Publié le 25 Mai 2010

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/72/Guercino_San_Filippo_Neri._San_Marino.JPG

 


"je suis blessé par la charité."


Philippe Néri naquit à Florence de parents honnêtes et pieux, et dès son enfance il donna des marques visibles de sa future sainteté. Arrivé à l'adolescence, il abandonna une riche succession qui lui venait d'un oncle paternel, et se rendit à Rome où il étudia la philosophie et la théologie, et se consacra entièrement à Jésus-Christ. Son abstinence était telle, que souvent il passait jusqu'à trois jours sans nourriture. Adonné à la veille et à la prière, il visitait fréquemment les sept Eglises de Rome, et il avait coutume de passer la nuit au Cimetière de Calliste dans la contemplation des choses célestes

 

 

 

Ayant reçu par obéissance le sacerdoce, il s'appliqua tout entier au service des âmes, et continua jusqu'au dernier jour de sa vie d entendre les confessions. Il donna à Jésus-Christ un nombre d'enfants presque innombrable ; et afin de les soutenir par la nourriture quotidienne de la parole de Dieu, la fréquentation des sacrements, l'assiduité à l'oraison, et par d'autres exercices de piété, il institua la congrégation de l'Oratoire.

 

dom Guéranger.


 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Mai 2010

http://lh3.ggpht.com/_-Qn_S3z3nDM/SOVeHfpUZ8I/AAAAAAAAFfs/2boezRAaVq8/s512/032506%20118.jpg

 

090412-244.JPG

 

 

 

http://www.nuovodiario.com/file/articoli/38xsa-caffarra_1.jpg

 

 

La liturgie, gardienne de la dignité de l’homme

 

L’archevêque de Bologne reçoit le prix « Defensor fidei »

 

 

 

 

 

 

« La célébration liturgique, a-t-il expliqué, n'est pas avant tout une action humaine, mais appartient à Dieu. La cause principale de l'événement liturgique n'est pas l'homme mais Dieu. La liturgie est l'événement sacramentel de la déification de l'homme ».

 

« La personne humaine impliquée dans la célébration, a-t-il ajouté, reçoit le don et le seul fait de ‘se sentir aimé', fait qu'elle adore, loue et rend grace, implore de n'être jamais rejetée d'un tel banquet de noces ». En ce sens, « la personne humaine prend part pour ainsi dire au rythme de l'Absolu ».

 

Par ailleurs, a précisé le cardinal, « la participation à la célébration liturgique fait vivre à la personne l'expérience d'un rapport avec le Mystère, qui lui fait prendre conscience d'être ‘supérieure' à toute la création matérielle et animale ».


En ce sens, la personne devient consciente que « son orientation fondamentale est la participation à la vie éternelle trinitaire », et qu'elle n'est donc pas simplement « une partie d'un univers renfermé sur lui-même », située à « la frontière entre le fini et l'infini et que, dans son action liturgique, la création matérielle aussi est presque comme élevée au-dessus d'elle ».

 

Citant saint Thomas d'Aquin, le cardinal Caffara a souligné que « la liturgie est l'Opus Dei par excellence qui donne le vrai sens de l'éternité de la personne ».

 

La liturgie est une partie de la pratique qui consiste à libérer l'homme de l'adoration des idoles, car l'homme doit rapporter à Dieu tout ce qu'il est, tout ce qu'il a et tout ce qu'il peut ».

 

« Quand Pierre répond au Grand prêtre qu'il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes, a-t-il précisé, il pose les bases de tout humanisme authentique. C'est le sens profond de ce que Benoît XVI écrit dans la règle : operi Dei nihil praeponatur ».

 

link


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Mai 2010

  http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc3/hs330.snc3/29125_1410327891094_1019375888_1194346_3159278_n.jpg

,

 

hpqscan0005.jpg

Merci ! de notre envoyé spécial.

 

Il a eu lieu les vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 et les différentes cérémonies se sont déroulées, une fois n’est pas coutume, sous un soleil de plomb.

 

38 nationalités et quelques 12 000 pèlerins se sont côtoyés dans ce grand rassemblement de militaires unique au monde.

 

Le message de ce 52ème pèlerinage militaire a été : « Signe de Croix, Signe de Vie».

 

Le programme a été assez chargé. Les moments forts de chaque journée ont été : le vendredi 21 de 16 h à 17 h la Cérémonie d’ouverture du Camp militaire, de 17 h à 18 h le Défilé des Délégations militaires des rues de Lourdes vers la Grotte et de 18 h à 19 h l’ Ouverture Internationale du Pèlerinage à la Basilique souterraine Saint Pie X ; le samedi 22 de 16 h à 17 h bénédiction et procession du Saint Sacrement de la Prairie à la Basilique souterraine, de 17 h 30 à 18 h 30 la Cérémonie au Monument aux Morts, de 21 h à 23 h Procession mariale aux flambeaux ; le dimanche 23 de 10 h à12 h Messe Internationale à la Basilique Saint Pie X et de 15 h à 16 h Cérémonie de l’Au-Revoir sur l’esplanade du Rosaire.

 

Lourdes-actu a choisi de commenter la Cérémonie que les Lourdais préfèrent et où ils se rendent en nombre car elle s’effectue sur le « haut » de la ville : celle du samedi après-midi au Monument au Morts.

 

Remontant en défilé de la Grotte, toutes les Délégations militaires, porte- drapeaux en tête et en uniformes de cérémonie, se sont placées autour du Monument pour témoigner de leur solidarité avec tous ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour la liberté et leur rendre les honneurs.

 

Au micro, le Colonel Yelma représentant la Délégation militaire départementale de Tarbes, a joué le rôle de Maître de cérémonie commentant avec brio et concision la signification et les différentes étapes de celle-ci.

 

« Cette Cérémonie constitue un temps fort de ce pèlerinage. Elle a pour but : de perpétuer la mémoire de l’histoire de nos Nations respectives, de rendre hommage et célébrer le souvenir des militaires tombés au champ d’honneur, de fortifier l’espérance de la paix et d’un renouveau que toutes les Nations, ici représentées, sont appelées à construire.

 

Cette Cérémonie est présidée par Monsieur Merlin Secrétaire Général de la Préfecture des Hautes-Pyrénées. Il est accompagné des personnalités civiles, religieuses et militaires suivantes : M. Artiganave, Maire de Lourdes, Son Excellence Mgr Ravel, Evêque aux Armées françaises et Président du Pèlerinage Militaire International, M. le Général d’armée de Villiers représentant le Ministre de la Défense, M. le Major Général Joly représentant le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre, M. le Général de Corps d’Armée Lecerf Commandant des Forces Terrestres, M. le Général de Corps d’Armée Dary Gouverneur Militaire de Paris, M. le Général de Brigade aérienne de Cugnac représentant le Chef d’Etat Major de l’Armée de l’Air, M. le Général Inspecteur Cador Directeur de l’Institution Nationale des Invalides, M. le Général d’Armée Cuche Gouverneur des Invalides, M. l’Ingénieur Général de l’Armement Codde représentant le Directeur Général de l’Armement, M. le Colonel Dumez représentant le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, M. le Colonel Debruyne Délégué militaire départemental des Hautes-Pyrénées et Commandant d’armes de la place de Lourdes, M. l’Abbé Rebotier Directeur du Pèlerinage Militaire International, M. le Capitaine aumônier Gachoud représentant de la Suisse, Nation organisatrice du 52ème Pèlerinage Militaire International.

 

Face au Monument aux Morts se sont placées les autorités civiles, militaires et religieuses des différentes Nations ainsi que les détachements militaires de 32 Nations et un détachement de la KFOR.

 

Tout d’abord, les honneurs ont été rendus aux autorités. Puis, Son Excellence Mgr Ravel a déposé une gerbe et une minute de silence a été observé avant que la musique militaire de la Région Terre Sud Ouest de Bordeaux ne joue l’hymne national. Elle a aussi accompagné la revue des Délégations et des invalides de guerre par les autorités. »

 

 

 

Après le départ des personnalités, le public s’est attardé pour écouter quelques morceaux de musique militaire et pour discuter et se faire photographier avec certains militaires aux uniformes impeccables et originaux.


 

 link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 24 Mai 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 21 Mai 2010

pentecoste.jpg

 

 

Mon Dieu, je Vous adore comme la troisième Personne de la Bienheureuse Trinité, sous le nom d'Amour, qui Vous désigne. Vous êtes le vivant amour dont s'aiment le Père et le Fils, et Vous êtes l'auteur de l'amour surnaturel dans nos cœurs - Fons vivus, ignis, caritas. Vous êtes descendu du ciel sous la forme d'un feu au jour de la Pentecôte; et toujours comme un feu, Vous brûlez dans nos cœurs les scories de la vanité et du péché, et Vous y allumez la pure flamme de la dévotion et des saintes affections. C'est Vous qui unissez le ciel et la terre en nous montrant la gloire et la beauté de la nature divine et en nous faisant aimer ce qui est en soi-même si transportant et plein d'attraits. Je Vous adore, ô feu éternel et incréé, par lequel vivent nos âmes, par lequel seul elles sont rendues dignes du ciel.

 

Mon Dieu, éternel Paraclet, je Vous reconnais comme l'auteur de ce don immense par lequel seul nous sommes sauvés, l'amour surnaturel. L'homme est par nature aveugle et dur de cœur en toutes matières spirituelles ; comment pourrait-il gagner le ciel ? C'est par la flamme de votre grâce qui le consume pour le renouveler, et pour le rendre capable de jouir de ce pour quoi, sans Vous, il n'aurait aucun goût.


C'est Vous, ô tout-puissant Paraclet, qui avez été et qui êtes la force, la vigueur et l'endurance du martyr au milieu de ses tourments. Vous êtes l'appui du confesseur dans ses longs travaux monotones et humiliants.

Vous êtes le feu par lequel le prédicateur gagne les âmes, en s'oubliant lui-même dans ses labeurs de missionnaire. Par Vous, nous nous réveillons de la mort du péché, pour échanger l'idolâtrie de la créature contre le pur amour du Créateur. Par Vous, nous faisons des actes de foi, d'espérance, de charité, de contrition. Par Vous, nous vivons dans l'atmosphère de la terre à l'abri de son infection. Par Vous, nous pouvons nous consacrer au saint ministère et y remplir nos redoutables engagements. Par le feu que Vous avez allumé en nous, nous prions, nous méditons, et nous faisons pénitence. Nos âmes, si Vous les quittiez, ne pourraient pas vivre davantage que ne feraient nos corps si le soleil s'était éteint.

 

Mon très saint Seigneur et Sanctificateur, tout bien qui existe en moi est à Vous. Sans Vous, je serais pire et pire encore avec les années et je tendrais à devenir un démon. Si je diffère du monde en quelque manière, c'est parce que Vous m'avez choisi et tiré du monde et que Vous avez allumé l'amour de Dieu dans mon cœur. Si je diffère de vos saints, c'est parce que je ne demande pas assez ardemment votre grâce, ni une grâce assez grande et parce que je ne profite pas diligemment de celle que Vous m'avez donnée. Augmentez en moi cette grâce de l'amour, malgré toute mon indignité.

 

Elle est plus précieuse que tout au monde. Je l'accepte en place de tout ce que le monde peut me donner. Oh ! donnez-la-moi ! elle est ma vie !

 

cardinal Newmann

 

Le petit Placide vous souhaite de bonnes et saintes fêtes de Pentecôte, un bon week-end sous le soleil du st

Esprit.


"Je suis venu allumer un feu sur terre, et comme je voudrai que déjà il fut allumé !"



(Lc 12, 49)

 

 

 

 

,

 




Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 21 Mai 2010

http://www.ladepeche.fr/content/photo/biz/2010/05/21/201005211846_w350.jpg

 

 

 

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash1/hs316.ash1/27975_1408493245229_1019375888_1187451_2963284_n.jpg

 

screenshot_02.jpg

le sensus ecclesiae qui vibre !

 

screenshot_05-copie-1.jpg

 

http://farm2.static.flickr.com/1139/560873735_e50715d6da_o.jpg

 

http://www.militarychaplaincy.ie/lourdes/PMI_2008/slideshow/candles.jpg

 

http://www.roscommoncoco.ie/services/civildefence/MilitaryPilgrimageLourdes2008/Lourdes%202008%20361.jpg

 

http://www.monaghan.ie/websitev2/images/emergencyservices/CivilDefence/2008/LourdesTrip/Legionaires.jpg

 

 

Pas moins de 38 nations présentes au pèlerinage militaire international

 

Depuis hier, la ville mariale se remplit d'uniformes, sous un soleil devenu enfin généreux, le spectacle sera beau.

 

Dès aujourd'hui et jusqu'à dimanche soir, le 52e Pèlerinage militaire international (PMI) se déroulera en haut et en bas de la ville. Pèlerins, visiteurs et Lourdais profiteront du spectacle riche en couleurs et en musique qu'ils sont tant à apprécier. Les organisateurs ont programmé un déroulé intensif pour les 12.000 pèlerins venus de 38 nations.

 

Des pèlerins dont le nombre est sensiblement en baisse, cette année, contre 13.000 en 2009 et 18.000 en 2010, pendant l'année jubilaire et le 50e anniversaire du pèlerinage militaire. « À cela deux raisons, » explique la chargée de communication Édith Carbonneaux, la crise se fait durement ressentir dans les familles et la fête de la Pentecôte, moment de communions, de profession de foi, de fêtes familiales en France, éloigne ceux qui avaient l'habitude de venir. »

 

C'est une des raisons qu'ont entendue les aumôniers militaires lors des préparatifs de ce rassemblement annuel dans les régiments.

 

Pourtant, ce 52e pèlerinage qui collera parfaitement au message de Lourdes « Veillez et priez » sera l'occasion de découvrir quelques nouveautés d'importance et quelques surprises.

 

DELEGATION POLONAISE

 

En effet, alors que le pays est encore plongé dans un profond deuil, une délégation polonaise de 190 personnes a souhaité être présente en mémoire de la mort de son Président mais aussi de l'évêque aux armées et celle du vicaire général.

 

Seconde grande nouveauté : la désignation d'un nouvel évêque aux armées Mgr Luc Ravel, en remplacement de Mgr Patrick Le Gal, présent pendant neuf années.

 Parmi les pèlerins malades et handicapés des hôpitaux militaires, « aucun blessé de guerre français, commente la chargé de communication, seuls des Canadiens et des Américains sont annoncés ».

 link

 

 

http://www.defense.gouv.fr/var/dicodrefonte/storage/images/media/images/terre/repertoire_images/culture/mgr_luc_ravel_credits_photos_abbaye_de_champagne/1429440-1-fre-FR/mgr_luc_ravel_credits_photos_abbaye_de_champagne.jpg

 

Mgr Luc Ravel est né le 21 mai 1957 à Paris. Il est le troisième des sept enfants du Général Roger Ravel. Son père et son grand-père paternel ont tous deux servi dans l'Infanterie de Marine. Son grand-père maternel était officier de Marine.

 

Mgr Ravel a quant à lui effectué son service militaire au 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) à Pau.

 

Diplômé de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale supérieure des pétroles et moteurs, il est aussi titulaire d’une maîtrise de philosophie obtenue à l’Université de Poitiers. Il a été ordonné prêtre le 25 juin 1988.


 

link

 

avec toutes nos félicitations..

 

courte mais hyper sympa, en union de prières avec vous tous,
je regarde !
,
screenshot_03-copie-3.jpg
que de monde !
35401330.jpg
de mon iphone 1970,  fait très beau,
je prie p vous, petit placide.

Bénédiction de Benoît XVI aux pèlerins du 52ème PMI

 

 

 

A l’occasion du 52ème Pèlerinage Militaire International, Sa Sainteté le Pape Benoît XVI s’associe par la prière à tous les participants, rassemblés à Lourdes.

 

Chers militaires, vous savez bien que sans souffrance il n’y a pas de véritable amour. Le thème « Signe de Croix, signe de vie » vous invite donc à comprendre votre existence à la lumière de la Croix glorieuse du Christ, signe de Paix et de Réconciliation. Face au mystère de la mort et de la souffrance, auquel certains d’entre vous sont confrontés, gardez intact la flamme de l’Espérance et découvrez que la lumière du Christ peut illuminer chaque instant de votre vie.


Dans les temps d’attente et de veille souvenez-vous de la première rencontre de Bernadette avec Marie. Dans un silence déconcertant, introduisant à une prière de contemplation, la jeune fille fut guidée par Marie pour faire le signe de la Croix. Accomplissez ce geste vous aussi, pour y découvrir la tendresse et la miséricorde de Dieu !

Regardez la Croix comme un signe éminent de l’amour de Dieu afin d’en être des témoins courageux et humbles !

 

Confiant à la protection de Notre-Dame de Lourdes et à l’intercession de sainte Bernadette tous les participants au pèlerinage et leurs familles, particulièrement les blessés, les malades et les hospitaliers de Notre-Dame des Armées, ainsi que les nouveaux baptisés et confirmés de ces jours, le Saint père leur accorde de grand cœur une affectueuse Bénédiction Apostolique.

 

 

 

Cardinal Tarcisio Bertone

 

Secrétaire d’Etat de SA Sainteté


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 20 Mai 2010

 

 

 

http://3.bp.blogspot.com/_lVvM5tfzc3w/Rljtj4JxeEI/AAAAAAAAAUw/FtRvul6GfQw/s400/Pentecost55.jpg

 

la haine des Sans-Dieu pour l'Eglise est la réplique de l'amour des saints pour l'Eglise.

Cardinal Journet

,

 

"L'Eglise catholique seule est le corps du Christ; le Christ en est la tête, et le Sauveur son corps. Hors de ce corps, l'Esprit ne vivifie personne, car, selon l'apôtre la charité de Dieu a été diffusée dans nos coeurs par l'Esprit saint qui nous a été donné; et nul ne participe à la charité s'il est ennemi de l'unité.... Ils n'ont donc pas l'Esprit saint, ceux qui sont hors de l'Eglise.

 

http://d.yimg.com/a/p/afp/20100518/capt.photo_1274153468800-1-0.jpg?x=400&y=274&q=85&sig=1fnVdWGd2A8aOlwrQO6U.A--

 


 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 20 Mai 2010

 

 

 

http://img.over-blog.com/300x364/0/50/78/85/spi/08Saint_Francois_dAssise.jpg

 

 

Canal Académie

André Vauchez

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 19 Mai 2010

http://img523.imageshack.us/img523/8580/saintbernardindesienneefc8.jpg

 

 

Bernardin Albizesca, issu d'une noble famille de Sienne, donna dès son enfance des marques éclatantes de sainteté. Elevé dans des habitudes honnêtes par ses parents qui étaient vertueux, il négligea les jeux de l'enfance, et dès ses premières études sur la grammaire on le vit se livrer aux Oeuvres de la piété, au jeune, à l'oraison, et particulièrement au culte de la très sainte Vierge. La charité envers les pauvres éclatait en lui. Après quelques années, dans le but de mieux pratiquer encore toutes ces vertus , il voulut être du nombre des confrères qui servent Dieu à Sienne dans l'hôpital de Notre-Dame de la Scala, d'où sont sortis plusieurs personnages célèbres par leur sainteté. Il s'y exerça avec une ferveur et une charité incroyables à la mortification de son corps et au soin des malades, durant une peste qui sévissait cruellement sur la ville. Entre autres vertus, il garda inviolablement la chasteté, malgré les dangers que pouvait lui susciter la rare beauté de ses traits ; et tel fut le respect qu'il inspira, que les plus licencieux n'auraient osé prononcer un mot déshonnête en sa présence.

 Après une grave maladie qu'il avait endurée avec la plus héroïque patience pendant quatre mois, il conçut le dessein d'embrasser la vie religieuse. Afin de s'y disposer, il loua une petite maison à l'extrémité de la ville, où il vécut inconnu, menant la vie la plus austère, et priant Dieu continuellement de lui faire connaître le parti qu'il devait prendre. L'inspiration divine lui fit préférer l'Ordre de Saint-François, où il excella en humilité, en patience et en toutes les autres vertus religieuses. Le gardien du couvent ayant remarqué cette haute vertu, et connaissant d'ailleurs la science à laquelle ce religieux était arrivé dans les saintes lettres, lui imposa le devoir de la prédication. Le saint accepta humblement cet emploi, bien qu'il s'y reconnût peu propre, à cause de la faiblesse et de l'enrouement de sa voix. Mais avant imploré le secours de Dieu,

 A cette époque, un débordement l'auréole il se trouva délivré miraculeusement de cet obstacle. A cette époque, un débordement de crimes était répandu en Italie, et de sanglantes factions y foulaient aux pieds toutes les lois divines et humaines. Bernardin parcourut les villes et les villages au nom de Jésus qu'il avait toujours à la bouche et dans le cœur, et vint à bout par ses discours et ses exemples de rétablir presque partout la piété et les bonnes mœurs qui avaient disparu. Plusieurs villes considérables le demandèrent au pape pour leur évêque; mais Bernardin refusa constamment cette dignité par une humilité invincible. Enfin cet homme de Dieu, après d'immenses fatigues, après de grands et nombreux miracles, ayant composé des écrits remplis de piété et de doctrine, et vécu soixante-six ans, termina sa vie par une sainte mort à Aquila, ville de l'Abruzze. Il éclata par de nouveaux miracles ; et, six ans après sa mort, le pape Nicolas V le mit au nombre des Saints.

 

dom Guéranger.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 19 Mai 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0