justice: les petits chanteurs à Autun ?

Publié le 19 Mai 2014

http://s-www.bienpublic.com/images/17A91F3F-94C7-4BC7-B34B-8B04B53C6129/LBP_03/internat-scolarite-formation-musicale-le-dossier-autunois-est-complet-pour-former-la-maison-des-petits-chanteurs-photo-dr.jpg

 

Le 13 juin, on saura si le chœur d’enfants le plus célèbre au monde s’installera à la rentrée prochaine à Autun. Les atouts sont nombreux.

 

«Cela ne devait durer que 15 à 20 minutes, nous sommes restés finalement 50 minutes. Nous avons eu une écoute très attentive et intéressée de la juge. C’est un point très positif. » Patrick McNamara, président de la Maîtrise de la cathédrale d’Autun, est satisfait. À l’issue de l’audience, au tribunal de grande instance de Sens hier, des trois projets de reprise de la manécanterie des célèbres Petits chanteurs à la Croix de Bois (qui est en redressement judiciaire), le dossier autunois a montré de nombreux atouts face aux deux projets concurrents.

 

Outre la cohérence des structures éducatives, d’hébergement et musicales (lire nos éditions du 10 et 15 avril dernier) qui sont des atouts majeurs pour la pérennité et l’emploi de la structure, le fonctionnement proposé semble aussi séduire. « On souhaite une plus grande ouverture de la manécanterie. De par nos structures, nous allons pouvoir baisser considérablement les coûts d’inscription annuels après l’audition des candidats. Aujourd’hui, il faut compter entre 3 900 et 6 900 euros selon les conditions de ressources, scolarité et internat compris. Nous, nous proposerons un tarif dégressif dans une fourchette de 3 300 à 4 400 € environ pour des élèves en primaires », révèle Patrick McNamara.


« Travailler sur la voie de l’excellence »

 

Les économies générées par des structures déjà existantes sur la ville (internat et scolarité de l’ensemble scolaire catholique autunois, formation musicale en lien avec la maîtrise qui maintiendra le fonctionnement autonome des chœurs actuels), par rapport à la situation actuelle de la manécanterie qui doit rembourser un emprunt pour habiter un château, permettront à la manécanterie de dégager des bénéfices selon Patrick McNamara, « et de travailler davantage sur la voie de l’excellence », à la fois scolaire et musicale. Les choristes feront effectivement moins de concerts et courront moins après les recettes. « Nous prévoyons un système avec 56 concerts en 4 tournées, plus 10 concerts isolés en France et 2 tournées à l’étranger par an », mentionne le président de la maîtrise. Des aménagements pratiques sont prévus, comme, par exemple, l’accueil des élèves le lundi entre 10 et 14 heures afin de permettre le transport depuis partout en France.

 

Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 13 juin prochain.

 

link

 

 

 

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article