Isaïe, le prophète de la Rédemption

Publié le 20 Février 2014

 

 

 

http://1.bp.blogspot.com/-tOqW_VvRc-M/Tf1bkrf1QPI/AAAAAAAAAaU/YKL3_SMmypQ/s1600/Isa%25C3%25ADas.jpg

 

" J'ai livré mon dos à ceux qui  me frappaient (flagellation, et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe; je n'ai pas dérobé mon visage aux outrages et aux crachats. Le Seigneur, Yaweh, me viendra en aide; c'est pourquoi l'outrage ne m'a point abattu... et je sais que je ne serai pas confondu. " I.6

 

" Mon serviteur prospérera; il grandira, il sera exalté, souverainement élevé. Beaucoup ont été dans la stupeur en le voyant, tant il était défiguré, son aspect n'était plus celui d'un homme, ni son visage celui des enfants des hommes... Il n'avait ni forme, ni beauté pour attirer nos regards... Il était méprisé et abandonné des hommes, homme de douleurs et connaissant la souffrance, comme un objet devant lequel on se couvre le visage; il était en butte au mépris et nous n'avons fait aucun de lui aucun cas. Véritablement c'était nos maladies qu'il portait, et nos douleurs dont il était chargé; et nous, nous le regardions comme un puni, frappé de Dieu et humilié.

 

" Mais lui a été transpercé à cause de nos péchés, brisé à cause de nos iniquitéss; le châtiment qui nous donne la paix a été sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous avons été guéris. Nous êtions tous errants comme des brebis, chacun de nous suivait sa propre voie, et Yaveh a fait retomber sur lui l'iniquité de tous. 

 

Il y a là tout le mystère de la Rédemption prédit en ce qu'il a d'essentiel et en plusieurs de ses détails :

 

" On le maltraite, et lui se soumet à la souffrance et n'ouvre pas la bouche; semblable à l'agneau qu'on mène à la tuerie, et à la brebis muette devant ceux qui la tondent, il n'ouvre point la bouche. Il a été enlevé (mis à mort) par une injuste condamnation, et parmi les témoins qui donc a pensé qu'il était frappé à cause des péchés de mon peuple."

 

Cette prophétie est tellement frappante qu'elle a été appelée la Passion selon Isaïe, la Passion rédemptrice en ce qu'elle a de plus profond, dans son motif suprême de Miséricorde et de Justice, la Passion entrevue à l'avance en ce qu'elle a eu de plus intime, en ce qui apparaîtra dans une mesure à Marie au pied de la Croix, à saint Jean, aux saintes femmes, au bon larron, au centurion, la Passion source infinie de grâces , en ce qui restera caché pour la plupart de ceux qui verront mourir Jésus sur sa Croix.

 

 


 

 

 


 


 


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article