semaine des Rogations. forme extraordinaire.

Publié le 26 Mai 2014

http://www.virgendelascruces.org/imagenes/rh7do.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/-CQT4lyuJo7I/T5lUbNDqeYI/AAAAAAAAFMs/HHdKtVd0yU4/s1600/Rogation+Day+Procession+(2).jpg

 

http://u.jimdo.com/www65/o/s40f5c44ed2f8c830/img/i6d3015d0f8ebf7cc/1377599448/std/william-titcomb-the-church-in-cornwall-a-rogation-day-procession.jpg

 

http://www.portsmouthabbeymonastery.org/wp-content/plugins/magic-gallery/image.php?width=561&height=320&cropratio=561:320&image=http://www.portsmouthabbeymonastery.org/wp-content/plugins/magic-gallery/uploads/3/P008.jpg

 

 

http://2.bp.blogspot.com/-jqEw4DQizWQ/UbRVNMs8vyI/AAAAAAAAMhE/Vfkk4ELSOwU/s1600/CATHOLICVS-Rogativas-menores-Denton-Minor-Rogation-Days-1.jpg

 

http://lh6.ggpht.com/-Nk6s4tYr13A/TebEZXJyvWI/AAAAAAAALKU/rnuVd2Zx8Pk/s1600/2b%25255B4%25255D.jpg

 

 

 

Les trois jours de Rogations avant l'Ascension eurent leur origine en Gaule. Saint Mamert, évêque de Vienne, avait institué ces trois jours consacrés à la pénitence et à des processions de prières pour obtenir que la ville et les environs furent délivrés des grandes tribulations qui les désolaient . (vers 450 avant J.C.)

 

A la procession on chante les antiques litanies des saints, dans lesquelles nous implorons pour tous nos besoins, l'intercession de toute l'Eglise triomphante.

 

Le départ de la Procession des Rogations était précédé de l'imposition des cendres sur la tête de ceux qui allaient y prendre part, et c'était le peuple tout entier. L'aspersion de l'eau bénite avait lieu ensuite; après quoi le pieux cortège se mettait en marche. La Procession était formée du clergé et du peuple de plusieurs églises d'un rang secondaire, qui marchaient sous la croix d'une église principale dont le clergé présidait la fonction. Tout le monde, clercs et laïques, marchait nu-pieds. On chantait la Litanie, des Psaumes, des Antiennes, et l'on se rendait à quelque basilique désignée pour la Station, où l'on célébrait le saint Sacrifice. Sur la route on visitait les églises qui se rencontraient, et l'on y chantait une Antienne à la louange du mystère ou du saint, sous le titre duquel elles avaient été consacrées.

 

Tels étaient à l'origine, et tels ont été longtemps les rites observés dans les Rogations. Le Moine de Saint-Gall, qui nous a laissé de si précieux mémoires sur Charlemagne, nous apprend que le grand empereur, en ces jours, quittait sa chaussure comme les plus simples fidèles, et marchait nu-pieds à la suite de la croix, depuis son palais jusqu'à l'église de la Station .

 

Au XIII° siècle, sainte Elisabeth de Hongrie donnait encore le même exemple; son bonheur était, durant les Rogations, de se confondre avec les plus pauvres femmes du peuple, marchant aussi nu-pieds, et couverte d'un grossier vêtement de laine . Saint Charles Borromée, qui renouvela dans son Eglise de Milan tant d'usages précieux de l'antiquité, n'eut garde de négliger les Rogations. Par ses soins et par ses exemples, il ranima dans son peuple l'ancien zèle pour une pratique si sainte. Il exigea de ses diocésains le jeûne pendant ces trois jours, et il l'accomplissait lui-même au pain et à l'eau. La Procession, à laquelle tout le clergé de la ville était tenu d'assister, et qui commençait par l'imposition des cendres, partait du Dôme au point du jour, et ne rentrait qu'à trois ou quatre heures après midi, ayant visité le lundi treize églises, neuf le mardi, et onze le mercredi. Le saint Archevêque célébrait le saint Sacrifice dans une de ces églises, et adressait la parole à son peuple .

 

Si l'on compare le zèle de nos pères pour la sanctification de ces trois journées avec l'insouciance qui accompagne aujourd'hui, surtout dans les villes, la célébration des Rogations, on ne saurait manquer de reconnaître ici encore une des marques de l'affaiblissement du sens chrétien dans la société actuelle. Combien cependant sont importantes les fins que se propose la sainte Eglise dans ces Processions auxquelles devraient prendre part tant de fidèles qui ont des loisirs pieux, et qui, au lieu de les consacrer à servir Dieu par les œuvres de la vraie piété catholique, les consument dans des exercices privés qui ne sauraient ni attirer sur eux les mêmes grâces, ni apporter à la communauté chrétienne les mêmes secours d'édification !

 

http://www.clearcreekmonks.org/gallery-images/clear-creek-abbey-rogations-9666-100.JPG

 

Peccatores.. Te rogamus audi nos

 

clear-creek-abbey-rogations-9701-100.JPG

 


 

 

"On ne saurait trop estimer les Litanies des Saints, à cause de leur puissance et de leur efficacité. L'Eglise y a recours dans toutes les grandes occasions, comme à un moyen de se rendre Dieu propice, en faisant un appel à la cour céleste tout entière. Si l'on ne pouvait prendre part aux Processions des Rogations, que l'on récite du moins ces Litanies en union avec la sainte Eglise : on aura part aux avantages d'une si sainte institution, et on contribuera à obtenir les grâces que la chrétienté sollicite de toutes parts en ces trois jours; enfin on aura fait acte de catholique."

 

dom Guéranger.

 

 

http://www.introibo.fr/IMG/jpg/0425rogations3.jpg

 

 

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article