prière au st Esprit. Pie XII

Publié le 6 Juin 2011

ML-3faltigkeit.jpg

 

 

 

Esprit créateur, qui planant sur les eaux de l'univers créé, renouvelas la face de la terre ; Toi qui fis parvenir la première annonce de la vérité du salut aux Romains présents à Jérusalem qui écoutaient la prédication de saint Pierre ; vers les fils de cette Rome, cœur du monde, à qui, plus tard, Pierre, par sa vie d'apôtre, et sa mort de martyr, témoigna la fermeté de sa foi, la fixité de son espérance, l'immensité de son amour, " tourne-toi ; regarde du haut du ciel, vois et prends soin de cette vigne, protège ce que tu as planté de ta main  ".

 

Descends, ô Esprit créateur ! Oui, Tu es déjà descendu, Tu es avec nous, Tu es près de l'épouse du Christ, Tu es sa vie, son âme, son réconfort, sa défense à tous moments et particulièrement aux temps d'angoisse et de douleur. Répands d'en-haut une telle plénitude de tes dons, que tous, pasteur et troupeau, irradient sur le monde la lumière de leur foi, le soutien de leur espérance, la force de leur amour.

 

Par Toi, Esprit illuminateur, Esprit de conseil et de force, les intelligences chrétiennes de tous ordres, humble ou élevé, comprennent et sentent non seulement l'extraordinaire gravité, mais encore la lourde responsabilité de l'heure présente où un vieux monde qui décline dans la douleur en engendre un nouveau. Eclaire, pour tous ceux qui portent au front le signe du Christ, le sentier étroit de la vertu qui seul conduit au salut, afin qu'ils s'éveillent du sommeil de l'indifférence, de la tiédeur et de l'irrésolution et commencent d'avancer hors des tortuosités désordonnées des choses terrestres.

 

Que par Toi, Esprit consolateur, les innombrables cœurs qui gémissent presque brisés, écrasés sous le poids des angoisses et des restrictions, des sacrifices et des injustices, des oppressions et des avilissements, retrouvent l'apaisement vivifiant de la résignation et surtout la force que donne la confiance !… Sois le repos dans la fatigue, le rafraîchissement dans l'aridité, la chaleur dans le jour glacé, le soulagement des pleurs. Sois le Père des orphelins, le défenseur des veuves, la nourriture des pauvres, le soutien des abandonnés, le toit des exilés, le défenseur des combattants, le libérateur des prisonniers, le baume des blessés, le médecin des infirmes, le refuge des pécheurs, l'assistance des mourants. Console et réunis ceux qui s'aiment d'un cœur pur et que les durs bouleversements actuels ont séparés. Fais que, là où les réconforts humains sont muets, parle le sourire et se tende la main de la charité chrétienne ; qu'aux yeux de la foi resplendisse, gage d'intarissable joie, l'aurore du jour où la surabondance de ton ineffable récompense accomplira la parole de l'Apocalypse : " Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses auront disparu ".

 

Esprit, Maître de vérité, inspire et diffuse dans le cœur et dans l'intelligence des hommes, non point par crainte du sacrifice, mais par réveil moral, un désir intense de paix, paix de justice, de modération et de sagesse, paix qui dans ses buts, dans son fondement, dans son accomplissement, ne démente pas la parole admonitrice : " Il n'y a ni sagesse, ni prudence, ni conseil contre le Seigneur " ; en même temps infuse-leur la ferme volonté de ne point se dérober aux indispensables prémices de cette paix, à ses bases, aux développements de ses conséquences. Fais que les gouvernants des peuples élèvent et dirigent leur pensée vers la dignité, les bienfaits, les mérites de cette paix tant souhaitée, et qu'ils mesurent les droits vitaux de leurs nations non à la longueur de leur épée, ni à l'extension d'avantages convoités, mais selon la norme sainte de la volonté et de la loi divines.

 

O Esprit créateur, visite les esprits de tes fidèles, emplis les cœurs de ta grâce ; aussi longtemps que durera ce temps d'épreuve accorde avec l'omnipotence de tes dons, à Nous, gardien du troupeau du Christ, et à tous ceux qui écouteront Notre voix, de pouvoir accomplir et promouvoir avec une foi ferme, une joyeuse espérance, une charité enflammée, la mission salvatrice confiée par le Christ à ses disciples : eritis mihi testes ! jusqu'au jour où l'Eglise ayant dépouillé le deuil, signe de son indicible douleur, pourra par la reconnaissance et la jubilation s'écrier devant le Dieu de paix, le Soleil de justice :

" La droite du Seigneur a opéré des prodiges, la droite du Seigneur m'a exalté… Je ne mourrai pas, mais je vivrai, et je raconterai les œuvres du Seigneur ".

 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article