Publié le 24 Mai 2009







Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur Lune et les Étoiles :
dans le ciel tu les as formées,
claires, précieuses et belles.

"l'étoile du matin allume la route,  les rêves agités sont partis, la vie réelle a commencé ..."
nunc dimittis servum tuum Domine . !






Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 24 Mai 2009



le temps de leur gloire.




trop beau, un chef d'oeuvre historique !




Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 24 Mai 2009







« Oui, St  Benoît fut un exemple lumineux de sainteté et indiqua aux moines le Christ comme unique grand idéal ; il fut un maître de civilisation qui, proposant une vision équilibrée et adéquate des exigences divines et des finalités ultimes de l'homme, eut aussi toujours à l'esprit les nécessités et les raisons du cœur, pour enseigner et susciter une fraternité authentique et constante, pour que dans l'ensemble des rapports sociaux, on ne perde pas de vue une unité d'esprit capable de construire et d'alimenter toujours la paix ».










oblsb ...? qui sait !

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 24 Mai 2009





ça c'est du dessin ! superbe Carina.. 


"God's love does not distinguish between the infant in the mothers's womb or the child or the youth or the adult or the older person. In each one God sees his image and likeness.
Human life is a manifestation of Good an his glory" 


         yes !                  










Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 23 Mai 2009









0 vive flamme d'Amour,
Comme vous me blessez avec tendresse,
Dans le centre le plus profond de mon âme.
Puisque vous ne me causez plus de chagrin,
Achevez votre œuvre, si vous le voulez bien,
Déchirez la toile qui s'oppose à notre douce rencontre.

Ô cautère délectable,
Ô caressante blessure,
Ô flatteuse main, ô touche délicate
Qui sens la vie éternelle
Et qui payes toute dette,
En tuant, de la mort tu as fait la vie.

Ô flambeaux de feu, ô vous
Dans les splendeurs éclatantes
De qui, les profondes cavernes du sens
Obscur jadis et aveugle,
En d'étranges excellences
Chaleur et lumière donnent à l'Ami.

Combien doux et amoureux
T'éveilles-tu dans mon sein
Où dans le secret tu fais seul ton séjour.
En ton souffle savoureux
Riche de gloire et de bien
Combien délicatement tu m'énamoures !

Oh llama de amor viva,
que tiernamente hieres
de mi alma en el más profundo centro ! ;
pues ya no eres esquiva,
acaba ya, si quieres ;
rompe la tela de este dulce encuentro.

2


¡ Oh cauterio suave !
¡ Oh regalada llaga !
¡ Oh mano blanda ! ¡ Oh toque delicado !,
que a vida eterna sabe
y toda deuda paga ;
matando, muerte en vida la has trocado.

3
! Oh lámparas de fuego,
en cuyos resplandores
las profundas cavernas del sentido,
que estaba oscuro y ciego,
con estraños primores
calor y luz dan junto a su querido !

4
! Cuán manso y amoroso
recuerdas en mi seno
donde secretamente solo moras,
y en tu aspirar sabroso
de bien y gloria lleno
cuán delicadamene me enamoras !



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 23 Mai 2009





co- patrons de l'Europe



Върви, народе възродени,
към светла бъднина върви,
скнижовността, таз сила нова,
съдбините си ти поднови!

Върви към мощната Просвета!
В световните борби върви,
от длъжност неизменно воден
и Бог ще те благослови!  




24 mai - jour férié en Bulgarie

Cette fête est l'une des fêtes bulgares les plus anciennes. L'académicien Youhnovski a trouvé des notes de voyage d'Arméniens datant de 1813 dans lesquelles un prêtre a témoigné que le 22 mai 1803 on l'avait emmené à Shumen à une fête de l'écriture des Bulgares où il avait observé qu'ils chantaient des chansons tristes et dansaient le "xoro". Ainsi nous apprenons que la première célébration connue a eu lieu il y a plus de deux cents ans.

C'est à l'école de l' éparchie "Saints Cyrille et Méthode"
(Sveti Kiril i Metodi) à Plovdiv en Bulgarie, le 11 mai 1851 que, à l'initiative de Naïden Guerov, on organise pour la première fois la fête des Saints frères Cyrille et Méthode, les créateurs de l'alphabet cyrillique. Depuis 1857 elle devint une fête officielle pour les villes de Plovdiv, Tzarigrad (Istanbul), Shoumen, Lom. La date du 11 mai n'est pas choisie par hasard par Naïden Guerov [Najden Gerov] (1823-1900), c'est aussi la fête ecclésiastique des deux saints Cyrille et Méthode.
Note : Naïden Guerov créa une école en 1850.

La tradition de célébrer le 11 mai (depuis l'introduction du calendrier grégorien en 1916, la date est devenue le 24 mai [note Bulgaria-France]) comme le jour des saints apôtres et éveilleurs d'esprit slaves Cyrille et Méthode remonte au XIIè siècle. Ils furent canonisés à la fin du IXè siècle.

En outre, on commémore la disparition de Saint Cyrille le 14 février et celle de Saint Méthode le 06 avril.
A l'occasion de la célébration du millénaire de la mission des saints Cyrille et Méthode en Moravie, le Saint Synode de toute la Russie prit la décision :
« En souvenir du millénaire de la consécration de notre langue maternelle par l'Evangile et la foi chrétienne, tous les ans, à commencer par l'année en cours 1863, le 11 mai sera le jour de la fête religieuse des Révérends Cyrille et Méthode» !

Depuis, le jour est célébré dans tous les pays slaves orthodoxes.
Le jour commun des saints Cyrille et Méthode a été célébré par l'Eglise bulgare durant les siècles suivants et à partir de la période de la renaissance bulgare il est devenu également le jour de l'école et des lettres créées par Cyrille et Méthode. Cette fête exprime la quête des Bulgares d'une église indépendante, d'éveil national et d'essor de leur nation.

Pendant la Renaissance, la fête de Saint Cyrille et Saint Méthode est célébrée non seulement en Bulgarie mais aussi à l'étranger : par l'émigration en Russie et en Roumanie, par les étudiants bulgares à l'étranger, ainsi que par les Bulgares bannis à Diarbekir. La célébration enthousiaste de la fête des saints frères Cyrille et Méthode par les Bulgares est le témoignage de leur aspiration à la science et à l'éducation, à l'indépendance nationale et à un essor économique et culturel rapide.

En 1892 Stoyan Mihaylovski [Mihaïlovski] écrivit le texte de l'hymne des écoles, bien connu de tous les Bulgares par son premier verset : "Varvi Narode Vazrodeni"
(En avant, peuple éveillé !). On lui a donné le titre de "L'hymne aux Saints Cyrille et Méthode". Il se compose de 14 couplets, dont les six premiers sont très souvent interprétés de nos jours. La musique de l'hymne a été composée par Panayot Pipkov le 11 mai 1900

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 23 Mai 2009




Virgin Most Holy, Mother of the Incarnate Word and our Mother, venerated in the Shrine of Sheshan under the title 'Help of Christians,' the entire Church in China looks to you with devout affection. We come before you today to implore your protection. Look upon the People of God and, with a mother's care, guide them along the paths of truth and love, so that they may always be a leaven of harmonious coexistence among all citizens.

When you obediently said 'Yes' in the house of Nazareth, you allowed God's eternal Son to take flesh in your virginal womb and thus to begin in history the work of our redemption. You willingly and generously co-operated in that work, allowing the sword of pain to pierce your soul, until the supreme hour of the Cross, when you kept watch on Calvary, standing beside your Son, Who died that we might live.

From that moment, you became, in a new way, the Mother of all those who receive your Son Jesus in faith and choose to follow in His footsteps by taking up His Cross. Mother of hope, in the darkness of Holy Saturday you journeyed with unfailing trust towards the dawn of Easter. Grant that your children may discern at all times, even those that are darkest, the signs of God's loving presence.

Our Lady of Sheshan, sustain all those in China, who, amid their daily trails, continue to believe, to hope, to love. May they never be afraid to speak of Jesus to the world, and of the world to Jesus. In the statue overlooking the Shrine you lift your Son on high, offering him to the world with open arms in a gesture of love. Help Catholics always to be credible witnesses to this love, ever clinging to the rock of Peter on which the Church is built. Mother of China and all Asia, pray for us, now and for ever. Amen!






Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 23 Mai 2009





PRIERE DE SAINT AUGUSTIN AU SAINT ESPRIT

O Divin Amour, 0 Lien Sacré qui unissez le Père et le Fils, Esprit tout-puissant, Fidèle Consolateur dès affligés, pénétrez dans les abîmes profonds de mon cœur et faites-y briller votre éclatante lumière.
Répandez votre douce rosée sur cette terre déserte, afin de faire cesser sa longue stérilité. Envoyez les traits célestes de votre Amour jusqu'au sanctuaire de mon âme, afin qu'en y pénétrant, ils allument des flammes ardentes qui consument toutes mes faiblesses, mes négligences et mes mauvais instincts.
Venez donc, venez doux Consolateur des âmes affligées, Refuge dans les dangers, Protecteur dans nos détresses. Venez, Vous qui lavez les âmes de leurs souillures et guérissez leurs plaies. Venez, Force du faible. Appui de celui qui chancelle. Venez, Docteur des humbles, et Vainqueur des orgueilleux. Venez. Père des orphelins, Espérance des pauvres, Trésor des indigents. Venez, Étoile des navigateurs, Port assuré de ceux qui font naufrage. Venez, Force des vivants et Salut de ceux qui vont mourir.
Venez, ô Esprit-Saint, venez et ayez pitié de moi. Rendez mon âme simple, docile et fidèle. Condescendez à ma faiblesse, avec une bonté telle que ma petitesse trouve grâce devant votre grandeur infinie, mon impuissance devant votre force, et mes offenses devant la multitude de vos miséricordes.
Par Notre Seigneur Jésus-Christ, mon Sauveur.

Amen.





SURVENEZ EN MOI, AFIN QU'IL SE FASSE EN MON ÂME COMME UNE INCARNATION DU VERBE

Ô Feu consumant,
l'heure est venue d'accomplir un grand miracle, une merveille ineffable.
Vous m'avez livré et par Vous à Jésus-Christ : à Vous maintenant de le livrer à moi.

Esprit d'amour, livré à votre flamme embrasante,
je reste dans l'attente de votre oprération; survenez,
survenez en moi,
matière informe dans laquelle vous daignez promettre
que vous imprimerez votre sceau, vous le Sceau divin de mon Dieu, Trinité que j'adore.

C'est votre mission, à Vous, de survenir en les âmes,
de vous pencher sur elles, de les couvrir de vos ailes de feu,
et de les féconder des dons qui descendent par Vous du Père et du Fils!

C'est là votre Don qui est Vous-même, ô Charité sans bornes!
Venez, Esprit-Saint, venez, survenez en mon âme, afin
d'y accomplir votre Msstère, le Mystère de Jésus en moi.

Votre mystère, c'est d'opérer, dans l'âme qui se livre à votre opération,
comme une incarnation du Verbe. Je ne dis pas « l'Incarnation du Verbe », mais
comme une incarnation de Lui. Il n'y a eu qu'une Incarnation du Verbe;
il n'y en aura plus jamais. l'Humanité sacrée de Jésus, seule,
a recu la grâce d'union que le Verbe lui garde pour l'éternité. Mais vos élus,
ô mon Dieu, devant se refaire à l'Image du Premier-né du Père, aspirent,
ici encore, à lui ressembler, ne serait-ce que d'infiniment loin!

Il s'opère comme une incarnation du Verbe en l'âme, lorsque celle-ci, fidèle à l'effusion de l'Esprit-Saint au baptême, laisse toute liberté à cet Esprit de travailler, en elle, la conversion de ses moeurs en celles de Jésus-Christ; lorsqu'elle remet à ce Feu consumant de brûler, de cautériser par sa Flamme d'amour toutes les plaies qu'y laissa la tache originelle.

Il s'opère en l'âme comme une incarnation du Verbe, lorsqu'il semble qu'en elle l'humain disparaît peu à peu, pour ne plus y laisser subsister que le divin, pour ne plus y laisser pressentir que la Vérité, la Sagesse de Dieu, Jésus-Christ se faisant Maître, enfin, de ce royaume intérieur où il règne dans la paix conquise.

Mais pour en arriver là l'âme doit être auparavant livrée; sa volonté doit être doucement perdue en celle de Dieu, afin que ses inclinations, ses facultés ne se meuvent plus que dans cet Amour et pour cet Amour.

Alors l'Amour la remplit tellement, il l'absorbe et la protège si bien qu'elle trouve partout le secret de grandir en amour. Elle est en droit de dire: Ma seule occupation est l'Amour.

Esprit du Seigneur, qui survîntes en Marie Immaculée au jour de l'Annonciation,
à l'heure bénie au ciel et sur la terre, où, toute souple sous votre action,
elle proféra son Ecce Ancilla Domini; qui survîntes en cette Épouse de choix,
pour la féconder et opérer en elle l'Incarnation du Verbe,
survenez en moi avec votre puissance, afin que toute transformation se réalise en mon âme
et que je commence enfin à prendre le moule de la sainteté, Jésus-Christ mon Image.


Venez reposer sur cette âme, Esprit du Seigneur,
Esprit de Sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force,
Esprit de science et de piété, Esprit de la crainte de Dieu!
Versez en elle toute votre plénitude, afin que s'enfuie l'esprit perfide,
votre ennemi juré et l'esprit mauvais, abhorré de vos saints!

Je me livre à votre Feu consumant, Esprit d'Amour!
Je ne veux plus faire obstacle à votre grâce. Descendez, survenez,
restez en moi, couvrez-moi de toute votre sainteté.

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 22 Mai 2009













"A deux jours de la fête des saints Cyrille et Méthode, saints co-patrons de l'Europe, Benoît XVI a renouvelé le souhait que l'Europe demeure fidèle à ses racines."

ROME, Vendredi 22 mai 2009 (ZENIT.org) - Benoît XVI visitera ce dimanche, 24 mai, l'abbaye du Mont Cassin, sur les pas du saint patron de son pontificat, saint Benoît de Nursie, fondateur de ce monastère qui a changé l'histoire de l'Occident au 6e siècle.  

Le 27 avril 2005, lors de sa première audience générale, le pape avait expliqué avoir pris le nom de Benoît pour lier son pontificat au grand « patriarche du monachisme occidental », « co-patron de l'Europe ». 

Saint Benoît, avait observé le pape, représente « un point de référence fondamental pour l'unité de l'Europe et un rappel fort aux racines chrétiennes inaliénables de sa culture et de sa civilisation ».



« Ce dont nous avons le plus besoin en ce moment de l'histoire, ce sont des hommes qui par une foi éclairée et vive, rendent Dieu crédible dans ce monde. Le témoignage négatif de chrétiens qui parlent de Dieu et vivent contre Lui, a obscurci l'image de Dieu et a ouvert les portes à l'incrédulité. Nous avons besoin d'hommes qui aient les yeux fixés sur Dieu, apprenant là la véritable humanité », disait-il. 

« Nous avons besoin d'hommes dont l'intelligence soit éclairée par la lumière de Dieu et dont Dieu ouvre le cœur, de sorte que leur intelligence puisse parler à l'intelligence des autres et que leur cœur puisse ouvrir le cœur des autres. C'est seulement à travers des hommes touchés par Dieu que Dieu peut faire son retour parmi les hommes ». 

« Nous avons besoin d'hommes comme Benoît de Nursie qui, dans un temps de dissipation et de décadence, s'est plongé dans la solitude la plus extrême et a réussi, après toutes les purifications qu'il a dû subir, à remonter à la lumière, à revenir, et à fonder au Mont Cassin la cité sur le mont qui, au milieu de tant de ruines, a rassemblé les forces dont est né un monde nouveau ».

 

 

 

Programme officiel de la visite de Benoît XVI au Mont-Cassin

 

La fibre bénédictine du pape de la paix

 


ROME, Vendredi 22 mai 2009 (ZENIT.org) - Le Vatican publie aujourd'hui le programme de la visite de Benoît XVI dimanche 24 mai à la ville de Cassino, au sud de Rome, et à l'abbaye bénédictine du Mont-Cassin.

On sait la fibre bénédictine de Benoît XVI, qui se trouvait à Subiaco encore quelques jours avant son élection, et a voulu prendre le nom du saint patron de l'Europe. Mais avec les souvenirs de la seconde guerre mondiale c'est aussi le pape de la paix - comme l'a montré son voyage en Terre sainte - qui se rend au Mont-Cassin : Benoît XVI a aussi expliqué qu'il prenait ce nom en mémoire de Benoît XV, le farouche opposant à la « boucherie » de 1914-1918.

Le 65e anniversaire de la meutrière bataille du Mont-Cassin, qui a vu l'abbaye détruite par les bombardements alliés, tandis que seul le 1er Corps polonais réussissait à déloger les forces nazies de la forteresse, a été célébré lundi dernier.

Le pape arrivera à 9 h 30 en hélicoptère au centre sportif « Salveti » de Cassin.

A 10 h 15, sur la place Miranda, le pape présidera la messe de l'Ascension.

A 12 h, il présidera la prière mariale du Regina Coeli et adressera quelques mots comme à son habitude à l'assemblée à cette occasion.

A 12 h 30, il se rendra en voiture à l'abbaye bénédictine, avec une halte en chemin à la Maison de la Charité de Cassino.

A 13 h 30, il déjeunera à l'abbaye.

A 16 h 30, Benoît XVI rencontrera la communauté monastique et les organisateurs de la visite.

A 17 h, le pape présidera les vêpres en présence de l'abbé et de l'abbesse et des deux communautés des moines et des moniales.

A 18 h, il ira se recueillir au cimetière polonais du Mont-Cassin, pour repartir vers 18 h 30, le retour au Vatican est prévu à 19 h.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 22 Mai 2009

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0