Publié le 14 Avril 2011

Christ-on-the-cross.jpg

 

 

« Il n'avait ni beauté ni éclat pour attirer nos regards. Objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu'un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n'en faisions aucun cas. Or ce sont nos souffrances qu'il portait 
et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni,
 frappé par Dieu et humilié.

Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes,
 écrasé à cause de nos fautes.

Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui,
 et dans ses blessures nous trouvons la guérison.

Tous, comme des moutons,
 nous étions errants, chacun suivant son propre chemin, et le Seigneur a fait
 retomber sur lui nos fautes à tous » (Prophète Isaïe, chapitre 53, 2-7)

 

 

 

Le petit Placide vous souhaite une bonne semaine sainte, et de saintes fêtes Pascales.

 


 

http://2.bp.blogspot.com/_GzQnzaF4k-o/SSfspJCwmNI/AAAAAAAAFDw/uTtEEMNitK8/s1600/mary%2Bmagdalene%2B1.jpg

 

 

Croyons donc, mes frères; oui, voilà le premier des préceptes, le commencement de la religion et de la vie chrétienne: tenir son coeur ferme dans la foi et, sur ce fondement solide, établir une vie sainte, s'abstenir des biens séducteurs, supporter les maux de la vie présente, et, parmi les amorces des uns et les menaces des autres, opposer aux uns et aux autres un coeur inébranlable, pour ne pas se laisser corrompre par ceux-ci, ni abattre par ceux-là.

 

Ayons la tempérance, ayons aussi la patience, et quand les biens du monde auront passé et que les maux de cette vie ne seront plus à craindre, nous jouirons de tout bien et seront affranchis de tout mal.

 

Aussi, qu'avons-nous entendu dans la leçon d'aujourd'hui:" Mon fils, quand tu te prépares à servir Dieu, tiens-toi dans la justice et dans la crainte; prépare-toi aussi à la tentation; humilie ton coeur et soit constant, pour que ta vie croisse au dernier jour. (Eccl II,I,3)

 

Pour qu'elle croisse non maintenant, mais au dernier jour et jusqu'à quel degré?

En devenant éternelle.

 

Ici-bas, la vie humaine, tant qu'elle se prolonge ou semble se prolonger, décroît bien plus qu'elle ne croît.

Faites attention, observez, raisonnez, et vous verrez qu'elle décroît; un homme tient au monde: Dieu lui accorde soixante années de vie. Cette vie lui vient, disons-nous, en croissant. Vient-elle ou s'en va t-elle? Voici que sur soixante-dix ans, il en a vécu soixante; il lui en reste dix; le nombre d'années accordées à cet homme a bien diminué: plus il avance, moins il lui reste; le cours même de la vie fait qu'elle décroît au lieu de croître

 

N'en sois que plus attaché à la promesse divinel:" pour que ta vie croisse au dernier jour."

 

 

Saint Augustin.

 

 

 

 

bernard-dewagtere_20081105070425.JPG

 

 

 

  Sainte fête des Rameaux, le petit Pacide en pèlerinage d'action de grâces, jusqu'au mardi de Pâques vous assurant de ses prières.

 

bx Jean Paul II, merci, priez pour nous.

 

En union de prières avec son Evêque et le diocèse de Luçon.




 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 13 Avril 2011

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/db/Quentin_Massys-Ecce_Homo-1520,Doge%27s_Palace,Venice.jpg

 

 

Que dis-tu?

Dieu m'a promis le pardon: il me le donnera quand tu te convertiras; mais pourquoi ne te convertis-tu pas?

 

- Parce quand je me convertirai il me donnera son pardon.

- Oui, encore une fois, il te le donnera quand tu te convertiras; mais ce quand, quand viendra-t-il?

 

Pourquoi pas aujourd'hui? Pourquoi pas à l'heure où tu m'écoutes? Pourquoi pas à cette heure où tu acclames et applaudis?

 

Que le cri de mon âme soit une aide pour toi, mais que le cri de tes lèvres soit un témoin contre toi! Pourquoi pas aujourd'hui, pourquoi pas tout de suite?

 

- Demain, dis-tu. Dieu m'a promis son pardon. -

Mais ce demain, n'est-ce pas toi qui te le promets?

 

Car si dans les Livres Saints, à côté du passage où le pardon t'est promis au jour de ta conversion, tu en trouves un autre où le lendemain t'est promis également, eh bien! laisse passer même le lendemain.

Mais pour t'inspirer une terreur salutaire, n'est-ce pas cet avertissement qu'il t'a donné tout d'abord en te disant avec menaces: "Ne diffère pas de jour en jour, car sa colère éclatera tout à coup."

 

Vraiment, homme trop habile, on dirait que tu crains de bien vivre plus de deux jours; en effet, si tu es sûr du lendemain et que tu vives bien aujourd'hui, cela fera deux jours: car si tu ne dois pas avoir de lendemain, aujourd'hui tu te trouveras en sûreté.

Mais si tu vis jusqu'au lendemain, il s'ajoutera à aujourd'hui (et cela fera tes deux jours.)

 

Mais tu désires avoir une longue vie, et tu ne crains pas d'avoir une mauvaise vie. Tu veux et vivre longtemps et vivre mal. Tu recherches un mal à longue durée, pourquoi pas de préférence un bien à longue durée.

 

Quelle est la chose que tu ne désire pas avoir bonne?

Ta vie sera donc la seule qui se trouve être mauvaise en toi?

Si je te demande quel vêtement tu désires, tu me réponds: Un bon.-

Quel domaine? ...un bon

Quelle épouse? Une bonne

Quels enfants?... de bons enfants

Quelle maison? .. une bonne

 

Ta vie est la seule que tu veuilles mauvaise, et à tous ces biens c'est la vie que tu préfères, et parmi tous ces biens, c'est ta vie seule que tu aimes mauvaise.

En effet, tous ces biens que tu recherchais: vêtement, maison, domaine, et le reste, tu es prêt à les sacrifier pour sauver ta vie!

 

Si quelqu'un te disait: Donne-moi tous tes biens, autrement je t'enlève la vie. Tu es prêt à donner tous tes biens pour sauver ta vie même mauvaise; et tu ne voudrais pas qu'elle soit bonne, cette vie pour laquelle, toute mauvaise qu'elle soit, tu sacrifies tous les autres biens?

 

Ecce ablata est excusatio, adsit accusatio ne inveniat damnatio.


Saint Augustin.

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 12 Avril 2011

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 12 Avril 2011

215629_204743886212448_193919533961550_662922_8356535_n.jpg

 

216192_10150146943486557_95562246556_7116054_4010663_n-1.jpg

 

215019_10150148380391557_95562246556_7128827_3628830_n.jpg

 

 

Signature officielle des statuts canoniques

 

Instituti Catholici Studiorum Superiorum

 

La signature officielle des Statuts canoniques de l'Institut Catholique d'Études Supérieures a été effectuée ce Lundi 11 Avril 2011 par Mgr Alain Castet, évêque de luçon, Mgr Dominique Rézeau, chancelier de l'évéché de Luçon et M. Hervé Magnouloux, président de l'ICES. Désormais, l'ICES fait sienne la devise "Da mihi sapientiam et intelligentiam". Retrouvez le reportage photographique sur la page Facebook de l'ICES.

 

 

 

link

 

félicitations !

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 10 Avril 2011

 

 

 

http://presentepravoce.files.wordpress.com/2008/03/cristo-na-cruz.jpg

 

bon et saint Temps de la Passion  à tous auprès de Notre-Seigneur.  

 

 

 

Les étendards du Roi s'avancent,

mystère éclatant de la Croix!

Au gibet fut pendue la chair

du Créateur de toute chair.

 

Quo, vulneratus insuper

mucrone diro lanceæ,

ut nos lavaret crimine,

manavit unda et sanguine.

 

C'est là qu'Il reçut la blessure

d'un coup de lance très cruel,

et fit sourdre le sang et l'eau

pour nous laver de nos péchés.

 

Arbor decora et sanguine

ornata regis purpura,

elécta digno stipite

tam sancta membra tangere!

 

Arbre dont la beauté rayonne,

paré de la pourpre du Roi,

d'un bois si digne qu'il fut choisi

pour toucher ses membres si saints!

 

Bienheureux arbre, aux bras duquel

a pesé la rançon du monde,

Devenu balance d'un corps,

Il arrache sa proie aux enfers

 

 

Croix, salut , seule espérance!

Pendant ce temps de la Passion,

Augmentez la grâce pour les bons,

Et donnez le pardon aux coupables.

 

+

 


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 10 Avril 2011

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 9 Avril 2011

http://img.timeinc.net/time/quotes/2008/04/0416_pope.jpg

 

 

 

Début de la neuvaine d’action de grâce pour l’élection du Pape Benoit XVI Inizio della novena di ringraziamento per l'elezione di Papa Benedetto XVI A partir de la novena de acción de gracias por la elección del Papa Benedicto XVI Beginning of the novena of thanksgiving for the election of Pope Benedict XVI OREMUS PRO PONTIFICE NOSTRO

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Avril 2011

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Avril 2011

http://2.bp.blogspot.com/_tk8v-Zvc9EI/TJBrwx0U0jI/AAAAAAAAAp4/-OqMpEnkZNs/s1600/BMV+Oxford.jpg

 

P1030103_2.JPG

 

Sainte et divine Vierge, très incomparable et très auguste Mère tout ensemble, Jésus n'est point votre fils auparavant qu'il soit l'enfant de douleurs!

 

Il est votre Benjamin et votre Benoni. Il est Fils de l'homme, et il est homme tout d'angoisses et tout de peines.

 

La délicatesse, la riche complexion, l'agréable habitude du corps que vous lui donnez n'amoindrissent point vos afflictions, elles les accroissent au contraire, puisque toutes ces heureuses qualités font l'ajustement du corps dont il parle à son Père, propre pour s'offrir en sacrifice à sa gloire parmi les plus sensibles douleurs, au-dessus de toutes celles que l'on peut penser.

 

J'admire vos extases, j'honore les transports et les ravissements de votre esprit, je révère cette éminente abstraction où vous avez vu, d'une vue sortable à la condition de cette vie, l'épanchement du sein du Père vivant dedans le vôtre pour concevoir le Fils auquel il veut donner une nouvelle naissance par l'opération du Saint-Esprit et par le moyen de votre ministère.

 

Mais quoi! la grâce privilégiée qu'il vous fait contient autant de rigueur comme elle comprend autant de grandeur.


Vous êtes sa Mère, mais aussi vous êtes sa croix; et dedans l'honneur qu'il vous fait d'être la plus heureuse entre toutes les créatures, vous y prenez les motifs très puissants d'être la plus misérable dans leur ordre.

Vous pouvez dire hardiment avec le Prophète:'Voyez Seigneur, comme je suis oppressée; mon ventre est troublé, mon coeur a été renversé au dedans de moi-même."

 

...

 

Les tristes désolations de votre coeur se mesurent à la grandeur excessive de vos grâces.


 

Louis Chardon


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Avril 2011

http://farm6.static.flickr.com/5066/5570472097_d725475787.jpg

 

Aimer, c'est le naturel de Dieu; et comme il ne peut vivre sans se connaître, il ne peut pareillement être sans s'aimer tout autant qu'il est digne d'être aimé.


L'amour est une perfection si propre à Dieu et s'il faut ainsi dire, si une même chose avec la substance souveraine, qu'il ne saurait pour un seul moment cesser de l'acte d'aimer, puisqu'il comprend en soi-même tout le bien qui peut former tout ce qui est souverainement aimable.

 

Mais ce que je trouve plein d'étonnement, c'est ce que Jésus dit à Nicodème, que Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique.

 

Il a aimé le monde, lorsque le monde était indigne d'amour et qu'il était son ennemi. Il l'a aimé, non point parce que nos services pourraient apporter des agrandissements à l'éminence de son être, ou des enrichissements à l'infinité de ses perfections; non, car la suffisance fait en lui la plénitude de sa gloire.

 

Il a témoigné de l'amour pour le monde, lorsque, par l'énormité de nos crimes, nous irritions sa justice. Il nous a voulu du bien dedans la prescience que nos malices deviendraient insolentes en la présence de son excessive bonté, et que nos méconnaissances se rendraient d'autant plus criminelles que les épanchements de ses communications prodigieuses, pour ne dire prodigues, se feraient avec plus de facilité et avec plus d'excès.

...


 

La bonté, l'honnêteté et la libéralité sont ordinairement, parmi les hommes, les causes qui font naître et qui conservent l'amour.

Il n'est point ainsi de Dieu, dont la dilection a son fondement en soi-même.

 

Il ne nous aime point parce que nous sommes bons, ou qu'il peut tirer profit de nos services; c'est plutôt parce que lui-même est bon avec excès, qu'ayant commencé par l'inclination de sa nature à nous aimer, il en continue le cours, par la même raison qui l'a premièrement obligé de nous honorer de cette incomparable et souveraine faveur.

 

Il aime parce qu'il aime.

Et s'il a de l'amour pour l'amour de l'amour même, c'est parce que son amour n'a point de cause.

Et s'il a de la persévérance en aimant, c'est parce qu'il a, dès auparavant, aimé.

 

Le disciple d'amour enseigne cette leçon d'amour:" Jésus, dit-il, ayant aimé ceux qui sont à lui, il les a aimés jusqu'à la fin".

 

Il les aime parce qu'ils sont siens, et sont siens parce qu'il les a aimés afin qu'ils fussent à lui. Il les aime, non point comme des sources de bonté d'où il puisse tirer aucune consolation; mais il les affectionne comme des ouvrages de sa libéralité et de son amour.

 

Les premières faveurs sont les motifs qui attirent les secondes, et l'accroissement de celles-ci sont le regorgement et le comble des dernières. Et si l'aimer de Dieu c'est donner, puisque Jésus nous donne davantage depuis, qu'auparavant sa mort, son amour sans doute y doit avoir pris de nouvelles forces, et sa Passion douloureuse augmente au lieu d'éteindre les brasiers de son extrême charité.

 

Jésus court à la mort. Un disciple suit de loin pour voir la fin.

Mais quelle fin? Sera-ce de la vie ou bien de l'amour? Des tourments ou de la charité?

 

L'un et l'autre est véritable, Jésus ayant aimé ceux qui sont à lui, il les aime jusqu'à la fin, c'est-à-dire jusqu'au dernier tourment, jusqu'au dernier période de sa vie et jusqu'à la mort; mais aussi il les aime jusqu'à la fin de l'amour, qui n'a point de fin.

 

Tous les amours des hommes ont trouvé leur tombeau en la mort; celui de Jésus y a trouvé sa vie. Il a triomphé du sépulcre et il a vaincu l'enfer, qui jusqu'alors avait emporté les plus riches dépouilles de la terre.

 

 

louis Chardon

la croix de Jésus

 


 


 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0