le diocèse de Bayonne au sacré coeur de Jésus.

Publié le 10 Juin 2014

http://images.cdn.bigcartel.com/bigcartel/product_images/50131571/max_h-1000+max_w-1000/DSC_0170_2.jpg

 

10446499_676447072423986_7625193622735375542_n.jpg

 

Cœur Sacré de Jésus, fournaise ardente de charité, regarde tes fils et tes filles du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, assemblés devant toi : évêque, prêtres, diacres, consacrés, familles, fidèles laïcs, nous tournons tous ensemble nos regards vers « ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour » (Jésus à sainte Marguerite-Marie).

 

« Cependant les hommes sont de glace pour Dieu ! » (Saint Michel Garicoïts). Aussi, nous reconnaissons volontiers nos ingratitudes, nos irrévérences et nos froideurs pour toi, dans l’Eucharistie, Sacrement de ton amour. Nous demandons humblement pardon pour tout ce qui blesse la charité fraternelle au sein de nos familles, de nos communautés et de notre presbyterium : jugements les uns sur les autres, reproches et procès, esprit de compétition et de division, instinct de pouvoir, de vengeance et de domination. Nous confessons notre manque d’ouverture, de bienveillance et de sollicitude pour tous ceux qui se tiennent aux périphéries de notre Eglise, à commencer par les plus éloignés, les plus petits, les plus fragiles.

 

Démunis, voire désemparés devant les épreuves traversées par notre Eglise – vieillissement de nos assemblées, tarissement des vocations au Sacerdoce et à la vie consacrée dans nos familles et nos communautés, difficulté à transmettre la foi aux jeunes générations – et devant les menaces qui pèsent sur l’avenir de notre humanité – « culture du déchet » (Pape François), où l’on rejette les enfants, les jeunes, les personnes âgées ou handicapées, agressions contre la famille, atteintes à la liberté religieuse et de conscience, phénomènes d’exclusion, de marginalisation et de chômage, idolâtrie de l’argent, violences pour motif d’intérêt ou de religion –, nous nous tournons vers ton Cœur lent à la colère et plein d’amour et nous nous réfugions à l’abri de ta miséricorde.

 

En nous appuyant sur les multiples signes d’espérance, cachés ou tangibles, que nous contemplons au sein de notre Eglise – esprit de prière et de sacrifice, don de soi au service des pauvres, engagement généreux dans nos communautés et dans la cité, pastorale des jeunes et des recommençants, offrande des consacrés et des malades – nous voulons renouveler la consécration de notre baptême en nous consacrant solennellement à ton Sacré-Cœur et au Cœur Immaculé de Marie, ta Mère et notre Mère.

 

 

 

 

 

 

Moi, Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, je veux en toute soumission et amour, consacrer solennellement à ton Sacré Cœur et au Cœur Immaculé de Marie, ton Eglise particulière de Bayonne, Lescar et Oloron, afin qu’elle soit un signe toujours plus crédible de ton amour rédempteur pour les hommes et les femmes qui peuplent notre beau diocèse, te laissant un entier et plein droit de disposer de nous et de tout ce qui nous appartient, sans exception, selon ton bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité. Amen

 

link diocèse de Bayonne.

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article