Publié le 14 Novembre 2007


 Toute souffrance, d'ailleurs, aura son terme; elle fleurira en gloire et en salut, dit l'Ecriture, mais à condition que nous aurons su persévérer jusqu'à ce terme.
(
Matth, XXIV, 13)

"Ayez du coeur, dit-elle encore, et supportez le Seigneur."  (Ps XXVI,14.)

"Affermis ton coeur et supporte le Seigneur.

règle de st Benoit.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 14 Novembre 2007

Fra Angelico : foi et humanisme
Michel Feuillet
Professeur à l'université de Lyon III-Jean Moulin

samedi 17 novembre à 14h00



logo-clio.png


Grégoire le Grand - mercredi 23 janvier 2008 à 11h00

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 14 Novembre 2007

medium-leg-greve-sncf-copie-1.jpg

au moins on peut dire le rosaire en entier pendant ce temps là..
si vous vous y mettez à plusieurs, vous pourriez meme dire l'office..
vèpres, bon si ça tarde un peu les complies et si vous rentrez dans la nuit,
bon vous avez les matines...
ah les chartreux ont l'office de nuit eux, à tout hasard..
bon courage, bonne semaine quand meme à tous...et à toutes... 

sublime ... quand meme, la voilà celle que j'aime,
elle est quand meme plus belle celle-là c'est évident..
et on s'y sent tellement bien, dedans cette
Eglise..



"Chrétiens, n'ayons pas peur de rêver ! Le rêve chrétien est grand, magnifique ! 
Le rêve chrétien, c'est l'Espérance !"

Un prêtre dans son sermon ce week-end
(quelque part dans le Calvados...)

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Novembre 2007



"Nous autres, baptisés, clercs et moines, nous ne recevons notre enseignement que de l'Eglise.

Notre mère n'est ni la science ni la critique;

seule, l'Eglise, après nous avoir enfantés et nourris, a mission de former nos âmes pour l'éternité. "




dom Delatte.commentaire de la Ste Règle.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Novembre 2007

le-saint-p--re-copie-1.jpg
Le petit Placide répond à l'Eglise et au Saint Père en essayant par ce blog de réveiller les consciences et d'oeuvrer le plus possible en vue des vocations religieuses surtout bénédictine.


  L'appel de l'Eglise est bien visible,
Le Seigneur appelle à sa vigne, prions pour qu'à l'approche de ce troisième millénaire que je ne verrai pas, beaucoup d'âmes généreuses y répondent.
Que tous nos saints bénédictins intercèdent pour nous.

Il faut beaucoup s'offrir pour les vocations religieuses.



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 12 Novembre 2007

  extrait de la vidéo "Fons amoris"  sur Fontgombault.. en vente à l'abbaye.

fontgombault-2-copie-1.jpg



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 12 Novembre 2007

tous-les-saints-moines.jpg
Salut, cèdres du Liban,
Plants verdoyants de l'Ordre,
Qui tendez maintenant vos branches
Dans les champs célestes.

La gloire éternelle de la Trinité
Vous enveloppe,
L'aura de la Vierge Mère
Vous caresse d'un doux zéphyr.

L'assemblée des Anges
Vous environne d'un ballet perpétuel,
Les sources de l'éternité,
Très pures, vous arrosent.

Rameaux célèbres
Aidez vos fils: affermissez-nous,
Faibles bourgeons
Dans la triste vallée.



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 12 Novembre 2007

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 12 Novembre 2007

clear-creek-copie-3.jpg
 ...

Tous les moyens sont bons pour le Seigneur. La vocation peut être un attrait sensible, une inclination de coeur vers la vie religieuse, l'amour du chant, des beaux offices; elle prend assez naturellement cette forme chez les jeunes gnes. Mais cet attrait sensible n'est  pas un élément indispensable. Quelquefois c'est une impression qui date de l'enfance; nous n'avons jamais vu notre vie dans un autre milieu que le monastère; l'exemple d'un de nos parents nous y a peut-être accoutumés. Ou bien c'est un idéal de perfection qui soudain s'impose à nous.

La vocation peut consister dans une appréciation toute intellectuelle de la supériorité morale de la vie religieuse et dans la disposition d'une volonté résolue qui se dit: Puisque c'est mieux, je le ferai. C'est peut-être la forme la plus pure de la vocation.

Parfois l'homme est guidé par une sorte d'attrait pratique et utilitaire: je n'aurai plus de visites à recevoir, de visites à rendre, de confessions, de prédications, plus de soucis de maison! J'aurai le loisir de la prière, de l'étude, je vivrai en paix! Cette sorte de vocation est celle de l'âge mûr, et qui s'est blessé déjà au contact des choses.

Tantôt il semble que l'âme va vers Dieu, tantôt que c'est Dieu qui va vers l'âme. Ce n'est qu'une façon de dire. Dans l'un comme dans l'autre cas, l'homme a sa part, et Dieu a tout. Mais parfois la vocation nait d'une harmonie, d'un attrait, d'un instinct surnaturel, comme si certaines âmes reposaient sur un plan incliné qui doucement les porte vers Dieu.

Parfois aussi la vocation a un caractère, non pas de contrainte, mais pourtant de victoire. La vie s'était destinée sur un autre plan, avec des pensées de gloire, d'étude ou d'action. Mais le Seigneur n'a point permis que notre vie s'accoutumât à autre chose qu'à lui.

Par la souffrance, le malaise, l'inquiétude morale, doucement, savamment, persévéramment, il a dénoué tous les liens qui nous retenaient au monde, il ne nous a laissés nous fixer nulle part; avec un travail de douce et infinie jalousie, il a dépris notre âme de tout. C'est lui qui est venu vers nous. Il a semé une amertume secrète sur toutes les joies de notre vie; et nous n'avons trouvé que tristesses et meurtrissures à vouloir nous écarter du chemin tracé par lui.

Enfin il est des cas où la vie religieuse, tout en demeurant in abstrato une voie de conseil, devient cependant in concreto une voie d'obligation; c'est lorsque l'expérience nous a forcé de reconnaître que le cloître est pour nous un abri nécessaire et que là seulement notre salut éternel est en sécurité parfaite.

Bref, la vocation ne manque jamais; l'appel de Dieu revêt tant de formes qu'il en existe toujours une et que celui qui entre a toujours de bonnes raisons d'entrer. Il n'est point nécessaire que ce soit avec un enthousiasme ressenti. Ce qui vaut mieux que le transport et l'émotion ressentie, c'est la virilité et vaillante résolution de l'âme qui se dit à elle-même:' Je n'ai point fait le tour du monde, mais je sens bien que ce monde est trop petit pour moi.

Je m'en vais vers Dieu, je m'en vais lui demander s'il veut de ma vie et s'il consent, de sa main divine, dans cette Ecole du service du Seigneur qu'est le monastère à faire mon éducation en vue de l'éternité. Cela suffit, cela vaut mieux que toute chose, car les émotions sont fugitives et s'évanouissent. Une résolution virile demeure et défie la tentation.


En effet, les procédés divers selon lesquels l'appel se manifeste à chacun ne constituent que l'élément matériel de la vocation; ce qui en fait l'élément formel et déterminant, c'est la volonté ferme d'aller vers Dieu et vers la perfection.

La vie religieuse est essentiellement une région de liberté. Il s'agit d'une oeuvre qui est toute de délicatesse et de spontanéité; c'est un don, non une dette. Dieu y invite, Dieu s'y complait, Dieu n'exige pas. Il laisse l'homme aux mains de sa propre générosité.

Le désir de Dieu demeure subordoné, comme à une condition, au vouloir décisif de l'homme:" Si tu veux être parfait.."

Le voulez-vous? C'est somme toute l'élément essentiel et qui souvent importe de façon exclusive. ....

dom Delatte: la vie bénédictine.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 12 Novembre 2007

 

"Vous vous êtes fatigué à me chercher....."





Jour de colère, ce jour là
réduira le monde en cendre,
comme l'attestent David et la Sibylle.
Quelle sera la terreur des hommes,,
quand le juge viendra
  pour tout examiner avec rigueur.!
Le son éclatant de la trompette,
retentissant jusque dans les tombeaux,
rassemblera tous les morts devant le trône du Seigneur
La Mort et la nature seront dans la stupeur
quand la créature ressuscitera pour répondre à
son Juge.

On présentera le livre où est écrit tout ce qui doit
être la matière de jugement du monde.
Quand le Juge sera assis sur son tribunal,
tout ce qui est était caché sera dévoilé,
aucun crime ne demeurera impuni.
Que dirai-je alors, malheureux que je suis?
Quel protecteur invoquerai-je, quand à peine
le juste sera rassuré?

O Roi dont la majesté est si redoutable,
qui sauvez vos élus par une miséricorde gratuite,
sauvez-moi, ô source de bonté!

Souvenez-vous, ô Jésus plein de douceur,
que pour moi vous vous êtes fait homme;
ne me perdez pas en ce jour terrible.

Vous vous êtes fatigué à me chercher,
vous m'avez racheté en souffrant la mort de la croix;
qu'un si grand travail ne soit point sans fruit!

Juste vengeur des crimes, accordez-moi le pardon
avant le jour où il me faudra rendre compte de ma vie.

Je gémis comme un coupable; la rougeur couvre mon front,
o Dieu, pardonnez à celui qui vous supplie.

Vous avez absous Marie-Madeleine,
vous avez exaucé le larron pénitent,
vous m'avez donné à moi-même l'espérance.

Mes prières sont indignes d'être exaucées; mais, vous
qui êtes la bonté meme, faites, par votre miséricorde, que
je ne brûle point au feu éternel.

Séparez-moi des boucs, qui seront à votre gauche; et placez-moi
à votre droite, avec les brebis.

Sauvez-moi de la confusion et du supplice des maudits,
voués aux flammes vengeresses; et appelez-moi
avec les bénis de votre Père.

Prosterné devant vous et suppliant, le coeur brisé et comme
réduit en poussière, je vous recommande ma fin.

Jour de larmes, où l'homme coupable renaitra de sa cendre
pour être jugé!

Pardonnez-lui, ô Dieu de miséricorde!
Doux Jésus, Seigneur, donnez-leur le repos éternel.

AMEN.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0