Publié le 24 Septembre 2008






















meuh meuh boyschoir.



ah, la vache!



photos: petit placide.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 23 Septembre 2008










La nuit est limpide, l'étang est sans ride, dans le ciel splendide luit le croissant d'or.

Orme, chêne, ou tremble : nul arbre ne tremble, au loin le bois semble un géant qui dort.

Chien ni loup ne quitte sa niche ou son gîte, aucun bruit n'agite la terre au repos ;

Alors dans la vase, ouvrant en extase leurs yeux de topaze, chantent les crapauds.

 

Ils disent nous sommes haïs par les hommes, nous troublons leur somme de nos tristes chants.

Pour nous point de fête, Dieu seul sur nos têtes, sait qu'il nous fît bêtes et non point méchants.

Notre peau terreuse se gonfle et se creuse, d'une bave affreuse nos flancs sont lavés ;

Et l'enfant qui passe loin de nous s'efface, et pâle nous chasse à coups de pavés.

 

Des saisons entières dans les fondrières, un trou sous les pierres est notre réduit.

Le serpent en boule près de nous s'y roule, quand il pleut en foule nous sortons la nuit.

Et dans les salades faisant des gambades, pesants camarades nous allons manger ;

Manger sans grimace cloporte ou limace, ou vers qu'on ramasse dans le potager.

 

Nous aimons la mare qu'un reflet chamarre, où dort à l'amarre un canot pourri.

Dans l'eau qu'elle souille, sa chaîne se rouille, la verte grenouille y cherche un abri.

Là, la source épanche, son écume blanche, un vieux saule penche au milieu des joncs ;

Et les libellules aux ailes de tulle font crever des bulles au nez des goujons.

 

Quand la lune plaque comme un vernis-laque sur la calme flaque des marais blafards.

Alors symbolique et mélancolique, notre lent cantique sort des nénuphars.

Orme, chêne, ou tremble : nul arbre ne tremble, au loin le bois semble un géant qui dort.

La nuit est limpide, l'étang est sans ride, dans le ciel splendide luit le croissant d'or.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 22 Septembre 2008




"La sainteté est une aventure, elle est même la seule aventure - qui l'a une fois compris est entré au coeur de la foi catholique, a senti tressaillir dans sa chair mortelle une autre terreur que celle de la mort, une espérance surhumaine"


Bernanos

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 22 Septembre 2008

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 18 Septembre 2008







une pensée pour tous ceux que j'aime,
un cierge allumé.




Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 17 Septembre 2008



à Marie et à ... François-Xavier.!!!


elle est là Mamie Thomas, ....



faudra que je refasse la nôtre !!!! avec l'humidité.

m'enfin, oui elle est toujours là.







dans la brume....












Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 16 Septembre 2008



"Oui, vains par nature tous les hommes en qui se trouvait l'ignorance de Dieu, qui, en partant des biens visibles, n'ont pas été capables de connaître Celui qui est et qui en considérant les oeuvres, n'ont pas reconnu l'Artisan."


livre de la sagesse.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 16 Septembre 2008






"Deum timeant; abbatem suum sincera et humili caritate diligant."
"Ils aimeront leur abbé d'une charité sincère et humble.." règle de st Benoît.

tels sont les sentiments que saint Benoît demande à ses moines d'avoir pour leur Père abbé, en vue dit dom Delatte de "garantir l'autorité de l'Abbé, comme pour garantir une dernière fois qu'elle découle bien de Dieu, qu'elle est "le sacrement" du Seigneur parmi nous."

Abblatem suum, notre Père Abbé, notre Saint Père, il en est de même pour le Saint Père, père abbé commun de toute la catholicité, loin de nous la "papôlatrie" ou d'être "ultrapapofan" selon l'expression délicieuse de zabou.

 Une affection que recommande le bienheureux père, sincère, qui n'aura jamais le caratère de la flatterie ou de la mièvrerie, comme toutes les fofolles qui lui courent après, usant de termes parfois si surprenant,
St Benoît rétablit la juste mesure, l'équilibre.

 Elle sera vraie, d'âme et de foi, et saint Benoît la veut "humble"..
Humble celui qui reçoit le Magistère d'en-haut et non de la base du peuple. Il l'accueille comme un don du Seigneur, et ses enseignements, et ses conseils, et sa doctrine, et sa morale et sa discipline. Il n'en fera pas à sa guise.
Nous ne sommes pas fils de la Révolution. Nous recevons tout d'en-haut.

d'âme et de foi selon avec toute l'obéissance qui lui est dûe,  qui est due à la foi, à l'intelligence de la foi,  parce que nous sommes ses fils, et nous ne pouvons être fils que dans cette condition, imitant  en cela le grand Maître "obéissant jusqu'à la mort et à la mort de la croix."

Tu es Petrus, et super hanc Petram aedificabo Ecclesiam meam,


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 16 Septembre 2008





"Dans le sourire de la plus éminente de toutes les créatures, tournée vers nous, se reflète notre dignité d'enfants de Dieu, cette dignité qui n'abandonne jamais celui qui est malade. Ce sourire, vrai reflet de la tendresse de Dieu, est la source d'une espérance invincible. Nous le savons malheureusement : la souffrance endurée rompt les équilibres les mieux assurés d'une vie, ébranle les assises les plus fermes de la confiance et en vient parfois même à faire désespérer du sens et de la valeur de la vie.
Il est des combats que l'homme ne peut soutenir seul, sans l'aide de la grâce divine.

Quand la parole ne sait plus trouver de mots justes, s'affirme le besoin d'une présence aimante : nous recherchons alors la proximité non seulement de ceux qui partagent le même sang ou qui nous sont liés par l'amitié, mais aussi la proximité de ceux qui nous sont intimes par le lien de la foi.

Qui pourraient nous être plus intimes que le Christ et sa sainte Mère, l'Immaculée ?"





Benoit XVI

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 16 Septembre 2008




At the end of the day just kneel and say
"Thank you, Lord, for my work and play".
I've tried to be good, for I know that I should
That's a prayer for the end of the day.

So when the new dawn begins to break
Just lift up your eyes, let your heart awake
Be ready to meet what the day may send
And be ready to greet every man as a friend

Nobody knows what a power you have found
So do what you can for the others around
Carry them high when they seem to be low
As on your way you go.

At the end of the day just kneel and say
"Thank you, Lord, for my work and play".
I've tried to be good, for I know that I should
That's my prayer at the end of the day.

At the end of the day just kneel and say
"Thank you, Lord, for my work and play".
I've tried to be good, for I know that I should
That's my prayer at the end of the day

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0