"mes voies ne sont pas vos voies"

Publié le 11 Mars 2014

 

 

c4.jpg

 

 

 

"Vos pensées ne sont pas mes pensées

et mes voies ne sont pas vos voies. oracle de Yahvé.

 

Is. 55, 8

 

La vie de l'homme est belle en dépît de tout. Nous pouvons en faire une fête ininterrompue si nous respections les lois de la nature et de la grâce et si, pleins d'amour, nous nous laissons conduire par la Providence.

 

A cause du péché, la terre a été maudite, l'homme doit gagner son pain dans les soucis et le travail; des difficultés de tous genres traversent quotidiennement sa route. Néanmoins, il reste l'enfant de Dieu, il trouve une source intarissable de joie dans sa destinée et sa vocation, dans sa noblesse et dans le privilège de son élection.

 

La vie est souvent bien différente de ce qu'on avait espéré. Au temps de la jeunesse et faute d'expérience, on en attend beaucoup. On croit trouver le bonheur dans des choses accidentelles: honneur, considération, profit matériel, plaisir des sens et de la chair, amour, paisible atmosphère familiale.

 

Mais plus on vieillit, plus l'expérience quotidienne nous pousse vers une autre direction. On voit alors la relativité et l'inconstance de ce qui nous apparaissait comme le souverain bonheur. On jauge la vie et ses promesses à leur valeur, et l'on se tourne insensiblement vers ce qui est plus réel; le Bien suprême et unique, qui seul peut satisfaire pleinement le coeur de l'homme.

 

C'est une grande grâce quand les yeux s'ouvrent de cette façon. Ce peut-être le début d'une nouvelle vie, qui surpasse de beaucoup la précédente en plénitude et satisfaction intérieure, et qui aboutisse pour plus d'une âme au don total à Dieu dans la vie religieuse.

 

Qui est mené ainsi par le Très-Haut se sent constamment heureux, même si la main de Dieu s'appesantit sur lui, s'il doit supporter de grands coups et de lourds échecs, des souffrances corporelles ou des difficultés spirituelles. Celui qui vit intensément au-dedans et se sait entre les mains de Dieu, ne sera pas abattu par les tribulations auxquelles toute une vie est sujette. Celles-ci, sans nul doute, ont valeur corrective et éducative pour chacun.

 

Dieu n'a pas épargné son Fils unique et, la plus pure des créatures, il l'a placée sous la croix de son propre enfant. Reconnaissons par là - à moins d'être aveugles - que les souffrances et les peines ont une signification spéciale dans la vie de l'individu et de la communauté. Qui, une fois, a perçu cela des yeux de la foi, ne marchera plus déprimé; il ne se découragera pas si le Maître de la vie et de la mort lui demande, à lui aussi, un sacrifice que, dans sa joie de vivre, il ne prévoyait pas et qui l'atteint dans sa nature d'homme.

 

   Heureusement que le Christ ne tient pas toujours compte de nos projets et de nos désirs, et qu'il fait entrer notre vie dans son vaste plan divin! De cette façon, elle a une valeur, non seulement pour nous  personnellement, mais aussi pour le grand tout du Corps mystique. Bien des saints se réjouissent au ciel parce que Dieu n'a pas tenu compte de leurs désirs égoïstes, mais qu'il les a employés comme leviers en faveur de l'univers dont il prend soin.

 

   Dieu a ses vues dans tout ce qui nous arrive. Si nous le laissons faire sans nous opposer à ses volontés, tout sert à notre perfection et à notre sanctification. Dieu ne nous demande pas de comprendre ou de pénétrer ses plans:

 

 " Haut est le ciel au-dessus de la terre,

aussi hautes sont mes voies au-dessus de vos voies

et mes pensées au-dessus de vos pensées." Is. 55. 9


 

Il veut que nous ayons confiance dans sa conduite et que nous nous y soumettions aveuglément. Qui s'y oppose par orgueil, sens propre ou opinâtreté et veut suivre son propre chemin, contrarie les plans de Dieu et met son salut et son bonheur en danger.

 

O Jésus, apprenez-moi à accepter, comme vous, avec soumission ce que le Père m'envoie. Faites que je ne me décourage jamais devant les difficultés et les croix; faites que je ne m'oppose pas à vos décrets. Donnez-moi la force et la grâce de me sanctifier dans les circonstances où votre Providence me place, sans vouloir désirer autre chose. Que toujours votre volonté s'accomplisse en moi.

 


Rédigé par rp Mathias Gossens OFM

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article