pour nos jeunes, pour la France.

Publié le 12 Juin 2013

http://img.over-blog.com/525x700/1/10/86/49/le-petit-placide/2011/petit-placide-2/placide/2012/2012-PETIT-PLACIDE/2012/sept-2012/fin-2012/2013/67.jpg

 

 

Ave Maria. on offre cette journée pour eux...

 

monstra te esse matrem ...

 

 


Les Hommen ont fait parler d'eux ce dimanche. Pour marquer, encore et toujours, leur opposition au mariage zinzin et tout ce qui va avec, ils ont été se montrer à Roland Garros. Une immense banderole sur le cour Suzanne Lenglen réclamant la démission de Pépère, des calicots sur le central et l'un d'eux a même pu descendre sur le cour pendant la finale, torse nu sur lequel était écrit Kids Rights, masqué et fumigène allumé. J'aurai été déçu qu'ils ne tentent pas quelque chose.

 

 

L'incident du gars au fumigène aura duré, quoi, 2 minutes à tout casser. Pas de quoi fouetter un chat. Même pour un passionné de tennis comme moi qui redoute au plus haut point le coup de fil d'un ami sur une balle de set ou une visite impromptue sur un rallye en 30 coups.

 

Et bien fi de cette légère interruption, je dis bravo. Alors, c'est sûr que ça ne vaut pas Gavroche face à la mitraille, mais faut en avoir tout de même pour oser ce genre de coup. Torse nu, ce qui ne gâte rien, masqué et faire irruption sur le court, chapeau ! J'aurai aimé oser; je l'ai fait par procuration, en somme.

 

Le public les aurait sifflé, dit-on, et bien que siffle le public. On aura vu aussitôt les glandus hurler à l'indécence, les vierges effarouchées dire c'aurait pu être dangereux, les pro mariages zinzins crier la loi est votée, ça suffit vos conneries, les sportifs de canapé rager Non, pas touche au sport, rien à voir avec la politique, les mêmes qui saluaient les Anonymous critiqueront le port d'un masque par ces Hommen, etc... N'empêche, parce qu'ils ont affirmé haut et fort qu'ils ne lâcheraient rien, ils l'ont fait ! Bravo, donc. La presse et les télés étrangères, bien mieux que nos médias nationaux, auront relayé le truc: visibilité maximale urbi et orbi.

 

 

 

Devant la gravité d'un tel acte, je m'attendais à voir Manuel singer Sarko et débarquer aujourd'hui à RG entouré de sa garde prétorienne pour constater l'étendue des dégâts et assurer à la population que pareil acte serait sévèrement réprimé; et bien même pas, sans doute, au dernier moment, lui a-t-on appris que la fête était finie depuis hier. Par contre, question répression, je suis tranquille, ils vont morfler nos Hommen ! Que voulez-vous, en Socialie, il vaut mieux être Femen à poil qu'Hommen masqué...

 

Hommen, Veilleurs, Veilleuses, La Manif Pour Tous, Le Printemps Français, Cache-cache pour Tous, Camping Pour Tous, Huons nos Ministres, La Manif Partout, Solidarité pour Tous, vous, moi, non, n'en déplaise, l'opposition à la loi Taubira et à ce qui suivra ne faiblit pas.

 

Il se dit que le Tour de France pourrait être quelque peu perturbé, ça nous changera des histoires de dopages. Il se dit que le défilé du 14 juillet devrait être haut en couleur à Paris cette année. J'irai sans doute, pour une fois, y faire un tour. Et vous ?

 

 

link: à toi l'honneur.

 

 

Et donc la dernière action hommenesque était médiatiquement géniale ! Oser pénétrer dans la « sacro-sainte » enceinte de Roland Garros, où certes s’affrontent des sportifs plein de talents et qui ne ménagent pas leurs efforts, mais qui a perdu depuis longtemps les caractéristiques des sports antiques où, outre la trêve entre deux guerres, la récompense des vainqueurs étaient une simple couronne de laurier. Je dirais donc plutôt la « sacro-sainte » enceinte du fric et du m’as-tu vu, de cette civilisation de l’homo utilis (produis, consomme, tais-toi et fais-nous gagner beaucoup d’argent) dans toute sa splendeur, avec en prime la retransmission mondiale, au prix de droits exorbitants, de l’échange d’une « baballe » entre deux quasi surhommes.

 

Entendons-nous bien, ce n’est pas aux joueurs de tennis que j’en veux, ni à ceux qui aiment regarder les joueurs de tennis à la télé; c’est à cette bulle financière sportive qui a pris des proportions inimaginables et même si nous savons que depuis les « circenses » antiques à Rome, les sesterces étaient loin d’y être absentes.

 

Bref voir arriver dans ce « temple sportif du fric » des Hommen hués par des spectateurs nantis appartenant pour beaucoup au Système, des hommes sortis de l’ombre, qui n’ont pas de nom, pas de visage, qui ne se battent ni pour la gloire, ni pour l’argent mais pour la famille traditionnelle et pour les enfants, et dont la récompense à court terme va être la garde à vue, voire peut-être un casier judiciaire et des problèmes d’emploi, cela mérite vraiment d’être salué bien bas.

 

 

Je ne sais pas si David Ferrer et Rafael Nadal, liront la lettre des Hommen.

Mais cette lettre m’amène à me poser une question: jusqu’à quel point peut-on garder sa neutralité par rapport à un point crucial de civilisation ? Quand le déclic du non, « je ne peux plus admettre cela », devient-il assez fort pour que l’on rejette sa neutralité et tous les avantages qui vont avec, pour se jeter dans la bataille ? Mystère qui réside en chacun d’entre nous ? Et pourtant le non d’un seul homme peut entraîner le non de quelques autres, et puis et puis…

 

Ces hommes illustres de notre temps, s’ils disaient non et s’engageaient avec les Hommen, perdraient-ils à tout jamais leur renom de joueurs de tennis ou bien gagneraient-ils une célébrité plus grande encore et bien moins temporelle ? Est-il plus difficile d’aller se faire insulter comme « veilleurs » contre la loi « Taubira » quand l’on est un discret petit étudiant, un notable de village, une grand-mère sans histoire, et que l’on a toujours été très respectueux de l’ordre établi, que quand l’on appartient au monde médiatique ? C’est peut-être dans les deux cas, le premier pas qui est le plus dur. Après l’on commence à être porté par le sens de son engagement.

 

Il y a différents exploits, différents héroïsmes, ceux des stades et d’autres lieux bien éclairés par la notoriété et les livres d’histoire, et ceux des inconnus. Pouvons-nous penser que l’héroïsme des hommes célèbres est plus important que celui des inconnus, peut-être. Mais si la gloire peut s’acquérir, ce n’est pas celle que nous voyons durant notre passage terrestre, mais l’autre.

 

Loin de moi l’idée d’attaquer Rafael Nadal, lui qui a écrit quelques mots dans un livre rappelant l’immense legs de Benoît XVI, et dont le pays natal a adopté une loi « version Taubira » dès 2005, mais je constate que cet illustrissime sportif a peut-être été rappelé, l'espace de quelques secondes, à une autre réalité, par un Français sans nom et sans visage, un simple Homme(n)!

 

 

link:Benoît et moi .

 

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article