les derniers jours de Jésus.

Publié le 6 Avril 2014

 

http://fotodejesus.com.br/wp-content/uploads/2012/11/coroa-de-espinhoes-e-espancamento.jpg

 

http://24.media.tumblr.com/tumblr_m8jpepc29R1qcjvpvo1_500.jpg

 

http://4.bp.blogspot.com/-YyPZtFBRKnQ/UkedOBwDhoI/AAAAAAAA0eM/dY5RW3CHuM4/s1600/nicolas-de-enriquez-nuestra-seniora-de-los-dolores-pintores-latinoamericanos-juan-carlos-boveri.jpg

 

 

L'âme qui aime le Christ voudrait, pendant les jours qui vont venir, suivre, heure par heure, le Seigneur souffrant.


Or, dans l'esprit de la liturgie, nous participons toujours immédiatement aux évènements.


- Vendredi: le Christ avec ses disciples a quitté Ephrem, petite ville du désert pour se rendre à Jéricho. Sur le chemin, le long du Jourdain, nous entendons de sa bouche la troisième prophétie de la Passion. Salomé s'approche de lui avec ses deux fils, Jacques et Jean, et lui demande pour eux une place d'honneur dans le royaume futur du Messie. Le Seigneur répond en donnant aux deux Apôtres une belle leçon d'humilité. Nous assistons à cet entretien et nous écoutons les paroles de Jésus.

 

Le Seigneur entre à Jéricho. Chacun de nous peut se dire: Je suis Zachée, le publicain, le petit homme qui monte sur un arbre pour voir le Sauveur. Le Christ lève les yeux vers moi et m'appelle. Aujourd'hui, le salut est entré dans cette maison. Il demeure, la nuit passée et la nuit prochaine, chez moi pauvre publicain.

 

Le dimanche, il se rend, à la tête de la caravane de fête, à Jérusalem. Sur le bord du chemin est assis un mendiant aveugle. C'est encore moi, je crie moi aussi:" Jésus, fils de David, aie pitié de moi". Il me rend la vue, je suis "illuminé" . Le dimanche, nous marchons dans la caravane, à travers les gorges escarpées, de Jéricho à Jérusalem.

 

Le soir, Jésus vient à Béthanie, il est reçu avec joie par Marie et Marthe. Mon âme est-elle une active Marthe ou une Marie recueillie? C'est peut-être le dimanche soir qu'eut lieu le célèbre repas auquel assistait Lazare et pendant lequel, alors que Marthe servait à table, Marie oignit le Seigneur de baume précieux, par anticipation pour sa sépulture. Alors Judas se détache entièrement du Maître.

 

Le lundi, le Seigneur se dirige vers le Mont des Oliviers où il pleure sur la ville de Jérusalem, puis il s'avance vers la ville, y fait son entrée solennelle comme Roi d'Israël et pénètre dans le temple. Nous prenons part à cette procession de fête et nous portons des palmes dans nos mains. Nous accompagnons le Seigneur dans le temple d'où il chasse les vendeurs.

 

de la semaine sainte

 

Le mardi, le Seigneur traverse de nouveau le Mont des Oliviers; il maudit le figuier stérile, image du peuple juif, nous donnant à nous aussi un sérieux avertissement.

 

Le mardi et le mercredi, nous assistons, dans le temple, aux discussions avec les Juifs. Le mercredi après-midi, le Seigneur prononce les huit "malheurs" contre les Pharisiens et le judaïsme, puis il quitte le temple pour toujours; il se rend ensuite sur le Mont des Oliviers avec ses disciples auxquels il adresse son saisissant discours sur la fin du monde et la destruction de Jérusalem,; nous entendons, nous aussi, ce discours et nous méditons l'avertissement qui le conclut: soyez vigilants! Le mercredi, Judas quitte le cercle des disciples et va proposer aux princes des prêtres de trahir son Maître. Le Jeudi matin, le Christ envoie Pierre et Jean faire les préparatifs de la Cène. Vers le soir, il prend congé de ses amis, de sa Mère, se rend à Jérusalem et entre au Cénacle.

 

dom Pius Parsch

 

Nous accompagnerons donc en esprit le Seigneur dans toutes ces grandes étapes. Bonnes et saintes  semaines une des pièces les plus belles d'émotion ce judica me !

 


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article