Publié le 8 Septembre 2008






"En dépit de ce monde universel que nous voyons, il y a un autre monde qui s'étend en quelque sorte tout à fait au loin, qui nous est pour ainsi dire tout à fait fermé et qui est très extraordinaire ; un autre monde qui s'étend tout autour de nous, quoique nous ne le voyions pas, et qui est plus étonnant que le monde que nous voyons, pour cette raison, à défaut d'autre, qu'il échappe à nos regards. Tout autour de nous, il y a d'innombrables personnes qui vont et viennent, veillent, agissent ou attendent, et que nous ne voyons pas. Tel est cet autre monde que nos yeux ne perçoivent pas, mais seulement la foi."

cardinal Newman.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Septembre 2008






Intentions personnelles. oremus pro pontifice.
nativité de la ste Vierge.
Clint Van Der Linde
chante Mozart
splendide!
+

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Septembre 2008






des photos, l'album complet!





LIBERA

concert à Torquay 2008.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 7 Septembre 2008

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 5 Septembre 2008









à François-Xavier pour quelques jours encore, quelques semaines j'espère..
 Un peu de soleil , un sourire du pays Basque au coeur d'une grosse tempête!
bonjour à maman, que de souvenirs d'enfance, bon sang. Ah les capucins à Bayonne, ça m'aura drôlement marqué tout ça. Le passé seul est réalité pure.

Sympa.


  le monde est tout petit à Chavagnes dis-donc.
en ce premier samedi du mois, que la ste Vierge te garde.

ceci pour toi évidement. ! ouaf ouaf. et pour maman.



agur maria !





Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 2 Septembre 2008




Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps
Tout seul avec le vent
Comme dans mes rêves d' enfant
Je m'en irai courir dans le paradis blanc
Loin des regards de haine
Et des combats de sang
Retrouver les baleines
Parler aux poissons d'argent
Comme, comme, comme avant

Y a tant de vagues, et tant d'idées
Qu'on arrive plus à décider
Le faux du vrai
Et qui aimer ou condamner
Le jour où j'aurai tout donné
Que mes claviers seront usés
D'avoir osé
Toujours vouloir tout essayer
Et recommencer là où le monde a commencé

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les manchots s'amusent dès le soleil levant
Et jouent en nous montrant
Ce que c'est d'être vivant
Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où l'air reste si pur
Qu'on se baigne dedans
A jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Comme, comme, comme avant
Parler aux poissons
Et jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Comme avant

+

heureusement, on a une conscience, et des dons du st Esprit.



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 1 Septembre 2008




Neuvaine pour obtenir une grâce par l'intercession du petit Guy de Fontgalland

Ô cher petit Guy de Fontgalland qui avez été si sensible à la misère, et que nul miséreux jamais ne rebuta : soyez mon intercesseur avec votre « Maman du Ciel » auprès de votre « Petit Jésus » adoré, et un de mes puissants protecteurs durant ma vie terrestre. Daignez, je vous prie, écouter favorablement cette prière que je confie à votre puissante intercession : Insufflez-moi votre amour simple et ardent pour la Sainte Eucharistie et pour l'Eglise, donnez-moi d'être capable de dire, comme vous un « oui » inconditionnel à Dieu, et de refuser de faire le moindre mensonge. Priez pour que j'aie toujours la grâce de suivre les inspirations de mon Ange gardien, et de marcher de jour en jour sur le chemin de la perfection. Instillez en moi la force de faire, à votre exemple, des petits sacrifices quotidiens à offrir comme preuves d'amour pour Jésus. Obtenez-moi aussi, Ô cher petit Guy de Fontgalland, cette grâce temporelle que je désire tant (énoncez ce que vous souhaitez). Si il Vous plaît, Seigneur Jésus, de m'exaucer grâce à l'intercession de Votre petit serviteur, Guy de Fontgalland, à qui Vous avez révélé : « Je ferai de toi Mon Ange », je fais la promesse de lui rendre les hommages qui lui sont dus en témoignant autour de moi des miracles obtenus par sa puissante intercession et en faisant célébrer une Messe d'action de grâces à son nom, dans les délais les plus brefs. Amen.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 31 Août 2008




" L'enfant est signe pour notre temps. Qui saura le comprendre ? Il est l'image de ce que l'adulte le plus libre ne doit jamais cesser d'être: un fils adoptif qui reçoit tout du Père dans la simplicité et l'abandon filial. Qui saura le reconnaitre ?
Alors qu'aujourd'hui on refuse la souveraine bienveillance de Dieu, la confiance des enfants est celle que tout homme doit nourrir en son coeur. Loin de compter sur leurs seules forces ou de limiter le monde à leurs projets ou à leurs calculs, les enfants grandissent et découvrent le monde qui les entoure avec un émerveillement toujours nouveau.
A l'inverse, les adultes se découragent de vivre dans un monde qui leur échappe. Les conséquences de cette attitude apparaissent au plus intime d'eux- mêmes, lorsque le doute, la rancoeur ou l'égoïsme blessent ces relations appelées à s'élever dans le don de soi à Dieu et aux autres. Non seulement cette attitude folle étouffe la dimension spirituelle de l'homme créé à l'image de Dieu, mais elle atteint gravement son équilibre. La rupture avec Dieu, source de toute paternité, le fait errer de déception en déception.
Or, les enfants traduisent un espoir. Ils incarnent la confiance. Dans son exhortation apostolique <les fidèles laïcs>, le pape Jean-Paul II oppose à la présomption des adultes ces enfants  qui < rappellent que la fécondité de l'Eglise a sa racine non dans les moyens et les mérites humains mais dans le don de Dieu absolument gratuit>.

L'affection du Seigneur pour les enfants n'est pas un attendrissement ému pour cet âge tendre. Elle est la révélation de l'Amour du Père, répandu par le Fils sur tous les hommes, ses enfants. L'esprit d'enfance est le secret du Fils. <Se faire petit, écrit Jean-Paul II,, est une dimension du mystère de l'Incarnation. Le Fils de Dieu , en effet, n'est pas venu en puissance et en gloire, comme il le fera à la fin des temps, mais sous la forme d'un enfant , démuni et indigent (...)Depuis ce moment décisif pour l'histoire de l'humanité, mépriser l'enfance est en même temps mépriser Celui qui a voulu manifester la grandeur d'un amour qui est près à s'abaisser et à renoncer à toute gloire pour racheter l'homme.>

Loin d'être facultatif, l'esprit d'enfance est  la disposition essentielle que tout homme doit entretenir et conserver en lui pour grandir dans sa vocation de fils de Dieu en vue d'entrer en possession de l'héritage qui lui est promis. Cet héritage, c'est la vie même de Dieu, une communion avec le Père, par le Fils, dans l'Esprit Sanctificateur." ( Père Lécuru )

 

guy de Fontgalland

 

... le plus étrange, c'est le contenu de la vidéo, tous mes petits chanteurs;.. libera, entre autres, l'agnus dei que je viens de mettre... quelle coïncidence. Un pur hasard ou vraiment providentiel. L'agnus dei c'est bien celui là.. le panis c'est libera.. quand même étrange. Oui vraiment étrange.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 31 Août 2008




"Le malheur rend Dieu absent pendant un temps, plus absent qu'un mort, plus absent que la lumière dans un cachot complètement ténébreux. Une sorte d'horreur submerge toute l'âme. Pendant cette absence il n'y a rien à aimer. Ce qui est terrible, c'est que si, dans ces ténèbres où il n'y a rien à aimer, l'âme cesse d'aimer, l'absence de Dieu devient définitive.

 Il faut que l'âme continue à aimer à vide, ou du moins à vouloir aimer, fût-ce avec une partie infinitésimale d'elle-même. Alors un jour Dieu vient se montrer lui-même à elle et lui révéler la beauté du monde, comme ce fut le cas pour Job. Mais si l'âme cesse d'aimer, elle tombe dès ici-bas dans quelque chose de presque équivalent à l'enfer. "


Simone Weil.



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 31 Août 2008





«
La plénitude de l'amour du prochain, c'est simplement d'être capable de lui demander : "Quel est ton tourment ?"»


  Simone Weil

implicitement: comment ça va, ou est-ce que tu aurais besoin de quelque chose..!!!  Ou s'inquiéter de ses nouvelles, de sa santé.. mais ça demander ça aujourd'hui c'est demander l'impossible.

..."le téléphone pourra sonner, il n'y aura plus d'abonnés, et plus d'idées, que le silence pour respirer....loin des regards de haine et des combats de sang,
(il n'y a pas besoin d'aller très loin pour les trouver, certains sites en sont épargnés ceux qui sont dans mes liens entre autres, d'autres très friands, ils ne vivent ou ne survivent que par ça.. ...)
pas besoin d'aller en Inde, en Afghanistan....

 parler aux poissons d'argent, au paradis blanc ...


....

comme, comme, comme  avant... "et Dieu vit que cela était bon."





Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0