saint Augustin.

Publié le 27 Août 2014

http://www.agustinosrecoletos.com/files/images/7831noticia_Caravaggio.jpg?KeepThis=true&TB_iframe=true

 

http://www.ebookscatolicos.com/pics/2808agustin2.jpg

 

-ecran-2014-08-27-a-17.38.34.jpg

 

Le mauvais génie, cependant, entraînait son fils dans des désordres toujours plus grands, exploitant les facultés étonnantes de sa riche nature pour accroître son arrogance et son orgueil. Mais la grâce, elle aussi, ne cessait de veiller, et plus Augustin sombrait dans les sentiers du vice, plus il lui assurait un terrain favorable. Il eut la sensation du vide; il aperçut le grand abîme de tout coeur humain; il constata que les biens terrestres qu'on y jette ne sont qu'une poignée de pierres qui en couvrent à peine le fond.

 

L'heure de la grâce était arrivée: " Le coeur est inquiet jusqu'à ce qu'il repose en Dieu."

 

Ambroise en fut l'instrument. Monique accourut, joyeuse à Milan; elle assista au baptême de son fils, elle en fut témoin de ses propres yeux. Et le baptême fut bien, comme il le devait, le grand évènement de la vie d'Augustin, la conversion. A partir de ce jour, la grâce s'est réellement emparée de son coeur. Augustin accompagne sa mère à Ostie. Elle y meurt. Elle y meurt sans regret, car elle a engendré son fils une seconde fois - au ciel - .

 

messe 18h30

 


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article