Publié le 27 Mai 2010

http://www.cityzeum.com/media/default/cathedrale-de-tolede

 

 

Le petit Placide se joint à la joie des Serviteurs des pauvres du Tiers Monde, à l'occasion des ordinations diaconales en la cathédrale de Tolède le

dimanche 4 Juillet 2010

Salvatore Piredda (Italien)

Christian-Hervé de Penfentenyo (France)

Alois Höllwerth (Autriche)

En cette fin d'année sacerdotale, il vous assure de ses prières.

 

+

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 26 Mai 2010

 

,
pas tous les jours ici  ou dans les environs,  qu'on ait une présence, quelque chose
d'humain, alors le petit Placide te souhaite un joyeux et saint anniversaire;
merci pour ta gentillesse, ton amitié sincère et  fidèle .
bonne journée pour demain, ah si ce matin messe de st Philippe Néri d'un prélat de la ste Eglise en privé, j'étais drôlement content. On a de la chance de vieillir, il a dit, toutes nos illusions sont tombées! on s'attache à l'essentiiel.. ben vrai,longtemps que je ne m'en fais plus.. mais
le tiraillement entre les vraies réalités  et les illusions, reste une terrible épreuve !..jusqu'à épuisement, quand les forces nous abandonnent qu'on décide enfin de se laissser faire, épuisé de chercher l'introuvable.
mais tu n'en es pas là , alors tous mes voeux. ça c'est de mgr Lantheaume il trouve les mots qu'il faut sympa; il y a des coïncidences incroyables dans l'existence, il choisit le moment.. à l'heure où l'on soupçonne tout, où on voit le mal partout, dès que quelqu'un fait le bien c'est par intérêt, par profit..

Faut dire on est dans un monde aussi où l'on se sert tellement des autres, il y a des experts.

Même dans la blogosphère, plus rien de gratuit on se sert des gens, on met des cartes bleues  partout dès fois que.. on vit sur le dos des autres... Tout un monde ! la gratuité devient rare. Système de consommation qui pourrit tout. Mais on trouve tout normal, .. on est rentré dans le système après tout, mais le même que l'on va critiquer et condamner.

Ce système qui a détruit toutes ces valeurs. A partir du moment où l'on consomme les autres, comment l'amitié peut-elle exister ? Comment pourrait-elle être crédible?
L'autre est devenu un produit de la consommation qu'on jette quand il n'a plus son utilité...

alors des paroles comme celles-là ça réchauffe un peu l'atmosphère, mais pour cela il faut être libre, la liberté a un prix. Sortir des circuits, de la Pensée unique...  parfois c'est très dur. Je crois ça en vaut la peine. C'est le prix à payer. 

Merci, même en dehors de nos relations "familiales" !

"l'amitié, à l'instar de l'amour (les deux choses ne se confondent nullement) dépasse le temps, l'espace, les frontières, les langues, en un mot, à l'instar de l'amour, l'amitié est universelle.... elle fait voir le bien partout ; l'ami est celui qu'on aime au-delà de ses défauts, et même "pour" ses défauts ! l'ami est l'être aimé, aimé d'une amitié profonde, sereine, libre et tranquille...!"



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 26 Mai 2010

http://revolution.bandabeatrix.com.br/btx_revolution/wp-content/uploads/2008/07/jmj2011.jpg

 

avec les missionnaires serviteurs des pauvres du Tiers-Monde.

Nous t'attendons au "Campus missionnaire" en préparation aux journées mondiales de la Jeunesse


Où?

Dans notre maison de formation à Ajofrin (Tolède)


Quand?


depuis le  

11 jusqu'au 31 Juillet 2010


Destiné à qui?

pour des jeunes (garçons) entre 18 et 30 ans


Pourquoi faire?


Pour connaître notre vie missionnaire, à travers quelques jours de vie partagés avec des jeunes de différentes nationalités, des moments de prière, d'étude de l'espagnol, de jeu, de sport et d'enrichissement personnel.

 

Que me demande-t-on?


Nous te demandons de payer seulement ton aller et retour à notre Maison d'Ajofrin et les éventuels billets d'entrée, si nous allons visiter des musées..

deux autres choses: Docilité au Seigneur, afin que ce temps soit un moment de grâce pour toi et pour les autres; et enfin le respect du  règlement que nous allons t'envoyer, qui contient les règles de bases de la vie en commun.

 

tu veux en savoir plus? prends contact avec nous

 

Père Giuseppe Cardamone, msp

Casa de Formacion "Santa Maria Madre de los Pobres"

Ctra. MAZARAMBROZ s/n

45110 AJOFRIN (TOLEDO)

fax: 0034 925 390005

Email: pgiuseppecardamone@gmail.com

 





 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 26 Mai 2010

holy_trinity-1.jpg

 

 

O MON DIEU, TRINITE QUE J'ADORE,

 

O MON DIEU, TRINITé QUE J'ADORE,

Aidez-moi à m'oublier entièrement

pour m'établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité.

Que rien ne puisse troubler ma paix,

ni me faire sortir de vous, ô mon immuable,

mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de votre mystère.

Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos.

Que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre action créatrice.

 

O mon Christ aimé, crucifié par amour,

je voudrais être une épouse pour votre coeur,

je voudrais vous couvrir de gloire, je voudrais vous aimer. . .jusqu'à en mourir !

Mais je sens mon impuissance

et je vous demande de me «revêtir de vous-même»,

d’identifier mon âme à tous les mouvements de votre âme,

de me submerger, de m'envahir, de vous substituer à moi,

afin que ma vie ne soit qu'un rayonnement de votre vie.

Venez en moi comme adorateur, comme réparateur et comme sauveur.

ô Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à vous écouter,

je veux me faire tout enseignable afin d'apprendre tout de vous.

Puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances,

je veux vous fixer toujours et demeurer sous votre grande lumière;

ô mon astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement.

 

Ö feu consumant, Esprit d'amour,

survenez, en moi, afin qu'il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe :

que je lui sois une humanité de surcroît en laquelle il renouvelle tout son mystère.

Et vous, ô Père, penchez vous vers votre pauvre petite créature,

«couvrez-la de votre ombre », ne voyez en elle que le « Bien-aimé en lequel vous avez mis toutes vos complaisances ».

 

Ö mes trois, mon Tout, ma Béatitude,

Solitude infinie, immensité où je me perds,

je me livre à vous comme une proie.

Ensevelissez-vous en moi pour que je m'ensevelisse en vous,

en attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs.

 

Elisabeth de la Trinité.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Mai 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 25 Mai 2010

P1030296.JPG

famille oblige, 

 

 

http://www.paroissehasparren.com/mapage1/bv000003.jpg

 

 

Une chapelle en pays basque ...

 

http://www.elizaberriko-kapera.com/mapage/bv000007.jpg

 

http://www.elizaberriko-kapera.com/mapage/bv000008.jpg

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 25 Mai 2010

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/72/Guercino_San_Filippo_Neri._San_Marino.JPG

 


"je suis blessé par la charité."


Philippe Néri naquit à Florence de parents honnêtes et pieux, et dès son enfance il donna des marques visibles de sa future sainteté. Arrivé à l'adolescence, il abandonna une riche succession qui lui venait d'un oncle paternel, et se rendit à Rome où il étudia la philosophie et la théologie, et se consacra entièrement à Jésus-Christ. Son abstinence était telle, que souvent il passait jusqu'à trois jours sans nourriture. Adonné à la veille et à la prière, il visitait fréquemment les sept Eglises de Rome, et il avait coutume de passer la nuit au Cimetière de Calliste dans la contemplation des choses célestes

 

 

 

Ayant reçu par obéissance le sacerdoce, il s'appliqua tout entier au service des âmes, et continua jusqu'au dernier jour de sa vie d entendre les confessions. Il donna à Jésus-Christ un nombre d'enfants presque innombrable ; et afin de les soutenir par la nourriture quotidienne de la parole de Dieu, la fréquentation des sacrements, l'assiduité à l'oraison, et par d'autres exercices de piété, il institua la congrégation de l'Oratoire.

 

dom Guéranger.


 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Mai 2010

http://lh3.ggpht.com/_-Qn_S3z3nDM/SOVeHfpUZ8I/AAAAAAAAFfs/2boezRAaVq8/s512/032506%20118.jpg

 

090412-244.JPG

 

 

 

http://www.nuovodiario.com/file/articoli/38xsa-caffarra_1.jpg

 

 

La liturgie, gardienne de la dignité de l’homme

 

L’archevêque de Bologne reçoit le prix « Defensor fidei »

 

 

 

 

 

 

« La célébration liturgique, a-t-il expliqué, n'est pas avant tout une action humaine, mais appartient à Dieu. La cause principale de l'événement liturgique n'est pas l'homme mais Dieu. La liturgie est l'événement sacramentel de la déification de l'homme ».

 

« La personne humaine impliquée dans la célébration, a-t-il ajouté, reçoit le don et le seul fait de ‘se sentir aimé', fait qu'elle adore, loue et rend grace, implore de n'être jamais rejetée d'un tel banquet de noces ». En ce sens, « la personne humaine prend part pour ainsi dire au rythme de l'Absolu ».

 

Par ailleurs, a précisé le cardinal, « la participation à la célébration liturgique fait vivre à la personne l'expérience d'un rapport avec le Mystère, qui lui fait prendre conscience d'être ‘supérieure' à toute la création matérielle et animale ».


En ce sens, la personne devient consciente que « son orientation fondamentale est la participation à la vie éternelle trinitaire », et qu'elle n'est donc pas simplement « une partie d'un univers renfermé sur lui-même », située à « la frontière entre le fini et l'infini et que, dans son action liturgique, la création matérielle aussi est presque comme élevée au-dessus d'elle ».

 

Citant saint Thomas d'Aquin, le cardinal Caffara a souligné que « la liturgie est l'Opus Dei par excellence qui donne le vrai sens de l'éternité de la personne ».

 

La liturgie est une partie de la pratique qui consiste à libérer l'homme de l'adoration des idoles, car l'homme doit rapporter à Dieu tout ce qu'il est, tout ce qu'il a et tout ce qu'il peut ».

 

« Quand Pierre répond au Grand prêtre qu'il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes, a-t-il précisé, il pose les bases de tout humanisme authentique. C'est le sens profond de ce que Benoît XVI écrit dans la règle : operi Dei nihil praeponatur ».

 

link


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Mai 2010

  http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc3/hs330.snc3/29125_1410327891094_1019375888_1194346_3159278_n.jpg

,

 

hpqscan0005.jpg

Merci ! de notre envoyé spécial.

 

Il a eu lieu les vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 et les différentes cérémonies se sont déroulées, une fois n’est pas coutume, sous un soleil de plomb.

 

38 nationalités et quelques 12 000 pèlerins se sont côtoyés dans ce grand rassemblement de militaires unique au monde.

 

Le message de ce 52ème pèlerinage militaire a été : « Signe de Croix, Signe de Vie».

 

Le programme a été assez chargé. Les moments forts de chaque journée ont été : le vendredi 21 de 16 h à 17 h la Cérémonie d’ouverture du Camp militaire, de 17 h à 18 h le Défilé des Délégations militaires des rues de Lourdes vers la Grotte et de 18 h à 19 h l’ Ouverture Internationale du Pèlerinage à la Basilique souterraine Saint Pie X ; le samedi 22 de 16 h à 17 h bénédiction et procession du Saint Sacrement de la Prairie à la Basilique souterraine, de 17 h 30 à 18 h 30 la Cérémonie au Monument aux Morts, de 21 h à 23 h Procession mariale aux flambeaux ; le dimanche 23 de 10 h à12 h Messe Internationale à la Basilique Saint Pie X et de 15 h à 16 h Cérémonie de l’Au-Revoir sur l’esplanade du Rosaire.

 

Lourdes-actu a choisi de commenter la Cérémonie que les Lourdais préfèrent et où ils se rendent en nombre car elle s’effectue sur le « haut » de la ville : celle du samedi après-midi au Monument au Morts.

 

Remontant en défilé de la Grotte, toutes les Délégations militaires, porte- drapeaux en tête et en uniformes de cérémonie, se sont placées autour du Monument pour témoigner de leur solidarité avec tous ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour la liberté et leur rendre les honneurs.

 

Au micro, le Colonel Yelma représentant la Délégation militaire départementale de Tarbes, a joué le rôle de Maître de cérémonie commentant avec brio et concision la signification et les différentes étapes de celle-ci.

 

« Cette Cérémonie constitue un temps fort de ce pèlerinage. Elle a pour but : de perpétuer la mémoire de l’histoire de nos Nations respectives, de rendre hommage et célébrer le souvenir des militaires tombés au champ d’honneur, de fortifier l’espérance de la paix et d’un renouveau que toutes les Nations, ici représentées, sont appelées à construire.

 

Cette Cérémonie est présidée par Monsieur Merlin Secrétaire Général de la Préfecture des Hautes-Pyrénées. Il est accompagné des personnalités civiles, religieuses et militaires suivantes : M. Artiganave, Maire de Lourdes, Son Excellence Mgr Ravel, Evêque aux Armées françaises et Président du Pèlerinage Militaire International, M. le Général d’armée de Villiers représentant le Ministre de la Défense, M. le Major Général Joly représentant le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre, M. le Général de Corps d’Armée Lecerf Commandant des Forces Terrestres, M. le Général de Corps d’Armée Dary Gouverneur Militaire de Paris, M. le Général de Brigade aérienne de Cugnac représentant le Chef d’Etat Major de l’Armée de l’Air, M. le Général Inspecteur Cador Directeur de l’Institution Nationale des Invalides, M. le Général d’Armée Cuche Gouverneur des Invalides, M. l’Ingénieur Général de l’Armement Codde représentant le Directeur Général de l’Armement, M. le Colonel Dumez représentant le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, M. le Colonel Debruyne Délégué militaire départemental des Hautes-Pyrénées et Commandant d’armes de la place de Lourdes, M. l’Abbé Rebotier Directeur du Pèlerinage Militaire International, M. le Capitaine aumônier Gachoud représentant de la Suisse, Nation organisatrice du 52ème Pèlerinage Militaire International.

 

Face au Monument aux Morts se sont placées les autorités civiles, militaires et religieuses des différentes Nations ainsi que les détachements militaires de 32 Nations et un détachement de la KFOR.

 

Tout d’abord, les honneurs ont été rendus aux autorités. Puis, Son Excellence Mgr Ravel a déposé une gerbe et une minute de silence a été observé avant que la musique militaire de la Région Terre Sud Ouest de Bordeaux ne joue l’hymne national. Elle a aussi accompagné la revue des Délégations et des invalides de guerre par les autorités. »

 

 

 

Après le départ des personnalités, le public s’est attardé pour écouter quelques morceaux de musique militaire et pour discuter et se faire photographier avec certains militaires aux uniformes impeccables et originaux.


 

 link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 24 Mai 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0