un dimanche de joie en plein carême. dimanche de laetare

Publié le 29 Mars 2014

http://3.bp.blogspot.com/-uxsiG3I_N54/T23OXSMuT1I/AAAAAAAAGh4/hR7vEJFSZ1k/s1600/CATHOLICVS-Santa-Misa-Laetare-Oxford-UK-Sung-Mass-1.jpg

 

http://3.bp.blogspot.com/-QMICccOxKxo/T2ixoFUBkDI/AAAAAAAAGcY/5jnzTk0IL4I/s1600/CATHOLICVS-Santa-Misa-Domingo-Laetare-Charles-Town-EE.UU-Holy-Mass-Laetare-Sunday-Charles-Town-USA-2.jpg

 

Prédication à toutes les messes du matin

par le Révérend Père Abbé Dom Hervé Courau

 

de l’abbaye Notre-Dame de Triors _ n.d des armées Versailles.

 

 

tumblr_miyw6qVPYP1rpq8j1o1_r1_1280.jpg

 

http://1.bp.blogspot.com/-B1zpogll4E4/Tf-B-PNiL5I/AAAAAAAAETI/g9WVTpsuEvo/s1600/img011.jpg

 

ἀπεκρίθη αὐτῷ ὁ Φίλιππος, Διακοσίων δηναρίων ἄρτοι οὐκ ἀρκοῦσιν αὐτοῖς ἵνα ἕκαστος βραχύ τι λάβῃ.

 

 

http://patrimoniumhispalense.com/uploads/obras/milagro_panes_y_peces.jpg

 

Ces hommes que le Sauveur venait de rassasier avec tant de bonté et une puissance si miraculeuse, n’ont plus qu’une pensée : ils veulent le proclamer leur roi. Cette puissance et cette bonté réunies en Jésus le leur font juger digne de régner sur eux. Que ferons-nous donc, nous chrétiens, auxquels ce double attribut du Sauveur est incomparablement mieux connu qu’il ne l’était à ces pauvres Juifs ? II nous faut dès aujourd’hui l’appeler à régner sur nous. Nous venons de voir dans l’Épître que c’est lui qui nous a apporté la liberté, en nous affranchissant de nos ennemis. Cette liberté, nous ne la pouvons conserver que sous sa loi. Jésus n’est point un tyran, comme le monde et la chair : son empire est doux et pacifique, et nous sommes plus encore ses enfants que ses sujets. A la cour de ce grand roi, servir c’est régner. Venons donc oublier auprès de lui tous nos esclavages passés ; et si quelques chaînes nous retiennent encore, hâtons-nous de les rompre : car la Pâque est la fête de la délivrance, et déjà le crépuscule de ce grand jour paraît à l’horizon. Marchons sans faiblesse vers le terme ; Jésus nous donnera le repos, il nous fera asseoir sur le gazon comme ce peuple de notre Évangile ; et le Pain qu’il nous a préparé nous fera promptement oublier les fatigues de la route. dom Guéranger.

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2011/12/the-miracle-of-the-loaves-and-fish.jpg

 

ἀπεκρίθη αὐτῷ ὁ Φίλιππος, Διακοσίων δηναρίων ἄρτοι οὐκ ἀρκοῦσιν αὐτοῖς ἵνα ἕκαστος βραχύ τι λάβῃ.

Philippe lui répondit: «Deux cents deniers de pain ne suffiraient pas pour que chacun reçoive un petit morceau.»

 

 

Holy_Communion_Painting.png

 

http://vitajesu.files.wordpress.com/2009/12/lanfranco_multiplication.jpg

 

http://4.bp.blogspot.com/-Dql8mcH5lKc/TZ2l2wSy1OI/AAAAAAAAF2k/v1_dITpkvjU/s1600/BIshop2.jpg

 

 

Réjouis-toi, Jérusalem, et vous tous qui l’aimez, rassemblez-vous ; unissez-vous à sa joie, vous qui avez été dans la tristesse ; tressaillez d’allégresse, rassasiez-vous et soyez consolés dans ses délices.

 

Ps. Je me suis réjoui dans cette parole qui m’a été dite : Nous irons dans la maison du Seigneur. Gloire au Père. Réjouis-toi.

 

Le prêtre peut porter un ornement rose, les orgues jouent, le diacre et le sous-diacre peuvent revêtir des vêtements de joie et tous les textes ont le ton de la joie.

 

La messe commence par un cri de joie: " laetare - réjouis-toi" 

 

Dans les temps antiques, le jeûne pascal ne commençait à Rome que le lendemain: ce dimanche était donc une sorte de dimanche de Carnaval. Plus tard, quand le Carême dura 4O jours, ce fut le dimanche de Mi-Carême et on en fit un jour de détente dans la sévérité du Carême.

 

L'Eglise ancienne se réjouissait au sujet des catéchumènes, dont la renaissance spirituelle était imminente: c'est la joie maternelle de l'Eglise (c'est du reste cette pensée qui donne à l'antique liturgie du Carême une impression joyeuse.)

 

Ce dimanche est une fête de Pâques anticipée; nous ne pouvons plus réprimer la joie de l'attente. Ce jour est aussi la fête du printemps, l'Eglise se réjouit de la résurrection de la nature, dans laquelle elle voit encore une image de la résurrection du Christ et de l'âme.

 

C'est pourquoi, à Rome, on apportait aujourd'hui les premières roses à l'Eglise; les chrétiens mais surtout les catéchumènes, s'offraient mutuellement des roses. C'est ce qui explique aussi l'antique usage de la bénédiction de la rose d'or par le Pape. La rose est le symbole du Ressuscité, mais aussi de la joie chrétienne.

 

Ce jour est aussi un dimanche eucharistique: le Christ est sur le point de fonder sa famille; c'est au prix de son sang qu'il nous gagne notre pain quotidien, ce pain doit être un fruit de sa Passion; c'est ce que nous indique l'Evangile.

 

dom Pius Parsch

 


 

 


Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article