la prière, la reine du monde.

Publié le 18 Novembre 2012

 

 

Mardi 4 Décembre 2012 - 20h30

 

prières pour la vie

 

abbaye de Fontgombault

 

paroisses


Ste Elisabeth du Blanc

Tournon st Martin

abbaye Notre-Dame

 

 

 

 

 

 

 

Quand Achille eut tué Hector, et l'eut trainé sept fois autour de la ville assiégée, le soir, au seuil de sa tente, un vieillard désarmé se présenta. C'était Priam. Il venait redemander à l'impitoyable vainqueur le corps meurtri de son fils, et lui ayant baisé la main, il lui dit:"

 

Juge de la grandeur de mon malheur, puisque je baise la main qui a tué mon fils!"

 

Achille pleura, et rendit le corps de son ennemi.

 

Quelle était la puissance qui avait brisé ce coeur farouche? Quel charme avait triomphé de lui? Cette puissance, ce charme, c'était la prière.

 

Si la force n'avait pas rencontré quelque part une barrière pour l'arrêter, s'il n'y avait eu ici-bas que la force contre la force, c'en était des petits et des malheureux.

 

Dieu devait à la faiblesse et au malheur une arme qui fit tomber l'épée, calmât la colère, éteignit l'injure, réparât l'inégalité du sort: il leur a donné la prière.

 

La prière est la reine du monde.

 

Couverte d'humbles habits, le front baissée, la main tendue, elle protège l'univers de sa majesté suppliante; elle va sans cesse du coeur du faible au coeur du fort, et plus sa plainte s'élève de bas, plus le trône où elle arrive est grand, plus son empire est assuré.

 

Si un insecte pouvait nous prier, quand nous allons marcher dessus, sa prière nous toucherait d'une immense compassion: et comme rien n'est plus haut que Dieu, nulle prière n'est plus victorieuse que celle qui monte vers lui.

 

C'est la prière, qui rétablit nos rapports avec Dieu, rappelle à nous son action, lui fait violence sans nuire à sa liberté, et est par conséquent la mère de la foi.

 

 

lacordaire.

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article