samedi 2ème semaine de carême: l'enfant prodigue.

Publié le 21 Mars 2014

L_Spada_Regreso_del_hijo_prodigo_Museo_del_Louvre.jpg

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/38/El_hijo_pr%C3%B3digo_abandonado.jpg/783px-El_hijo_pr%C3%B3digo_abandonado.jpg

 

La plupart des hommes doivent, en tant qu'adultes, passer d'une vie tiède où même pécheresse à une vie meilleure et se convertir à Dieu. Enfin, nous devons, tous les ans, pendant le Carême nous convertir de nouveau. C'est ce que l'Eglise nous indique aujourd'hui dans la parabole de l'Enfant prodigue. cette parabole d'une beauté impérissable, qui est la vraie parabole de Carême.

 

Le fils plus jeune, c'est chacun de nous. Nous sommes partis loin de la maison paternelle, vers la terre étrangère, la terre où Dieu est étranger et nous avons éprouvé la nostalgie de notre Père et de la maison paternelle. C'est déjà une grande grâce de ne pouvoir vivre en paix avec le péché. Dieu ne nous a pas laissé de repos. Or, voici le joyeux message: le Père attend avec impatience le retour de son enfant, il le laisse à peine dire un mot, il l'embrasse et le couvre de baisers, il lui rend tous ses droits anciens de fils de prince (anneau, chaussures et robe nuptiale). C'est sur cela que la parabole insiste, sur la joie de l'heureux retour. L'Eglise désire qu'aujourd'hui nous nous mettions à la place du fils retrouvé.

 

Pendant tout le jour, pensons avec reconnaissance que nous sommes des hommes élus et convertis.

 

dom Pius Parsch

 

savoir demander pardon, recevoir le pardon, une chose devenue bien rare de nos jours ! la loi du plus fort, à l'opposé de l'humilité..surtout dans certains milieux.. !

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article