement de vos camarades, qui sont déterminés à mener à bien la dernière mission dans laquelle vous vous êtes illustré.

 

*

 

Sergent Duval,

 

Né le 22 août 1980, c’est à l’âge de 22 ans que vous vous engagez au 1er régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Bayonne. Au terme de votre formation initiale, vous réussissez brillamment l’examen d’opérateur des réseaux mobiles spéciaux.

 

Dès lors, vous partez à de nombreuses reprises en missions extérieures : en Afghanistan en 2003 puis à nouveau en 2010, au Gabon en 2004, en Côte d’Ivoire en 2005 et 2007, et une première fois en Afrique de l’Ouest en 2011. A chaque fois, votre professionnalisme est souligné par vos chefs.

 

En 2011 en particulier, alors que vous êtes engagé à Ouagadougou en qualité d’opérateur radio de la cellule de mise en œuvre tactique, vos qualités militaires remarquables vous valent de recevoir une lettre de félicitations.

 

A l’exception des deux années que vous passez au 6e bataillon d’infanterie de marine au Gabon, entre 2008 et 2010, vous n’avez cessé de servir au sein du 1er RPIMa.

 

Le 29 avril dernier, alors que vous avez pris part à l’ensemble des missions confiées au Commandement des Opérations Spéciales depuis le début de l’opération Serval, vous êtes mortellement blessé au cours d’une opération de reconnaissance et de fouille dans le Nord-Est du Mali.

 

*

 

Sergent Duval,

 

Vos qualités militaires et humaines ont été saluées à de nombreuses reprises au cours de vos onze années de service au sein de l’armée de Terre. Cité à l’ordre de la division avec attribution de la croix de la Valeur militaire avec étoile d’argent le 21 février 2012, par ailleurs décoré de la médaille outre-mer avec agrafe « République de Côte d’Ivoire », de la médaille d’argent avec agrafe « troupes aéroportées » et « missions d’assistance extérieure », vous êtes le sixième soldat français à mourir au combat depuis le lancement de l’opération Serval.

 

Au nom du président de la République, je tiens à exprimer à votre famille la solidarité de la Nation. En cet instant, mes pensées vont à vos proches, et spécialement à votre épouse, ainsi qu’à vos deux enfants. Ils grandiront dans l’amour d’un père absent et, au-delà du deuil, dans la fierté de l’exemple que vous offrez à tous. Cette lumière ne s’éteindra jamais.

 

A plusieurs milliers de kilomètres du théâtre où vos frères d’armes poursuivent pour quelques temps encore une mission difficile mais essentielle, vous entrez aujourd’hui dans le cœur des Français, qui sont fiers de leurs soldats, fiers de ce qu’ils ont déjà accompli au Mali, et qui sont déterminés à mener à son terme le combat que nous avons engagé contre les groupes terroristes qui voulaient nous menacer. Ce combat est à jamais le vôtre.

 

link

 

 


Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article