la photo JMJ 2011 !

Publié le 23 Août 2011

 

 

 

291703_10150355761461133_581696132_10330008_1381936_n-1.jpg

 

 

Merci Zabou, extra! bon la mise en plis pas le top ! mais bon ! 

 

ah c'est chez Benedetto !  


je comprends tout !!! faudra filer l'adresse à Filoména ! 



félicitations...2.gif

 

 

Vivre les Journées Mondiales de la Jeunesse en tant que responsable de groupe, c’est inévitablement s’exposer à les vivre mal, ou à moitié, tête baissée sur son groupe, ses soucis (ses maladies, ses engueulades), sa course contre le temps… Bref, encore plus mal que n’importe quel autre jeune, déjà pris et surpris devant la multitude des propositions.

 

 Difficile de se poser, on court, on est fatigué… Et c’est peut-être pour cela que, de ces JMJ, je retiens avant tout (mais pas seulement, hein…) un silence essentiel, parlant.

 

Petits silences pendant les messes, après des paroles fortes ou après l’Eucharistie.

 

Silence de l’adoration eucharistique dans une église du centre ville de Madrid le vendredi, en plein cœur de la journée.

 

Silence d’une autre adoration samedi soir, entre deux rafales de tempête à Cuatro vientos. Avec un Ave verum corpus qui me donna le frisson par sa beauté et ce silence qui suivit, si dense, à plus d’un million de personnes.

 

 Ce qui se vivait dans ces silences, c’était le contrepoint nécessaire pour goûter à tout le reste ; les « blancs » qui permettaient d’écouter la partition puis de la jouer ; les « espaces » qui permettaient aux mots de se distinguer, de se vivre.

 

 Ce qui se disait dans ces silences, c’était le Christ : ce qui me donnait de Le voir ensuite dans mon frère, quel qu’il soit, et dans ce moment joyeux plein de cris où Il était aussi présent.

 

C’était l’Essentiel, Celui qui nous réunissait tous ici…

 

 Mardi matin, je suis allée à la messe de semaine dans ma paroisse. Passer d’une messe à 1.5 millions de personnes à une messe à 10 personnes fait un drôle d’effet…

 

 Mais j’avais un immense sourire aux lèvres qui n’était pas seulement du aux questions enthousiastes des Anciens de ma paroisse sur les JMJ : c’était simplement qu’il y avait le même Essentiel qui se donnait, qui se vivait…

 

Le Christ, présent, toujours agissant, au cœur le plus profond de nos vies, pour vivre de Lui.

 

Alegria !

 

  beau témoignage, ... on se sent  tout petit, petit!  .....

 

zabou la terrible !

 

  th_ange.gif

  filomena qui joue: recueillement

 

 

 

  dédicace à zabou, une des  plus vieilles connaissances  sur le  net !  

 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Léon 24/08/2011 11:49



Apparemment, les JMJ étaient bien arrosées !



philippe 24/08/2011 11:55







Zabou 23/08/2011 12:39



Ou garder la joie dans la tourmente ! ;-) 



philippe 23/08/2011 12:53



bravo !