la foi...

Publié le 17 Septembre 2012

 

Bautizo-pintura.jpg

 

 

"Vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour; nous ne sommes pas de la nuit ni des ténèbres . "

 

(I Thess. V,5)

 

 

Cette foi qui m'attend au bord de mon tombeau,

Hélas ! il m'en souvient, plana sur mon berceau.

De la terre promise immortel héritage,

Les pères à leurs fils l'ont transmis d'âge en âge.


Notre esprit la reçoit à son premier réveil,

Comme les dons d'en haut, la vie et le soleil ;

Comme le lait de l'âme, en ouvrant la paupière,

Elle a coulé pour nous des lèvres d'une mère ;

Elle a pénétré l'homme en sa tendre saison ;

Son flambeau dans les coeurs précéda la raison.


L'enfant, en essayant sa première parole,

Balbutie au berceau son sublime symbole,

Et, sous l'oeil maternel germant à son insu,

Il la sent dans son coeur croître avec la vertu.


Ah ! si la vérité fut faite pour la terre,

Sans doute elle a reçu ce simple caractère ;

Sans doute dès l'enfance offerte à nos regards,

Dans l'esprit par les sens entrant de toutes parts,

Comme les purs rayons de la céleste flamme

Elle a dû dès l'aurore environner notre âme,

De l'esprit par l'amour descendre dans les coeurs,

S'unir au souvenir, se fondre dans les moeurs;

Ainsi qu'un grain fécond que l'hiver couvre encore,

Dans notre sein longtemps germer avant d'éclore,

Et, quand l'homme a passé son orageux été,

Donner son fruit divin pour l'immortalité.


Soleil mystérieux ! flambeau d'une autre sphère,

Prête à mes yeux mourants ta mystique lumière,

Pars du sein du Très-Haut, rayon consolateur.


Astre vivifiant, lève-toi dans mon coeur !

Hélas ! je n'ai que toi; dans mes heures funèbres,

Ma raison qui pâlit m'abandonne aux ténèbres ;

Cette raison superbe, insuffisant flambeau,

S'éteint comme la vie aux portes du tombeau ;

Viens donc la remplacer, ô céleste lumière !

Viens d'un jour sans nuage inonder ma paupière ;

Tiens-moi lieu du soleil que je ne dois plus voir,

Et brille à l'horizon comme l'astre du soir.

 

lamartine

 


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

un parisien 18/09/2012 20:58


" Et j'ai dit dans mon coeur : Que faire de la vie ? "


 


http://assum.over-blog.org/article-et-j-ai-dit-dans-mon-coeur-que-faire-de-la-vie-stances-110209636.html

un parisien 18/09/2012 05:53


C'est beau, c'est un extrait de La Foi (Méditations poétiques)... il y en aura un autre chez moi ce soir, quelque chose de terrassant.


 


 


" J’étais né impressionnable et sensible. Ces deux qualités sont les deux premiers éléments de toute poésie." (Première préface des Méditations)