saint Benoît

Publié le 10 Juillet 2013

http://img.over-blog.com/630x565/1/10/86/49/le-petit-placide/2011/petit-placide-2/placide/14108_1349361526973_1019375888_1039926_7950687_n-copie-1.jpg

 

sainte fête à tous les Benoît .. à tous les moines...

 

  • avec le père hôtelier actuel, j'ai retrouvé de beaucoup du père Henry, la vraie écoute monastique, la vraie compassion. On vous monte dans votre chambre, on prend le temps. je suis sûr que la dernière fois on est bien resté une demie-heure. Il y a un contact qui se fait. On n'a pas besoin de chercher par quel détour on va prendre la personne pour rentrer en relation avec elle. C'est du direct. comme des frères. Pas de barrière sociale, à cause du rang..

  • .en dehors des moines elle n'existe pratiquement pas. Votre vie spirituelle au moins eux les intéresse. A ce qu'il parait on en aurait une. Eh oui. La santé spirituelle d'une âme en général compte si peu. Alors quand on vous demande comment ça va, il faut dire bien comme ça on ne vous doit rien.et on passe son chemin.... 

merci au père Abbé du père hôtelier.. !  avec mes pensées pour nos moines de Wisques. 

 

 à tous sainte fête...malgré les têtes  que je ne verrais sans doute plus. On s'attache tellement à ses moines. aux plus jeunes évidement, aux plus vieux aussi. Là quand on vous salue on sent vraiment  que vous êtes des leurs, pas d'hypocrisie, d'arrière pensée, comme quand m'a salué le père abbé émérite, comme j'étais heureux; un bonjour Philippe tellement paternel. 

bonnes vacances à Stéphane bon retour au pays. Cela a dû être pour toi des temps forts de vivre avec les moines; tu dois en avoir des anecdotes à raconter. sûrement une belle expérience d'études diaconales mêlées de vie monastique hors clôture! ..! garde-moi dans tes prières;

 

pour tous nos jeunes prisonniers politiques..

 

 

 

Saint Benoît, patron de l'Europe

 

Messager de paix, artisan d'unité, maître de civilisation, et, avant tout, héraut de la religion du Christ et fondateur de la vie monastique en Occident, tels sont les titres qui justifient la renommée de saint Benoît, abbé. Alors que s'écroulait l'Empire romain désormais à son terme, que des régions de l'Europe s'enfonçaient dans les ténèbres et que d'autres ne connaissaient pas encore la civilisation et les valeurs spirituelles, c'était lui qui, par son effort constant et assidu, a fait se lever sur ce continent l'aurore d'une ère nouvelle. C'est principalement lui et ses fils qui, avec la croix, le livre et la charrue, apporteront le progrès chrétien aux populations s'étendant de la Méditerranée à la Scandinavie, de l'Irlande aux plaines de la Pologne.

 

Avec la croix, c'est-à-dire avec la loi du Christ, il a affermi et a développé l'organisation de la vie publique et privée. Il convient de rappeler qu'il a enseigné aux hommes la primauté du culte divin avec l'Office divin, c'est-à-dire la prière liturgique et assidue... Avec le livre, ensuite, c'est-à-dire avec la culture : au moment où le patrimoine humaniste allait se perdre, saint Benoît, en donnant renom et autorité à tant de monastères, a sauvé la tradition classique des anciens avec une sollicitude providentielle, en la transmettant intacte à la postérité et en restaurant l'amour du savoir.

 

Et enfin avec la charrue, c'est-à-dire avec l'agriculture et d'autres initiatives analogues, il a réussi à transformer des terres désertiques et incultes en champs très fertiles et en jardins gracieux. En unissant la prière au travail matériel, selon son mot célèbre : « Ora et labora » (Prie et travaille), il a ennobli et a élevé le travail de l'homme. C'est pourquoi le pape Pie XII a salué à juste titre dans saint Benoît le « père de l'Europe ».

 

paul VI

 

.. 

 


 

 

1010702_481853155239234_141058674_n.jpg

 

 

veilleuse-copie-1.gif

 

 

L’ampleur de la mobilisation et des manifestations pour défendre la vérité de la filiation et du mariage est particulièrement significative. Le mouvement de contestation ne faiblit pas, bien au contraire : il se décline désormais en de nombreuses initiatives pacifiques. Le contraste est saisissant entre leur caractère non violent (à l’exception de quelques groupes extrémistes très minoritaires) et les formes de répressions qu’elles rencontrent, qu’elles soient verbales, médiatiques ou policières, (interpellations abusives, gardes à vue injustifiées…). Une police de la pensée se met progressivement en place. Elle consiste à disqualifier toute opinion qui remettrait en cause le mariage homosexuel, comme si celle-ci constituait en soi un délit.

Le mariage et la famille en tant que tels sont des réalités politiques qui préexistent à l’Etat et que celui-ci doit non seulement reconnaître, mais protéger. « Le mariage précède l’État, il est le socle de la famille, la cellule de la société, antérieure à toute loi et même à l’Église. Par conséquent, l’adoption de la loi est un grave recul anthropologique. Le mariage (formé d’un homme et d’une femme) n’est pas la même chose que l’union de deux personnes de même sexe. », affirmait récemment le cardinal Bergoglio avant son élection au siège de Pierre.

La Loi Taubira fait partie de ces lois moralement injustes, auxquelles la conscience chrétienne ne peut souscrire. Il est des circonstances où la résistance morale devient une obligation, et notre discours serait illusoire si nous délaissions ce témoignage rendu à la vérité. Il ne s’agit pas de faire obstacle aux « mariages homosexuels » qui vont être célébrés ou de troubler leur bon déroulement, par contre il devient urgent de garantir aux personnes qui seront concernées par son application un droit à l’objection de conscience. Je pense bien sûr aux maires ou officiers d’état civil qui devront les célébrer, mais également aux personnes qui seront chargées de délivrer les agréments pour les adoptions ou encore aux professeurs qui devront enseigner que le mariage homosexuel est une alternative équivalente au mariage entre personnes de sexe différent.

Après le temps des manifestations s’ouvre une période nouvelle, où d’autres manières de s’engager et d’agir prennent le relais. Les nombreuses initiatives qui ont surgit s’organisent en réseaux et donnent à penser que l’élan de ce printemps des consciences n’est pas prêt de s’essouffler. En l’an 2000, le bienheureux Jean-Paul II, aux JMJ de l’An 2000, invitait les jeunes à devenir des « sentinelles du matin ». J’appelle les catholiques du Var à s’inscrire, avec audace, détermination et inventivité, dans cet engagement politique, au sens noble du terme. Dans la recherche du bien commun, selon les paroles mêmes du Pape François, cet engagement est« l’une des formes les plus élevées de la charité »

+ Dominique Rey Evêque de Fréjus-Toulon

 

 

 

Prière à Saint Benoît, patron de l'Europe - 

 

Modèle de vie céleste, Benoît, notre docteur et notre guide, vous dont l’âme unie au Christ exulte dans le ciel, gardez, Pasteur plein de sollicitude, votre troupeau; fortifiez-le de vos saintes prières et par une voie de lumière, faites-le entrer au ciel à votre suite.

 

O Dieu, qui avez honoré de tant et de si glorieux privilèges la précieuse mort du très saint Père Benoît, daignez accorder, à nous qui honorons sa mémoire, la grâce d’être protégés contre les embûches de nos ennemis, à l’heure de notre mort, par sa bienheureuse présence.

 

Par Jésus-Christ Notre-Seigneur.

 

Amen.

 

 

Ô saint patriarche, nous vous invoquons,  levez vos bras paternels largement ouverts vers la Très Sainte Trinité et priez pour le monde, pour l'Eglise, et particulièrement pour l'Europe, pour votre Europe dont vous êtes le Patron célèste :

 

pour que celle-ci n'oublie pas, ne refuse pas, ne rejette pas l'extraordinaire trésor de la foi chrétienne qui, pendant des siècles, a animé et fécondé l'histoire et le progrès moral, civil, culturel, artistique de ses différentes nations ;que par la vertu de sa matrice "chrétienne", elle soit porteuse et génératrice d'unité et de paix parmi les peuples du Continent et ceux du monde entier; qu'elle garantisse à tous ses citoyens la sérénité, la paix, le travail, la sécurité, les droits fondamentaux, comme ceux qui concernent la religion, la vie, la famille, le mariage. Saint Benoît priez pour nous.

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Axelle 11/07/2013 23:35


Très bonne et belle fête de saint Benoît, cher Philippe! Si heureuse que votre séjour monastique se soit bien passé et que vous ayez été si fraternellement accueilli; voilà qui ne m'étonne pas!
En udp avec tous les fils et filles de st Benoît!

philippe 12/07/2013 05:11



bonne fête Axelle à bientôt à l'abbaye j'espère