Neuvaine de la Pentecôte: Veni Creator spiritus!

Publié le 13 Mai 2010

  http://www.holyspiritnorthryde.org.au/images/Holy_Spirit.jpg

 

 

 

Veni, creator, Spiritus,

Viens, Esprit Créateur nous visiter

 Mentes tuorum visita,

Viens éclairer l’âme de tes fils ;

 Imple superna gratia

Emplis nos coeurs de grâce et de lumière,

 Quae tu creasti pectora.

Toi qui créas toute chose avec amour

 Qui diceris Paraclitus,

Toi le Don, l’envoyé du Dieu Très Haut,

 Altissimi donum Dei.

Tu t’es fait pour nous le Défenseur ;

 Fons vivus, ignis, caritas

Tu es l’Amour le Feu la source vive,

 Et spiritalis unctio.

Force et douceur de la grâce du Seigneur

 Tu septiformis munere,

Donne-nous les sept dons de ton amour,

 Digitus paternae dexterae.

Toi le doigt qui oeuvres au Nom du Père ;

 Tu rite promissum Patris,

Toi dont il nous promit le règne et la venue,

 Sermone ditans guttura.

Toi qui inspires nos langues pour chanter

 Accende lumen sensibus

Mets en nous ta clarté, embrase-nous,

 Infunde amorem cordibus,

En nos coeurs, répand l’amour du Père ;

 Infirma nostri corporis

Viens fortifier nos corps dans leur faiblesse,

 Virtute firmans perpeti.

Et donne-nous ta vigueur éternelle.

 Hostem repellas longius

Chasse au loin l’ennemi qui nous menace,

 Pacemque dones protinius ;

Hâte-toi de nous donner la paix ;

 Ductore sic te praevio

Afin que nous marchions sous ta conduite,

 Vitemus omne noxium.

Et que nos vies soient lavées de tout péché.

 Per te sciamus da Patrem,

Fais-nous voir le visage du Très-Haut,

 Noscamus atque Filium ;

Et révèle-nous celui du Fils ;

 Teque utriusque Spiritum

Et toi l’Esprit commun qui les rassemble,

 Credamus omni tempore.

Viens en nos coeurs, qu’à jamais nous croyions en toi.

 

Deo Patri sit gloria,

Gloire à Dieu notre Père dans les cieux,

 Et Filio, qui a mortuis

Gloire au Fils qui monte des Enfers ;

 Surrexit, ac Paraclito

Gloire à l’Esprit de Force et de Sagesse,

 In saeculorum saecula.

Dans tous les siècles des siècles.

 

Amen.

 

 

http://www.chasque.apc.org/giancare/madre/esmeralda_pags/ESPIRITU_SANTO_archivos/WEB%20Madre_.jpg

 

Paloma.jpg

 

, Qui suis-je pour que Dieu le Saint-Esprit entre en moi et tourne mes pensées vers les Cieux avec des gémissements inénarrables ?

cardinal Newman.

 

=

des 7 maux et des 7 dons du St Esprit.

il y a sept maux entre autres qui ruinent et déshonorent misérablement la vie humaine, auxquels ces vertus servent de remède et de contrepoids.

Le premier de ces maux est la puérilité des mœurs, par laquelle plusieurs hommes occupent leur vie à des choses de néant et à des bagatelles de petits enfants, à laquelle est opposée la gravité de la sagesse, qui porte les esprits aux choses grandes et sublimes.

Le second est la brutalité par laquelle les hommes ne considèrent que le dehors et l'apparence des choses sensibles que, pour ce sujet, ils recherchent à laquelle est opposée la vertu d'intelligence, qui fait pénétrer plus avant et connaître les merveilles qui sont cachées dans les créatures dans lesquelles Dieu habite, et les mystères qui sont recelés sous l'ombre des figures.

Le troisième mal est la témérité de l'homme parmi les périls de ce monde, à laquelle est opposée la prudence et le conseil.

Le quatrième est l'infirmité humaine, le peu de courage et de résolution des âmes, à quoi est opposée la force.

Le cinquième est l'illusion de l'esprit dans le discernement des créatures, qui lui fait prendre les bonnes pour les mauvaises, et former de mauvais jugements, à quoi remédie la science qui les lui représente au vrai, sans erreur et sans illusion.

Le sixième mal est la profanation des choses saintes et célestes, qui fait que l'on traite Dieu avec mépris et irréligion, à quoi est opposée la vertu de piété.

Le septième mal est une sotte assurance, qui fait que nous ne nous tenons pas sur nos gardes dans des périls qui sont vraiment graves, à quoi remédie la crainte.

 

Pour toutes ces raisons, l'on ne saurait assez estimer ces sept dons, ou ces sept vertus infuses du Saint-Esprit, qui nous assistent contre des misères si grandes et si pressantes, outre qu'elles servent à se bien régler dans la vie contemplative et dans la vie active;

car la sagesse, l'intelligence la science assistent particulièrement dans la pratique de l'oraison mentale, la prudence,

la force et la piété dans les actions ordinaires de la journée, et la crainte de Dieu dans l'un et dans l'autre.

C'est pourquoi, par la pratique de ces vertus, les âmes se conformant à Jésus-Christ, ne sont pas surprises et ruinées par les misères et les calamités qui les menacent pour leur faire perdre misérablement le Paradis. Enfin elles avancent notablement dans la vie spirituelle, et leurs accroissements en mérites sont pareils à ceux que le soleil fait en sa clarté, depuis son levant jusqu'à midi, puisque, selon le dire du Sage : Le sentier des justes, comme une lumière resplendissante, s'avance et s'accroît jusqu'au jour parfait (Prov. 4).

 

Bienheureuses donc les âmes, dans lesquelles le Saint-Esprit a épanché ses dons, et répandu ces très-belles vertus.

Bienheureuses les âmes qui les pratiquent fidèlement pour s'éloigner des maux indicibles qui ruinent le salut des hommes, et les empêchent de faire tous les jours des progrès dans la sainteté.

O soleil du monde ! qui êtes tout lumineux des sept rayons de ces éminentes vertus, en qui elles reposent pleinement et tranquillement, voyez la nécessité et le déplorable état où je suis réduit sans elles!

Donnez-les-moi, Seigneur, par votre royale et divine magnificence.

Donnez-moi la gravité de la sagesse, afin que mon âme ne soit point puérile; donnez-moi l'intelligence, afin qu'elle ne soit point brutale ;

donnez-moi le conseil, afin qu'elle ne soit point téméraire dans les périls;

donnez-moi la force, afin qu'elle soit victorieuse;

donnez-moi la science, afin qu'elle ne soit point abusée;

donnez-moi la piété, afin qu'elle soit plus religieuse à votre égard;

donnez-moi la crainte, afin qu'elle soit plus assurée ;

enfin, donnez-les-moi toutes sept à la fois, afin que je me conduise dans la vie contemplative et active avec plus d'adresse, à la plus grande gloire de votre nom béni. Ainsi soit-il.


 

louis Bail

la théologie affective.

le saint  Esprit dans la vie chrétienne.


 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article